Au coin du Feu...

Echanger des histoires au coin du feu, et faire vivre d'autres mondes par la magie des mots...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La taverne en vaisseau de L'Univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 13 Jan - 19:08:42

La Hull arrive si discrètement derrière LED, qu'il sursauta quand elle lui demande de traduire. Elle le regarda d'un air grave. Enfin, elle ouvrit la bouche pour lui demander :"Les voleurs détruisent des mondes, c'est ça? Comment on sait, comment on voit que les voleurs attaquent les mondes et que le monde est entrain de disparaître ?". Son visage devint impassible.


Dernière édition par le Sam 13 Jan - 22:11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 13 Jan - 21:06:01

Je retourne la question de la Hulle à JeanJean, tout en me doutant bien de la réponse.
"Les Anges arrivent sur une planète et tuent tous ceux qui peuvent en leurs passant à travers le corps. Puis lorsqu'ils ont tout tué ils entourent la planète et la traversent tous en même temps."
Je traduis le tout à la Hulle et rajoute.
"Leur but est de récupéré l'esprit des gens et celui des planètes. Car ici comme partout les êtres et les planètes sont composés d'un corps, d'un coeur et d'un esprit. Mais dans cet univers, celui de L'Esprit de L'Univers, c'est l'esprit qui fait tout...Enfin presque tout."

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BoZo



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 15 Jan - 21:53:59

A quelques centaines de mètres de la taverne et de Lunder, une immense boule de feu incinère quelques centaines de mètres carrés de forêt dans une imprécation rauque.
Une voix hurle par-dessus le ronflement du feu qui s'emballe dans la forêt :
Je t'avais dit de mourir! Meurs maintenant! Tu ne devais PAS revenir!
Une seconde, une troisième et une quatrième boule de feu incinère encore des pans entiers de forêt, créant un espace béant prés de la taverne. Autour, le feu est éteint, souflé par la puissance des dernières décharges.
Au centre de la clairière calcinée qui s'est ouverte, se trouve BoZo, un genoux en terre, se remettant de ce qui vient de se passer. Devant lui se trouve un corps brulé.
BoZo se relève péniblement avant de prendre la direction de la taverne, d'un pas chancelant.
Il laisse derrière lui son adversaire, ne lui jetant même pas un regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 15 Jan - 23:32:04

Un oursons m'interpelle.
"Votre ami bariollé est en train de tout faire cramé, il est devenu fou."
A peine eue t'il fini sa phrase que j'avais bondi en direction de la taverne, où effectivement s'élevait un nuage de fumée auquel je n'avais pas fait attention. Mon inquiètude avait neutralisé mes sens et je m'en veux.

En quelque minute je me retrouve sur l'endroit du sinistre. Je vois le Clown qui s'approche de moi. Je renifle une odeur de chaire brulé dont je retrouve rapidement la provenance.
"Mais qu'est ce qui s'est passé??" demande Ansem sur mon épaule.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 16 Jan - 1:19:30

Je berce tranquillement le voleur de rêve contre mon coeur. Je ne connait pas son nom dans cette réalité, je n'ai vu que son image dans l'Autre Monde, c'est à dire un éclair violet, si tant est qu'on puisse le décrire en termes de ce monde. Ca fait donc sans doute beaucoup de familiarité, mais ça a l'air d'avoir un effet. Il se calme et je le laisse reprendre une position plus correcte. Il n'a pas desserré les dents.
"Je vous ait préparé un bon chocolat. Ca va vous réchauffer et vous détendre aussi."
Il prend la tasse de la main gauche, un peu maladroitement. L'autre est serrée contre son ventre.
Il n'y a toujours personne dans la taverne, ce qui n'est pas plus mal.
"Je ne sais pas comment vous vous appeliez dans votre ancienne vie, mais il y a un vieil adage qui dit : "A homme nouveau, nouveau nom". Je vous conseille de l'apliquer. Que diriez-vous de..."
Je cherche dans mon esprit un nom qui pourrait s'accorder à ce que j'ai vu de son essence. Mais il relève alors la tête, et je croise son regard. Ses yeux... Il n'est pas... Il...
"Je m'apelle Aïs. Merci pour le chocolat."
Il replonge son nez dans la tasse.

Je suis troublée. Cette part d'ombre lumineuse sur la pupille...

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 29
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 16 Jan - 13:25:47

-Je m'appelle Aïs, rien que Aïs. C'était mon nom et cela le restera, car on n'échappe pas à ce que l'on est... Mais, merci.
Aïs buvait calmement son chocolat. La réalité reprenait la consistance qu'il lui avait toujours donné, les images quittaient son esprit. Il pris une grande inspiration. Le monde où il se trouvait sentait la magie des Rêves, elle était en telle quantité qu’il pouvait presque la toucher. C’était… palpable.
Vers la cité mon ami.
Le chocolat chaud le réchauffait agréablement.
Il considéra son aspect pitoyable, ses vêtements sales, ses cicatrices. En plus, après son Sommeil de Voleur et toutes les heures sans dormir vraiment, sans compter ses souvenirs qui venaient de le rattraper, il avait une mine exténuée et des yeux fatigué qui lui faisaient mal. Il avait trop pleuré et ses yeux étaient injectés de sang. Il n’en menait pas large, il n’était même pas armé.
Cela n’a aucune importance et tu le sais... Bois doucement, c’est chaud.
-Je sais, lança Aïs.
-Pardon, questionna Amalya.
-Rien, je pense tout haut.
Il l’observa. Une jolie fille… Il soupira, il allait devoir agir, et vite. Mais il était fatigué et ne savait même pas vraiment ce qu’il fallait faire
-Je vous remercie d’accueillir ici un inconnu arrivant qui plus est par la réserve d’hypocras. Et, n’étant guère présentable... Je suis comblé. Je… Pourriez-vous m’aiguiller sur le lieu où nous nous trouvons et sur la direction à suivre pour trouver une ville ? Et… Si vous aviez une arme. Une rapière par exemple…
Aïs soupira. Rester ne l’enchantais guère… alors, que faire ? Allez, reprends confiance, tu vas prendre les bonnes décisions.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Mar 16 Jan - 15:16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 29
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 16 Jan - 13:27:07

Adribad avança dans le Temple.

Il tenta de traverser une ou deux fois les murs mais n’y parvint pas. Larxène avait raison : ce lieu bloquait ce qu’il était et limitait ses capacités naturelles.

Les murs semblaient bouger. Les images et les mots s’y trouvant changeaient au fur et à mesure qu’il avançait dans le labyrinthe mais il ne parvenait pas à comprendre leur sens. De toute manière, ceux-ci changeaient bien trop souvent pour qu’il puisse y trouver un sens. Il tenta un moment de les ignorer et de se contenter de s’orienter dans le labyrinthe mais aucun repère n’était réellement valable et il se perdit rapidement. Adribad en prit conscience un peu tard. Alors l’ombre qu’il était tenta de chercher un sens dans les images mouvantes qui se peignaient sur le mur. Elles étaient très nombreuses et dès qu’il pensait trouver un sens à l’une d’elle, une autre la remplaçait. Il voyait un champ de neige, chose qu’il n’avait encore jamais vu et alors qu’il cherchait un sens, l’image se brouilla et représenta une immense cité, bien plus belle et accueillante que la Citadelle des luminons. Cela renvoya l’image vers une forteresse dans une montagne, à une vulgaire pierre, à une créature étrange qui semblait pouvoir toucher des objets, à un luminon qui ressemblait à Larxène, à un coucher de soleil. Frustration, colère. Les images changèrent à nouveau et reflétèrent un champ de bataille, une tour, des armées avançant sous le soleil. Du sang et des morts et des images de rage. Interrogation. Adribad longea un peu le mur, toujours observant les images, à nouveau avec curiosité. Elles représentèrent un laboratoire, une bibliothèque, une Porte, une chose qui semblait vivante –une créature… Incompréhension… Un animal blessé attaquant son sauveteur, deux humains parlant mais ne se comprenant pas, à nouveau un luminon, puis un humain de type asiatique… L’être de lumière chercha au fond de lui et trouva ce qui s’apparentait à la joie. Il n’avait jamais éprouvé cela et la sienne était teinté d’excitation de la découverte, bien qu’étant une joie farouche. Il vit une jolie jeune fille aux cheveux longs et bouclés qui souriait, il vit un feu de bois près de tentes dans la nuit puis dans l’âtre d’une cheminée, des humanoïdes qui riaient ensemble. Ces images lui en apprenaient beaucoup sur le monde. Selon lui, il resta des heures à contempler ces images, mais il n’y a passa que quelques courtes minutes. Mais plus il restait, plus il y avait d’images et plus il voulait en voir. Il s’en rendait compte, mais refusait de les abandonner. En même temps, il allait devenir fou s’il s’acharnait. Ce n’est que lorsque l’une des images fugitives montra deux personnages se battant dans un… une… cathédrale entre deux autels qu’il s’arrêta. Il ignore pourquoi, mais cette vision de ce personnage blond au cheveux long, vêtu de chausse sombre et d’un pourpoint pourpre se battant avec un homme, lui blond aux cheveux courts, vêtu d’habit sales le laissa sans voix et perplexe. Bien qu’il l’eusse presque oublié lorsqu’elle disparut avec les autres, elle lui laissa une impression étrange qu’il ne pouvait définir. Lorsqu’Adribad se rendit compte qu’il ne pouvait se la remémorer, il tenta désespérément de se détacher des images. Il lutta avec lui-même pour ne plus penser, cela lui prit une dizaine de minutes et il parvint à ne plus éprouver mais à conserver sa réflexion. Les murs changèrent alors du tout au tout. Avec une perception différente, on aurait pu dire qu’ils disparaissaient mais il étaient toujours là. On aurait peut-être pu dire qu’ils étaient translucides, mais on ne voyait pas au travers à proprement parler. Il étaient là, mais pour Adribad, c’était une aide, quelque chose pour l’aider à se repérer. Il avança sereinement, en bloquant ses émotions.

Il avança un peu dans le labyrinthe jusqu’à arriver à ce que l’on appelle communément un cul-de-sac. La perplexité et la surprise brisèrent un instant sa concentration, mais il se reprit vite et revint en arrière pour trouver une autre issue. A chaque fois, il finissait par tomber sur un cul-de-sac et commençait à fatiguer de devoir maintenir une concentration si totale sur lui-même. Finalement, il observa les murs, pas comme il les voyait avec sa concentration, mais comme il les voyait sans chercher autre chose que le mur tel qu’il existait, et vit dans chacune des impasses une protubérance dans la roche. Il comprit ce qu’il devait faire mais ne comprit pas comment. Cette roche n’était pas dans son plan d’existence, même s’il la voyait. Il n’avait pas les extensions corporels nécessaires pour toucher la roche. Il devait y avoir un autre moyen. A moins que… Il ne pouvait pas traverser les murs de ce Temple. Alors peut-être qu’en essayant de faire passer une partie de son être en travers de la roche, cela exercerait une pression qui agirait sur la dite protubérance, comme s’il appuyait dessus avec sa… main. Il essaya mais passa simplement au travers. Cette roche n’avait pas été soumise à la magie du Temple visiblement. Il devait donc… faire quoi ? Arracher un bloc de pierre des murs et le lâcher sur ce truc ? La colère l’aurait empourpré s’il avait eu un visage. Non de non ! Les humains arrivent bien à appuyer sur ces machins ! Faut-il passer dans une dimension supérieure pour se retrouver bloqué par un vulgaire interrupteur ? Cette pensée ne resta pas en son esprit, comme si elle n’émanait pas vraiment de lui ; en revanche, il appuya avec rage sur l’interrupteur qui s’enfonça dans le mur, comme il l’aurait fait s’il avait eu des mains, mais d’une façon qui signalait à l’interrupteur qu’il avait plutôt intérêt à s’activer. Ce qu’il fit d’ailleurs en pivotant le mur. En le franchissant, Adribad était saisi d’un étrange impression : certes il était venu à bout de cette épreuve et avait trouvé un moyen de se manifester dans le monde de la matière, mais… il y avait quelque chose qui lui manquait, la réussite n’était que partielle.
Qu'importe. Il avança dans le Temple.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
BoZo



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 16 Jan - 17:36:50

BoZo s'accroche à L.E.D, et lui mumure à l'oreille :
Le Gardien d'Olcaladé, mais il est mort maintenant. La Compagnie Ambre chevauche derrière lui, il faut partir trés vite. On ne pourra pas les arreter s'ils viennent.
BoZo tente de s'accrocher à la veste de L.E.D, la rate, et s'écroule au sol où il demeure immobile, respirant faiblement.
La chose qui était son adversaire grésille encore à quelques mètres de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 16 Jan - 20:05:47

Il était tout reparti à la taverne donc la hull suivit la troupe. La phrase de LED lui revenait en toujours en tête, elle voulait la faire partir mais n'y arrivait pas comme encrée, elle ne voulait pas, ça lui faisait penser au passé, ce qu'elle se refusait. Elle était tellement plonger dans ses pensés qu'elle ne vit pas le clown tombé et rentra dans LED. C'est là qu'elle remarqua le cadavre carboniser et BoZo au sol. LED la devança en allant vers lui et en le portant à la taverne. La fille bleue se dirigea à la taverne, et chercha Amalya en disant "BoZo va mal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 16 Jan - 23:22:28

Je m'aprête à répondre à Ais, quand la Hull rentre dans l'auberge.
"BoZo va mal"
Je soupire. et voilà, il ne se passe rien durant des années, et soudain tout arrive en même temps.
Bon, allons, j'ai une dette envers le clown. Il m'a bien fait marré.
Je demande à Aïs de m'attendre. Je vois bien qu'il est pressé, mais les blessées d'abord.
Je sors et je vois le cadavre brûlé. Je commence à blanchir.
Puis je vois BoZo aux pieds de LED, et je me remet à respirer.
Je m'approche rapidemment. Bon, il respire. Je le met sur le côté, et je demande à LED de ne pas le bouger.
"Si tu vois que ça se gâte, rentre-le, mais vaut mieux éviter de le bouger sinon, on ne sait pas quels coups il a pris. Je vais le remettre sur pied rapidement."
Un petit sourire sadique me vient malgré moi. Je me demande ce que cette potion va faire sur un être à l'âme aussi tourturée que celle de Bozo.

Je rentre, j'attrape la fiole sous le comptoir. C'est un liquide blanc, legerement luminescent.
Je le donne à la Hull :
"Tiens, tu lui en met trois gouttes sur les lèvres, pas une de plus. C'est poison à haute dose."
Ca n'est pas vraiment poison, mais ça varie beaucoup suivant les organismes. Qui sait ? Trois gouttes, ça correspond à la medecine, remèdes en tout genre, hémorroïde choléra etc...
"Et ramène-le moi ensuite, je pense que ça fera du bien à Aïs aussi !" dis-je à la hull qui s'est élancé dehors.
Je me tourne alors vers Aïs.

"Bien. les vêtements ça va, il y a une armoire pleine là haut, et une salle de bain avec de l'eau chaude dans la salle d'à côté. N'entrez pas dans l'armoire, elle... elle a tendance à se refermer toute seule et à se bloquer."
Elle n'a surtout pas de fond et elle débarque sur n'importe quel point de l'univers, mais je ne vais pas le dire tout hut non plus.
"La rapière... Si vous m'expliquez contre quoi vous voulez vous battre, je peut vous prêter une arme pas mal. Mais il me faudra une bonne raison.
Quand à la ville..."

Je le regarde.
Ces yeux ont l'air normaux, à peu prêt. Mais...
Tch tch...
D'un côté, je sais que c'est absolument interdit par les lois de pas mal de mondes, parce que c'est totalement immoral. De l'autre, c'est le bordel, et je ne sais pas vraiment qui sert ce type. Il m'a l'air correct. Mais je ne peut pas le laisser mettre la vie de mes amis en danger.
Alors je lance un très léger coup de sonde pour écouter ses pensées à 6 centimètres derrière sa tête.
De nouveau cette impression d'ombre dorée...

Bien. Advienne que pourra, si je me suis planté j'en paierais les conséquences. Et s'il m'a senti.. Il m'a sans doute senti, il manipule assez les Rêves pour ça. Je vais donc sans doute me faire agresser.
Tout ça n'a pris qu'une micro-seconde, alors j'enchaîne :
"... la ville, il y en a une de l'autre côté du lac. Il paraît que c'est le refuge de sortes d'anges mauvais. Et je pense que vous pourriez avoir de la compagnie pour y aller. On se bat mieux à plusieurs."

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 29
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 17 Jan - 13:18:45

-Non. Pas toujours.
Si!
Aïs inspira profondément. Il devait vraiment paraitre pitoyable pour que cette jeune femme l'envoie directement vers les bains. Son aspect lui importait peu.
Ce qui l'ennuyait, c'était l'impression fugitive qui lui avait transpercé le crâne. Il ne pouvait rester là, alors que tous commençait à affluer vers la taverne. Courage voyons. Il ne t'arrivera rien. Trouves un peu d'espoir seul tudieu, sinon, on est cuit.
-J’aurais souhaité une arme pour intimider et m’aider contre ce que je ne peux vaincre autrement. Enfin, peu importe. Beaucoup de monde converge vers ce lieu, je ne voudrais pas déranger. Ces vêtements feront bien l’affaire jusqu’à…
Jusqu’à quoi se demandait Aïs…
-Je vais aller en ville. Avant de causer le moindre soucis.
Si cette femme l’acceptait, ce ne serait sûrement pas le cas de toutes les personnes se réunissant dans l’auberge. Certains esprit faible risquait vouloir lui chercher noises pour le plaisir et les esprit forts poser un peu trop de question.
Arrêtes de te torturer comme ça. Elle n’existe plus, et aucun de ceux présents ne te fera du mal. Et même s’ils essayaient, ils auraient peu de chance d’y parvenir.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 29
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 17 Jan - 13:20:07

Adribad avait parcouru une bonne partie du Temple et était profondément enfoncé vers son extrémité avant de se retrouver de nouveau bloqué. Il s’agissait cette fois-ci d’un imprévu, qui n’aurait jamais dû être : une partie du couloir mal entretenue s’était effondrée et bloquait le passage de gros blocs entassés. Il regarda autour de lui, chercha l’issue sur les murs et revint même un peu sur ses pas ; il n’y avait aucun doute, la seule issue était barrée. Dégager un passage semblait être une épreuve un peu rude pour un temple, et de toute manière, le reste du plafond risquait de lui dégringoler sur l’esprit s’il essayait de retirer les blocs avec son nouveau savoir. Alors il allait faire demi-tour après avoir cherché tout de même s’il n’y avait pas une faille.

Toutefois, lorsque les choses doivent se produire et qu’elle ne le peuvent pas, et bien soit elles se produisent quand même, soit autre chose se produit. Dans le cas présent, ce fut la deuxième solution qui fut vérifiée. Alors qu’Adribad contemplait l’impasse, des bruits de pas se firent entendre dans le couloir. Quelqu’un approchait, quelqu’un de vivant, avec un corps et tout et tout. Adribad se retourna et vit celui qu’il y avait à voir.
C’était un homme. Il était vêtu de chausse grises et d’un pourpoint rouge sombre. Ses cheveux blonds étaient coiffés en queue de guerrier mais il ressemblait plus à un érudit qu’à un homme d’armes. Il souriait, d’un sourire qu’Adribad n’apprécia pas. En fait, ce bonhomme ne lui plaisait pas et lui semblait profondément antipathique.
-Bonsoir mon bon. Pas trop déçu ? Ca doit être frustrant d’arriver là pour en repartir aussi sec, non ? J’ai eu ça en mon temps, je sais ce que c’est… Oui, pas très bavard. Je te comprends. Je suis comme ça aussi. Mais bon, tu vas pas faire demi-tour et retourner auprès des anges quand même. Tu vas aller jusqu’au bout, même si tu le sais pas.
Adribad ne comprenait pas ce que voulait cet homme. Il ne répondit pas et se contenta de l’observer.
-Tu pourrais faire un effort non ?… Bon, tant pis, je te comprends. Je ferais sans doute pareil à ta place. Mais dans ce cas, on va de suite passer aux choses sérieuses, bien que cela ne m’enchante guère…
Une épée apparu entre les mains de l’homme et ce dernier attaqua Adribad qui ressenti une cuisante douleur. Le mouvement de taille de son assaillant l’avait touché et blessé, contre toute attente. Adribad était stupéfait. Il avait comme perdu un petit bout de lui même.
-Ces épées sont conçus pour tailler expressément ce qui se trouve dans ton plan d’existence. Fascinant n’est-il pas ?

Adribad recula. Il ne pouvait affronter cet humain, pas sans une arme. Acculé contre l’impasse, il essaya une chose qu’il aurait du effectuer un peu plus loin dans le Temple : il se coula entre les interstices des blocs de pierre, dilata et réduit son esprit et se faufila entre les blocs. Malheureusement, il arriva un moment où il fut coincé : trop de blocs, pas assez d’espace. Il avait ses propres limitations. Mais le problème principal était que l’épée de son assaillant passait à travers les rochers et le blessait. Il devait lutter pour maintenir sa concentration et ne pas voir les images apparaître sur les murs et lui brouiller la vue, voire occulter son adversaire. Il quitta les fentes de l’impasse et força l’inconnu à reculer en envoyant dans son esprit des émotions qu’il avait ressenties lui même plus tôt. L’homme chancela, surtout sous l’effet de la peur et de l’hésitation, mais –Adribad ignore comment- il renvoya cette peur vers lui et étaient deux à l’éprouver. Aussi, Adribad cessa cet forme d’assaut qui le blessait.

Il fit alors la dernière chose qu’il croyait encore possible. Il se laissa toucher par l’arme de son adversaire et empoigna ce dernier de la même manière qu’un bagarreur en empoigne un autre aux alentours de minuit dans une taverne, c’est à dire maladroitement mais avec beaucoup de conviction. Adribad força son esprit non pas à s’incarner, mais simplement à prendre consistance dans le plan d’existence du grand blond pour l’empêcher de manier son arme.

S’ensuivit une rixe étrange car si quelqu’un ne pouvant observer le plan d’existence d’Adribad avait observé la scène, il aurait vu, tout au plus, deux caillou rouler sur le sol, ce qui correspondit au moment ou Adribad forçait son adversaire à reculer contre la parois, afin de lui cogner la main contre le mur dans le but de lui faire lâcher son arme meurtrière.
Lorsque celle-ci tomba sur le sol, Adribad s’efforça de frapper son adversaire, mais avec son réalité à demi-consistante, l’homme blond ne devait pas trop en souffrir. Finalement, c’est son instinct qui pris le relais lorsqu’il perdit sa consistance dans le plan du jeune homme et commença à pénétrer son corps afin de le tuer.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Mer 17 Jan - 14:10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 17 Jan - 13:36:46

Quand Ais parle d'aller seul à la ville, depenaillé et sans arme, je manque me fâcher. La température dans la pièce augmente de quelques degrés et la taverne tremble un instant, comme ébranlée. Mes yeux flamboient legèrement.
Je me maitrise. Respirer, souffler....

"Aïs, si vous allez là-bas comme ça vous allez mourir sans interêt. Arretez de faire l'enfant. Changez-vous et rafraichissez-vous un peu. Après je vous donnerait une arme et de quoi vous requinquer."
Il y a quelques trucs de ce genre dans le chocolat qu'il a bu, mais il faut plus d'une demi-heure pour qu'ils fassent sentir leur effet.

"A présent..."
Je me met entre lui et la porte, determinée. Et j'essaie aussi de ne pas m'enerver.
"A présent vous allez au moins vous changer. Si les autres arrivent, nous en discuterons avec eux. Sinon, je vous acompagnerais. Les héros idiots sont des héros morts. Activez-vous, mais de manière utile !"

S'il essaie de partir maintenant de l'auberge dans cet état, je me verrais dans l'obligation de l'immobiliser.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 17 Jan - 16:12:07

La hull partit donc rejoindre Bozo pour lui donner cette potion. En arrivant, elle ouvrit la bouche du clown et lui glissa trois gouttes comme lui avait dit Amalya. Elle regarda LED en lui disant de l'aider à le porter jusqu'à l'auberge. Ils se dirigèrent tous les deux à l'auberge. Amalya était à l'entré : "Voilà notre cher clown" disait la fille bleue avant de rentrer et de poser le clown près du feu.
Elle alla au comptoir chercher un verre de cidre puis se rassoire près du feu. C'est à ce moment là qu'elle vit Ais. Elle sourit : "Un nouveau dans l'auberge."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 17 Jan - 17:54:37

Alors que j'apportais le Clown à l'auberge. J'entendis la voix de la tavernière et d'un type que je ne put pas reconnaitre.
Mais maintenant que je le vois je comprend l'énervement Amalya.
Il a l'air bien faible, mais il en a l'air mais pas la partition. Personne ne semblait avoir remarqué la pierre que le nouveau portait mais moi je vis tout de suite qu'elle était trés proche de celle que je tenais de mon Roi.
Ansem en conclut que c'était un voleur de rêves. Quelque chose me titille alors je me rapproche de lui et le renifle....ELLE.
Cet homme portait l'odeur de ceux qui ont été manipulé par ELLE. Et soudain je me rend compte qu'il doit y avoir dans des milliers de mondes des personnes comme lui, surement amnésique, qui ont été libéré du pouvoir de ELLE.

Nos regards se croisent et alors je plonge en lui.... Il en veut, il veut se battre, je ne sais pas ses motivations et pour tout dire je m'en moque.
"Vous voulez combattre l'ami et bien vous allez être exhaussé"
Malgrés l'interdiction de la tavernière j'ouvre l'armurie qui est à l'étage et redescend avec une rapière des plus classique.
"Le choix d'arme est pas des plus exceptionel. Mais je pense que ceci devrait vous satisfaire. Et levez vous nous allons avoir besion de vos talents de voleur de rêve pour rentrer dans la cité."
Je lui jète l'arme qu'il ratrape dans un réflèxe.
"Voyez l'ami. On peut effacer la mémoire de l'esprit mais le corps lui n'oublie jamais les vielles habitudes et son instinct de survie."
Je lui sourit en lui tendant une main pour l'aider à se relever.
"Allons y une cité nous attend."

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 29
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 17 Jan - 20:21:36

Aïs récupére la rapière sans un mot. Celle-ci ne lui servira probablement jamais. Il croise le regard du chat...

Les pupilles d'Aïs se dilatèrent lègérement de nouveau et une grande marque rouge pris corps au fond de son esprit. Le Voleur affermit sa prise sur la pierre, battit des paupières un instant pour chasser les images qui emplissaient lentement son champ de vision, amplifiée par la magie des rêves; et il pensait que cela ne finirait jamais.
Arrêtes. Tu es ton propre bourreau.
Ces yeux... Ses yeux.

Aïs se calma rapidement et laissa l'interrogation l'envahir. Non seulement il se trouvait parmi les proches du professeur, mais en plus, auprès de... De quoi? Qu'était cet homme-chat. Ses yeux, c'étaient...
Confiance; tu n'es pas là par hasard, et si tu en es là maintenant, c'est que les choses n'auraient pu se passer différement. Soit sur tes gardes, mais confiant. Maintenant.

-Je... Je vous remercie vivement, bafouilla Aïs, mais en vérité, je ne sais pas vraiment où il me faut aller, et je ne sais pas si je peux emmener d'autres personnes. Et en vérité, je ne pense pas qu'il me faille combattre. Ou alors, sûrement pas comme quiconque ici l'entend.

Et bas, si bas que personne ne l'entendis, il ajouta:
-C'est moi mon plus grand adversaire, pas ELLE, ni...
Arrêtes.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Jeu 18 Jan - 12:25:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 29
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 17 Jan - 20:23:41

L’homme qui avait agressé Adribad cru d’abord qu’il était considéré comme vaincu lorsque l’être immatériel s’éloigna pour mieux fondre sur lui, et il se ressaisit presque trop tard en plongeant sur le côté afin d’éviter un Adribad déchainé. Lorsque celui-ci fusa de nouveau vers lui, il fit mine de le stopper d’un geste de la main et s’exclama :
-Doucement ! Tu veux donc vraiment me tuer ?
Ce geste fut tellement inattendu pour Adribad qu’il en resta interdit.
-Regardes-toi, es-tu blessé ? As-tu perdu un bout de ta substance ? Non, bon, c’est très bien. Tu as découvert plus que ce que tu devais découvrir et je ne sais pas s’il faut s’en réjouir… On verra bien. De toute manière, il reste un ou deux trucs qu’on va dev…
-Qui es-tu, questionna brusquement Adribad à l’aide des images ?
-Tiens donc, des questions… C’est pas trop tôt ! Moi ? Ce n’est pas vraiment important. Avec de la chance, tu devinera toi même au moment opportun. Ce n’est pas la bonne question.
-Alors… qui suis-je ?
-La question à laquelle tous souhaitent une réponse, répondit l’homme en réprimant un rire. J’ai une réponse, mais il ne m’appartiens pas de te la donner. Que t’as-t-on dit ?
-Larxène m’a nommé Adribad.
-Et tu l’acceptes. En ce cas, tu es Adribad et ces… luminons t’attendais depuis longtemps. Pour l’instant, il n’y a pas d’autre vérité.
-D’où as-tu une autre réponse à me fournir à la question précédente ?
-Hum… Tu es malin. Ou tu le redeviens. Je n’ai pas le droit de répondre à cette question car elle revient à la première.
-Alors… Comment se fait-il, commença Adribad, que je possède une certaine connaissance ? Je veux dire, certaine chose que je vois semble appeler d’autres choses au fond de ma mémoire, et certaines me donnent envie d’agir dessus, d’une manière spontanée qui me semble logique, comme si je savais ce qui allait en découler. J’ai une forme de… connaissance innée de certaines choses, d’où me vient-elle ?
-Voilà une question intéressante. Elle vient du fait que tu as déjà vécu. Tu n’es là par hasard et ton passé n’est plus en toi. Mais des traces restent, subsistent ; c’est cette connaissance que tu as en toi, sans te l’expliquer, et qui te permet de ne pas être démuni ou te comporter en enfant de cinq ans.
-Mais alors… ai-je toujours été ainsi, demanda anxieusement Adribad.
-Non, loin de là. C’est juste que lorsque tu es passé sous cette forme tu as conservé tes souvenirs.
-Comment se fait-il que je n’ai rien de précis en tête alors ?
L'homme dansa d'un pied sur l'autre, visiblement mal à l'aise.

-Heu… j’ai parlé un peu vite là ! Bon tant pis. Tu as perdu une grande partie de tes souvenirs avant de devenir ainsi. Et comme il est normal d’en perdre une partie dans le transfert, et bien… tu as des flash, surtout dans ce Temple, mais au fond, il n’est vraiment rester que tes… connaissances basiques et, lança l’homme devançant la question suivante, tout cela a disparu pour des raisons que je ne puis révéler. Cela a à voir avec ta nature et avec moi.
-Mais alors, que suis-je ?
-Une question intéressante. Regardes toi.
Adribad « baissa les yeux » avec réticence sur son « corps » et les releva très vite. Il essayait de ne pas y penser.
-J’ai ce genre de problème moi aussi. On doit tenir ça l’un de l’autre, lança l’homme blond avec humour, mais je ne peux t’aider. Cela a à voir avec ce que tu étais précédemment. Tu l’as emporté avec toi, tu ne pouvais te voir, t’accepter. Passablement ennuyeux dans ta situation… A toi d’oser baisser les yeux. Avec ça, beaucoup de choses changeront, crois-moi. Mais les créatures charnels ne te verront probablement jamais.
-Pourquoi les luminons ‘attendaient-ils ?
-Parce qu’ils attendent leur messie, celui qui ouvrira la Porte.
-Ce que je suis ?
-Ce qu’est le Maître de l’Esprit. Ca a sûrement un rapport avec toi. Essaie d’ouvrir la porte.
-Je ne peux y accéder.
-Allons bon, soupira l’homme, ça, c’est à toi de te débrouiller. Tu es un esprit. Comment ces cailloux pourraient te bloquer ? Autre chose ?…
-Non… Je ne crois pas.
-Parfait, dit l’homme en s’en allant. Et n'espère pas me voir arriver une autre fois, c'est déjà la deuxième.
-Si, une chose, vers quoi mènera…
Adribad se retourna et fini sa question sur le couloir vide.
-… la Porte ?…
Il se pencha de nouveau vers les blocs et les considéra d’un œil curieux. Il ferma les yeux à sa manière et avança à leur travers. Son parcours se fit en une ligne continue, les "yeux fermés" pour éviter que ce qu'il croyait auparavent puisse le bloquer, lorsqu’il senti l’air devenir moins épais, il rouvrit les yeux. Il avait effectivement réussi à les traverser. Et se trouvait maintenant devant la-dite Porte.

De nombreuses choses avaient fait corps en lui. Il maîtrisait mieux ce qu’il était, et les questions fleurissaient en lui. On ne lui avait pas tout dit, et tout ne s’était pas déroulé comme certains l’escomptaient. Quant à ce Temple… Il avait évidemment des pouvoirs, de grand pouvoirs, mais son plus grand était celui qui donnait vie à ce que l’on attendais précisément de lui. Les luminons l’ignoraient, et c’est pour cela qu’ils ne parvenaient à traverser ces murs. Il en traversa un, par jeu, s’aperçut qu’un deuxième passage menait jusqu’au centre, destiné aux créatures charnels. De plus, outre les questions sur les luminons et sur le Temple et sa Porte, des questions fleurissaient sur lui. Il baissa les yeux sur son « corps » et se vit enfin comme il aurait dû se voir depuis le début. Un rayon de lumière. Comme ce qu’il voyait des luminons. Et si ?… Il chassa ses interrogations et alla vers la Porte. Elles trouveraient réponse plus tard.

Il posa un rayon sur la poignée… puis se ravisa et regarda par le trou de la serrure.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Jeu 25 Jan - 23:56:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 18 Jan - 11:19:22

Ansem se méfie du nouveau venu.
"Tu as entendu sa dernière phrase? C'est bien se qu'on pensait" me dit il par télépathie.
"Oui j'ai entendu et je suis même plus confiant en lui que jamais"

Je me dirige vers la porte.
"Préparez vous nous partons dans une demi-heure pour la cité. Je vous attend au village des oursons."
Puis je retourne au village.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 20 Jan - 15:49:27

"Ouais! On repart en balade" dit la hull en sautant de son fauteuil. Elle prit la direction de la sotie, au moment de passer la porte, elle regarda Ais et dit avec un large sourire " Vient avec nous, on va bien s'amuser. Sauf si tu préfère rester ici." Et continua son chemin sans attendre la réponse. A l'extérieure elle courut rejoindre LED.


Dernière édition par le Sam 20 Jan - 23:53:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 20 Jan - 22:29:09

Je ne comprenait pas vraiment ce qui c'était passer, pour moi je ne voyer pas vraiment pourquoi je voyagais, j'aurais du rester avecs ma maison et mes èleves, mais j'était embarqué dans cette histoire.
J'entendit L.E.D demandé de se preparer, je me prepare à combatre et monte prendre mon épée, je regarde dehors, prends un livre et descends.
Je me dirige vers le camps des oursons et marche en penssant à se qui c'est passer quands soudain, un crie, d'un dragon il me semble, un sifflement, du sang.
Je m'écroule devant le camps des oursons, une lance planté dans mon dos, tous me regarde, et le dragon aussi, monté par un cavalier au aile blanche, je tombe et regarde, mon sang coulé, devant les yeux de L.E.D.
Je ferme les yeux, mon livre dans mes main, il est ecrit, "etude des voleur de rève, découvers dans le monde de l'arche".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Dim 21 Jan - 22:55:48

Après avoir discuté avec les oursons pour leur faire comprendre que ce qui venait de ce passer n'était fait que pour que je puisse récupérer mon épée, je partis vers l'endroit où les explosions avaient retentit.
je traversai le village dans l'autre sens, sur le dos de mon cheval cette fois.
le village était majoritairement constitué par des grandes tentes rondes, avec un toit conique. beaucoup de tenture étaient suspendu un peu partout aussi, comme si il voulait cacher certaines choses ou transformer le village en labyrinthe de tissus.
pourtant l'agancement des tentes et des tissus avaient été mis là à premiere vu, au hasard, là où il devait servir mais en y regardant de plus près, les angles entre les tissus étaient droits et les tentes étaient toutes à la même distance les une des autres.
je repensais à tous ces détails, qui avec le grognement quand je suis arrivé. m'inquietèrent
de toute facon un verre de cidre m'attend a la taverne et j'en profiterais pour interroger amalya.
je rentrai donc à l'auberge, j'avais passé un moment à discuter avec les oursons, et le reste de la troupe me manquait.
je vit au loin LED se diriger vers le campement des oursons.
"je retourne a la taverne boire un coup, dans l'univers de l'esprit je ne suis pas d'une grande utilité, et toi...
c'est à ce moment que je vis le dragon fondre sur l'alchimiste et lui lancer sa lance dans le dos.
NNNOONNN
la lame de la lance venait de transpercer notre petit compagnon qui s'écroula sans rien dire, dans le silence du vent, avec comme seul compagnon ses livres.
je lancai mon cheval au galop, laissant LED en plan. je daigainai mon épée et me mit debout sur ma selle, le cheval bougait beaucoup, c'est pour ca qu'il fallut mobiliser tout mes talent d'acrobate pour pas tomber.
le dragon poursuivit sa course dans ma direction.mes yeux plein de larme, je hurlai ma haine.
le guerrier sur le dos du dragon degaina son épée, nos monture n'étaient plus qu'à quelques mètres, je pris impulsion sur mes jambe et sautai au dessus de la tête du dragon en esquivant ses machoires.
et rattérit tant bien que mal sur son large cou.
le guerrier me sauta dessus, et j'eue le temps que de parer son coup avant de me rattraper au dragon en plantant ma dague, que je venais juste de daigainer, entre ses écailles.
le dragon hurla et reprit aussitot de l'altitude.mes yeux bouillonnaient de rage, et je ne laisserais ni le dragon, ni le guerrier en vie.
le combat qui s'en suivit fut rude les parades et les attaques s'enchainèrent rapidement, mais mon ennemi fit une erreur, et j'en profitai pour le clouer à son dragon, ma lame transperca son torse et le cou de la bête, le dragon partit en vrille, je perdis l'équilibre et me cranponnai au tant que pouvais au manche de mon épée.
le dragon finit par s'écraser dans la foret avec moi dessus...


Dernière édition par le Ven 26 Jan - 20:50:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 22 Jan - 23:30:18

Alors que Lunder s'est jeté à l'assaut de l'Ange, qui a agressé notre jeune ami, je cours amené l'alchimiste aux oursons vu que la Taverne est trop loin.
"JeanJean où se trouve votre guerrisseur? Qu'il arrive d'urgence!"
Sitôt demandé sitôt arrivé; un ourson avec une croix rouge tracé sur le front arrive et commence, avec des femelles qui lui passe des outils, à opérer notre ami. La Hulle qui était avec moi s'attèle aussi à sauver notre camarade.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 23 Jan - 21:58:22

La hull repère le dragon lancer sa lance, puis Lunder se jeter lui et tuer cet être volant. Elle accourut vers l'alchimiste en même temps que des oursons. Elle s'accroupit, son regard était perdu, elle essaye plusieurs trucs, dit des mots compliquer. Les oursons autour d'elle essayaient aussi de sauver le petit alchimiste. Au bout d'un bout de temps, la hull se met à pleurer, à hurler "NON" deux ou trois fois de suite. Elle se relève, regarde LED avec des yeux remplie de larmes : "Je ne voulais plus que quelqu'un de mon entourage meurt...je me l'étais promis. Mais je ne suis pas arriver à le sauver." Dit-elle en pointant l'alchimiste. Son regard s'était brusquement changer en colère. La jeune fille prit la direction du dragon.
Quand elle arriva, elle vit dragon gisant, mort, puis Lunder qui était blesser. Elle arriva vers lui en courant, elle le soigna en mettant ses mains au-dessus de ses blessures qui se refermèrent puis aida Lunder à aller au village. La hull arriva vers LED en lui disant que le dragon était mort. Son regard s'était calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 29
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 25 Jan - 23:22:52

Aïs sentit l'esprit du petit homme le frôler et eut une première impulsion qui consistait à tenter de le rattraper pour le réinjecter à sa place première. Il se retint toutefois au bon moment.
Laisse, il est heureux de partir voir d'autres choses.
Alors, il accompagna simplement l'esprit de l'alchimiste vers un ailleurs incertain et le laissa se mélanger à la subtile mais puissante magie qui baignait les lieux. Alors, lorsqu'il disparut, le Voleur de Rêves se baissa et ferma les yeux du petit homme.

Saisit d'une pulsion soudaine, il empoingna la lame qui dépassait de son bras déjà froid et tira pour la dégager. Ses doigts et sa paumes s'entaillèrent sur le fil aigü de la lame et son sang se mêla à celui de l'alchimiste. Il parvint à dégager la lame et la regarda; elle n'était guère longue, mais bien ajustée pouvait être utilisée sur une épée courte, bien qu'il eut été possible de l'utiliser sans la retoucher, car une parcelle d'os était restée fixée.
Oui, puisse cette lame l'honorer et combattre pour ce en quoi il croyait.
Aïs acquiessa et rangea la lame à la ceinture; si quelqu'un estimait la mériter, il lui rendrait. En attendant, il n'allait pas la laisser ainsi. Non, effectivement.

Après tout cela, il s'assura que les plaies ne coulaient plus et aida les oursons à entourer le corps inanimé de l'alchimiste de tissu. Ceux-ci n'emportèrent pas le corps mais commencèrent à creuser pour l'enterrer là ou il était tombé.

Ensuite, Aïs observa les alentours. Il avisa le livre sur le sol "Etude des Voleurs de Rêves, monde de l'Arche" et l'empocha. Le titre ne lui plaisait guère d'instinct. Ensuite, le Voleur observa la lance: elle portait la marque de la compagnie d'Ambre. Et cela ne présageait rien de bon...
J'ignore ce que tu comptes faire, mais il va falloir se dépêcher.

Aïs sentait la pierre entre ses doigts qui s'agitèrent nerveusement et son contact le rassura.
Tu ne crains rien, une fois de plus. Le seul danger, c'est de ne pas savoir ce qu'il est.
-Et le sait-on, demanda-t-il à voix haute?
Seul le vent dans les feuilles lui répondit.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 29
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 25 Jan - 23:34:19

Adribad voltigea au travers des murs du Temple, allant le plus vite qu'il le pouvait.

Il ne comprenait pas. Ce qui se passait... Hé bien, le dépassait, purement et simplement. Ce qu'il avait entrevu le laissait... Non, en fait, il ne savait pas ce qu'il ressentait par rapport à ce qu'il avait vu et il ne savait pas ce qu'il pensait de ce qu'il avait vu. Et tout son esprit était obnubilé par cette vision.

Avait-il fait ce qu'il pouvait? Oui, probablement.
Avait-il fait ce qu'il devait? Théoriquement oui.

Mais alors, qu'était-ce que tout ceci? C'était comme... de contempler un arbre en fleur, une montagne enneigée depuis son sommet, comme d'écouter une symphonie grandiose, un hymne immense et merveilleux en l'honneur de la vie et de la joie.

Adribad, être de pure lumière, devait parler à ceux qui étaient les siens, à ceux qui étaient comme lui. Il devait retrouver Larxène, pour comprendre ce qui l'attendait à présent.

Et il approchait de la porte du Temple...

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   

Revenir en haut Aller en bas
 
La taverne en vaisseau de L'Univers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» 33- Le justicier de l'univers
» Le Secret de l'Univers 6 • Là où le Soleil s'Éteint
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» Vaisseau Vulcain tiré de la série Enterprise
» Des dessins uniquement sur l'univers Castlevania

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin du Feu... :: Rapprochez-vous du Feu... :: La Table des Mondes-
Sauter vers: