Au coin du Feu...

Echanger des histoires au coin du feu, et faire vivre d'autres mondes par la magie des mots...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La taverne en vaisseau de L'Univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 8 Jan - 17:12:42

Alors que je m'appréte à rentrer dans le village je dresse les oreilles.... Pas de doute c'est Amalya qui cri au secour. J'ai encore un peu de mal avec mes nouvelles capacités et il me faut un moment pour repérer Amalya au centre du lac.
Par chance le village est sur une falaise qui avance un peu au dessus du lac.
"Bon j'y vais!"
Je retire rapidement mon imper, mes chaussures, veste, cravate et chemise. Et, en prenant de l'élan et en pantalon, je plonge du haut de la falaise pour attérir à une dizaine de mètre d'Amalya.
Pour la ramener sur le bord c'est pas de la tarte : elle se débat paniqué on jugerait qu'elle ne sait pas nager. Mais bon au bout d'une dizaine de longues minutes on arrive sur le bord, épuisé.
Les oursons viennent nous chercher et nous emmènent dans leur village où je m'affale dans un fauteuil.
"Moi qui pensait que les chats n'aimaient pas l'eau" ironise le chef.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.


Dernière édition par le Mar 9 Jan - 20:49:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 8 Jan - 19:22:00

LED était arrivé avant elle, au moins elle ne plongera pas dans cette eau glaciale. Elle arriva prés des deux personnes d'un visage impassible : "Heureusement que tu es arrivé, je crois que le prochaine fois, il faudra que j'aille plus vite. L'essentiel c'est qu'elle soit en vie. Puis se tourna vers Amalya : « Qu’est ce qui c’est passer ? ».
Elle aida LED a se relevé lorsque les oursons arrivèrent. Apparemment les oursons n'avaient pas besoin d'elle donc elle les suivit simplement.
Arriver au village, la jeune fille bleue s'assit sur un fauteuil, en demandant à LED :" C'est qui c'est oursons ? "


Dernière édition par le Mar 9 Jan - 21:58:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 8 Jan - 21:42:57

Enfin sortie de l'eau... Je tremble, et ce n'est pas qu'à cause du froid... je deteste l'eau. Je la hais. Elle me le rend bien d'ailleurs.
La pluie, un bain, un verre d'eau ça va très bien, mais ces étendues d'eau qui sont obligées de trainer partout...
Malheureusement les Portes sont souvent en rapport avec l'eau.

Une fois que je commence à reprendre un peu mon calme, je me tourne vers LED :
Merci de m'avoir sorti-i de là. Je... je suis désolée de t'avoir forcé-é à prendre un b-bain, d'autant qu'il ne fait pas bien ch-chaud. Heu... je ne t'ai pas donné de coup trop violent ?
Je ne me sens vraiment pas bien. Après coup, je me rend bien compte de ma sotise. Je pouvais me transformer en bactracien, en sirène ; ou bien transformer l'eau en mélasse, la faire évaporer... Heureusement que c'est LED qui m'a repêché ; sa forme actuelle le rend plus costaud et plus résistant qu'un être humain. Si Asimara était arrivé la première, je l'aurais sans doute noyé en me débattant de la sorte.
Je me tourne vers elle :
"Me...merci aussi d'être venu-ue. Tu a eu plu-us de jugeotte que mo-oi sur ce coup-là ; ce que j'..j'ai fait n'était pas très mali-in..."
Je continue à trembloter. Le lac est loin, mais mon voyage et le choc de retour m'ont énormément fatigué. Je n'ai pas appris grand chose en plus.
"C'est une vieille technique d'une sorte de... divination. Je vous ai fait bougé pour pas grand chose hélas... Reynio a encore quelques... épreuves à passer avant de s'incarner ; il a donné plus de lui que je ne le pensais dans son combat. On ne peut pas l'aider, pas ici, pas en temps qu...qu'individus. Mais il y a quelqu'un... qui ne va pas tarder à arriver à la taverne. Je vous laisserais quand les ours nous auront expliqué ce qu'ils veulent ; il n'y a personne là-bas pour l'accueillir, et puis il faut que je me change. Et... Si vous avez des dieux, priez-les pour qu'ils guident Reynio. Il va en avoir besoin."

Je n'ai même plus la force de faire sécher mes habits.
Et puis, j'ai un peu trop utilisé mes pouvoirs ces derniers temps. D'autant plus que nous sommes sortis de l'Entremonde. Il vaut mieux que j'évite de me faire repérer.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 8 Jan - 22:35:42

Je me remet doucement, autour de nous s'atroupent les papouses comme ils les appelent et surement leur femmes vu qu'elles sont vétu légèrement et que leurs attributs de femmes sont bien visible.
Le chef se pose à côté de moi.
"Alors tu es le maître du coeur! C'est intéressant et je suppose que tu viens chercher le maître de l'esprit..."
Ma surprise est grande mais furtive. J'ai vu tellement de chose improbable qu'une de plus ou de moins...
"Vous supposez bien Chef...??"
"JeanJean"
"Enchanté! Je suis effectivement celui-là .Et je suppose que si je vous demande comment vous le savez et où et comment retrouver le maître de L'Esprit vous allez haussez les épaules!"
"Vous supposez bien L.E.D... dit il en souriant. La seule chose que je peux vous dire est que vous êtes sur le bon chemin."
Alors qu'il dit cela, et que le traduit aux autres, je regarde la cité des Voleurs de rêves.
"C'est bien là bas! me coupe JeanJean. Mais je vous conseille de vous reposez et d'attendre voir si d'autres personnes ne vont pas vous rejoindre."
J'acquiesse, me lève et, sur un coin d'herbe au soleil, je vais me coucher.
"Mon roi! mon ami! tiens le coup j'arrive!" je chuchotte et m'endort.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.


Dernière édition par le Mar 9 Jan - 20:50:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 8 Jan - 23:08:32

La Hull se retourne vers LED pour lui demander une traduction mais il s'est déjà endormi et elle ne veut pas le réveiller.
Elle se lève, fais un petit tour et regarde autour d'elle. Rien de particulier. Enfaîte si, il y a quelque chose dans ce monde lui rappelant le sien mais elle ne sait pas quoi. Elle réfléchit et ne trouva rien, de toute façon, elle en avait marre de réfléchir. Finalement, elle préféra retourner dans son fauteuil où elle essaya de s’endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 0:34:50

Les Voleurs de Rêves ont une histoire très longue. Qui remonte à très loin.
A l'origine, ils n'étaient pas une confrérie. Pas même un ordre rien. En fait, des gens développaient naturellement des pouvoirs et certains les travaillaient. Ils finissaient shaman, magnétiseur ou rebouteux, ce qui n'avait strictement rien à voir avec leurs pouvoirs réels.

Un jour cependant, le premier Voleur de Rêve apparu. Elle se nommait Liraeth. Nul ne sait comment elle éveilla ses pouvoirs mais elle avait réellement une science à distribuer à ceux qui le méritaient ou qui avaient le Don. Peu à peu, naquit la Confrérie. Ses membres voyageaient de villages en villages, de villes et villes et rapidement de monde en monde. En utilisant les rêves, ils savaient soigner les blessures, guérir les maladies mentales et physiques et bien que ceci soit resté caché excepté pour les initiés et quelques rares historiens, tuer. Mais s'ils pouvaient tuer, certains parmi les plus puissants dont Liraeth pouvaient rendre la vie à ceux qui l'avaient perdue, mais ce savoir est perdu.

Au fil des ans, enseigne l'Histoire Orale, la Confrérie pris de la force. Liraeth construisit la premier sanctuaire de la Confrérie, la cité des Voleurs de Rêves, et la Confrérie gagna en pouvoir et en estime. C’est là bas que les Voleurs de Rêves firent réellement évoluer leur confrérie et leurs pouvoirs.

Liraeth mourut de sa belle mort. Ce n’est que bien après que les troubles arrivèrent, parce que dans une organisation comme les voleurs de Rêves, des troubles devaient arriver un jour. Aïs n’avait jamais comprit comment avait pu être oublié Liraeth qui avait libéré plus d’un milliers d’âmes, mais les hommes sont faibles, inconstants, stupides et corruptibles, comme il l’avait été.
Une langue de douleur lui traversa l’esprit tant il ne s’inspirait que répulsion.

Les Voleurs de Rêves devinrent arrogants. Sur ce point, ils manquèrent fortement d’originalité. Puis deux cent ans après la mort de Liraeth, la Confrérie perdit peu à peu son unité et devinrent une multitude de bandes rivales. Les pouvoirs furent employés à tuer, instiller le doute chez les autres, à faciliter la corruption. L’influence des Voleurs de Rêves grandissait, mais en même temps, leur essence disparaissait.

Un jour, les différentes faction levèrent des armées et se combattirent violemment dans et devant la cité des Voleurs de Rêves. Des armées vinrent de partout et combattirent sur différents plan d’existence avec une rage à nulle pareille, et cette bataille eut de nombreuse conséquence.

La première fut l’élimination quasi-totale des Voleurs de Rêves. Les survivants reconstruisirent la Confrérie en restreignant la Charte et le Règlement. Seul un nombre limité de Voleur pouvait exister en même temps. Les pouvoirs prenaient une utilisation restreinte, entre autre uniquement sur des cibles consentantes et endormies. Les membres étaient radiés et dépossédés de leur pouvoir à la première infraction. Les pouvoirs les plus terribles disparaissaient avec les atrocités de la guerre.

La seconde conséquence majeure fut l’abandon total de la cité. Depuis la guerre du Cauchemar, aucun être n’a posé le pied, la patte ou la serre ou quoi que ce soit d’autre dans la cité. Les cadavres se sont décomposés lentement depuis plus de sept cents ans et les squelettes jonchent le sol. Cela dit, la cité ne s’est pas trouvé inhabité pour autant, car ceux qui tentèrent d’y pénétrer revinrent fou, blessé en recevant un pan de mur sur le corps ou bien furent parfois même simplement foudroyés sur place. Alors, une force, voire des forces doivent être présentes en ce lieu selon toutes les spéculations. Les autochtones les appellent anges et les qualifient maléfiques…

De nombreuses autres conséquence eurent lieu mais Aïs ne connaissait pas toute l'Histoire Orale.

Aïs voulait voir bouger ces règles, il voulait voir certains pouvoirs ressurgir pour le bien de tous, mais il voyait la vanité de son entreprise. Alors maintenant, qu’allait-il faire, seul, et perdu dans la neige, avec cette pierre entre les doigts?…
Il descendit dans la cave qui n'avait pas bougé d'emplacement et pris fiévreusement une bouteille de vin. Cela le réchaufferait quelque peu.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Mar 9 Jan - 0:40:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 0:36:41

L'être immatériel senti soudain qu’on… l’empoignait bien que le terme soit inadapté pour quelqu'un n'ayant pas de corps. Aussi, c'est ce que son esprit ressenti. Il lutta un instant mais était trop faible ou était-ce l’autre qui était trop fort. Quoi qu’il en soit, il ne parvenait plus à bouger, il était paralysé. L’autre avait une prise directe sur son esprit et l’immobilisait.
Alors, terrorisé, il frappa instinctivement son adversaire pour s’en dépêtrer ; celui-ci, surprit, s’éloigna un instant.
Il vit alors correctement ce dernier : c’était quelque chose qui lui ressemblait. C’était un être fait de lumière, lui. Il n’était pas horrifié par son propre aspect et n’était pas repoussant. La frustration lui vrilla… Quoi ? Les tempes ? non… l’esprit, juste l’esprit. Il n’avait plus que ça…
Alors surgirent de nombreuses choses comme celle qui l’avait attaqué. Elles attrapèrent son esprit et l’immobilisèrent ; elles étaient trop nombreuses. Bien trop… La première s’approcha doucement de lui, tel un prédateur et effleura son esprit, cette fois ci avec la légèreté d’une plume et lui parla, d’esprit à esprit.
Ce ne se passait bien évidemment pas avec des mots, et l’on peut à nouveau observer un manque d’originalité. C’était plus des images que des sensations ou des sentiments. En gros, il fallait faire vite. Il fallait qu’il arrête de hurler. Il fallait qu’ils retournent tous à la Citadelle ou devant la Porte. Il fallait qu’ils prennent le temps de parler tous deux. La chose s’appelait Larxène. Et son nom à lui était, d’après la chose, Adribad.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Lun 29 Jan - 19:40:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 20:47:40

Ansem et moi somme ensemble dans les rêves également. Tout ce que nous vivons est tellement délirant que nos rêves sont toujours des scènes de glandouille, de repos dans des lieux apaisant...
Alors que nous sommes dans une de ces scènes bucoliques, entouré des plus belles créatures, dont nos mémoires respectives se souvenaient, nous voilà projeté, aspiré et rejeté soudainement en plein milieu d'un champs de bataille. Plus précisément sur un champs de corps aprés la bataille. Ansem comprend le premier.
"Nous sommes dans le souvenir de quelqu'un! ce que nous voyons a eue lieu!"
De mon coté j'observe le batiment devant lequel nous sommes.
"Mais.... Il s'agit de la cité des Voleurs de rêves"
Alors que les questions se bousculent dans ma tête. Soudainement des formes spectrales sortent des corps. Blanc ils portent des ailes déchirées, sanglantes. Leur regard est noir comme une perle.
"Réveille toi L.E.D. sinon on est mal"
Je me force et alors qu'un de ces fantômes me fonce dessus, je me réveille en sursaut.

Autour de moi se sont aglutinés mes amis, sûrement que j'ai crié. Je reprend mon calme et conte mon aventure à ceux qui pourront me dire ce qu'il signifie.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 21:45:10

L'intêret des Rêves, c'est que s'ils durent longtemps subjectivement, ils se déroulent en quelques secondes dans la réalité*. L.E.D est un Rêveur puissant (et sans doute aussi un bon Voleur de Rêve), il n'a pas attendu la fin de son cycle pour Décoller, et son cri m'arrête alors que je m'apprête à retourner à la taverne.
Il raconte son rêve et je réfléchis. Bon, il faut bien dire ce que je crois, si j'ai raison ça peut faire avancer les choses.
"C'est un Rêve provoqué : LED a été aspiré de son rêve initial. Ca veut dire qu'il y a un Passeur dans le coin. Oui, bon, il y a moi bien sûr. "
Je me tortille un peu.
"Il va falloir que je vous explique un peu tout ça.
Il y a longtemps, des humains s'aperçurent qu'ils avaient des talents bizarres. Certains d'entre eux formèrent ce qu'on appelle les Voleurs de Rêves : des gens capables de rentrer dans les Rêves des gens et à travers eux de soigner et d'améliorer la vie. D'autres prirent une autre voie. On les appellent Rêveurs, simplement. A un moment ils formaient aussi une guilde, mais celle-ci a été détruite et beaucoup sont morts."

Je me souviens des cris, de la lave qui s'est engouffré dans l'amphithéâtre, et du rire de l'Homme en Noir, et je frissonne...
"Enfin, disons que je ne les ait plus recroisé depuis ; mais les Rêveurs évitent à présent de se réunir en général. A l'inverse des Voleurs, ils sont incapables d'agir dans les rêves de quelqu'un. Mais quand ils Rêvent, ils modifient ce que nous appelont réalité. Les mondes sont pour eux la surface des Rêves. Parfois ça tourne mal mais c'est rare. C'est difficile de Rêver, ce n'est pas comme la magie ; il faut éviter de fixer son attention, agir en douceur pour que ça marche.

Et puis il y a les Passeurs. Ils sont au service de la Neutralité la plus absolue ; leur seul but est de faire passer, de guider les esprits d'un lieu à un autre et surtout de veiller à l'Equilibre de toute chose. Autrefois j'étais une grande Rêveuse, mais... disons que j'ai fait quelques bêtises qui ont mis en danger cet équilibre. Je suis en quelque sorte en période probatoire ; un Passeur m'a pris comme apprentie, et si je montre que je suis digne de son enseignement, je peut esperer être amendé un jour. C'est pas gagné.

Bref, tout ça pour dire que pour virer LED de son rêve, il fallait l'intervention d'un Passeur. Ce qui veut dire, pour qu'il intervienne aussi brutalement, que l'affaire est vraiment très importante. Tu ne te souviens pas de plus de détail ? Si quelqu'un t'a amené là-bas, c'est qu'il voulait te montrer quelque chose. Un truc que les morts avaient ? Celui qui faisait le souvenir ? "





*C'est vrai, j'ai mesuré une fois : moins de 10sec pour un Rêve d'une durée subjetcive d'un jour...

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 21:57:56

Le cri réveille la Hull, elle sort en courant et arrive vers LED un peu près en même temps qu'Amalya. Lorsque Amalya finit son explication, elle est perdue. Elle comprenait mal des personnes qui rentre dans les rêves des gens : "Mais dit-moi, je ne comprends pas bien, si les rêveurs peuvent faire changer des choses en révant, comme par exemple le lieu où une personne se trouve ou la réalité, peuvent-il... a son visage, on devinait qu'elle hésitait, ...changer un monde? " Elle regardait à présent par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 22:11:23

Endormie depuis un moment, j'entends un cri, je me réveille brutalement et cours vers L.E.D qui visiblement n'a rien, sauf eu un cauchemar.
J'écoute Amalya dire des trucs sur les voleurs de rêve et sur les passeurs, puis-je regarde ma main, la mystérieuse marque avance.
dit L.E.D, est-ce que je peux te demander quelque chose, toi qui est sinueur de monde, tu peux me dire si ta déjà vue sa. en désignant mon bras et sa, en faisant sortir la lame, sa m'aiderais à pouvoirs sortir sa de mon bras.
Je regarde par terre et soudain, mon bras s'enflamme d'un feu vert, je brûle mais sa ne me fait rien du tout.
L.E.D, aide-moi s'il te plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 22:34:59

Asimara a écrit:
"Mais dit-moi, je ne comprends pas bien, si les rêveurs peuvent faire changer des choses en révant, comme par exemple le lieu où une personne se trouve ou la réalité, peuvent-il... a son visage, on devinait qu'elle hésitait, ...changer un monde? "

"Heu... la plupart du temps c'est plus facile de simplement changer de monde en fait. Il y en a toujours un qui correspond à ce qu'on cherche. Rêver c'est aussi voir toute les posibilités qui nous entourent et choisir celle qui nous plait. On dit "un petit pas sur la droite", et hop, on change de destinée. Parfois c'est compliqué parce qu'on n'a qu'un seul chemin de possibilité possible pour arriver là où on veut et..."
Je vois alors le regard que me lance la Hull. Je n'ai pas vraiment répondu à sa question.
"... Heu. Oui. On peut changer un monde. Quand on essaie de changer trop de chose... Et bien... Le Rêve se révolte. Le monde se brise. Et le Rêve suivant est plus dur à controler, plus dangereux. Jusqu'au jour où à force de ne pas savoir se modérer, on se croise soi-même. Et... quand on est de l'autre côté du miroir il vaut mieux ne pas rencontrer son reflet."
Je transpire. Je sais qu'un jour ... Ne pas penser même de loin à ça. Mes explications.
"Evidemment le souci quand on est Rêveur, c'est qu'il suffit d'évoquer dans son esprit certains symboles pour qu'ils se mettent en oeuvre. Ceci dit tant que je suis là et que je n'ai pas décidé de vous faire du mal, il n'y a pas d'inquiétude à avoir : si un Rêveur faisait une bêtise je pourrais vous mettre à l'abri. Et moi... Je n'utilise plus une grande partie de mes pouvoirs depuis que je suis Apprentie."

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 22:50:40

La Hull lui sourit d'un petit sourire : " Ne t'en fais pas Amalya, ce n'est pas toi que je m'inquiétais. Merci de m'avoir répondu. ". Elle se retourna, regarda la tour. Son visage devient triste mais aucune larme ne tombait de ses yeux. Elle prononça trois mots incompréhensibles, se retourna, son visage n'avait plus d'expression. Elle se tourna vers LED : "Tu veux bien nous raconter ton rêve, s'il te plait?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 23:35:16

Aïs tournait en rond et avait les pieds gelés. Il ne savait pas comment faire pour s'échapper et le vent redoublait d’intensité à chaque minute. Il l’entendait qui s’infiltrait entre les planches de la trappe de la taverne qui n’empêchait guère le froid d’entrer. Mais comment diable cette maudite taverne a-t-elle pu disparaitre? En plus, il n’y avait pas beaucoup de lumière. D’ailleurs, il ne devrait pas y avoir la moindre lumière dans cette cave mal rangée. Aïs reprit une longue lampée de vin et se leva pour chercher la source de lumière.
Il renversa des caisses et poussa une étagère qui s’abattit sur une armoire, la brisant en révélant une porte entrebâillée. Aïs, sur ses gardes, la poussa et rentra dans la pièce. Il s’agissait d’une réserve. De nombreuse bouteilles s’alignaient dans des caisses ou sur des étagères. Le Voleur ferma la porte et laissa sa bouteille se briser sur le sol avec fracas pour en prendre une autre et l’ouvrir : de l’hypocras. Bien meilleur que le vin. Toute une réserve. Il ne mourrait pas de soif !
Soudain, la porte s’ouvrit à la volée et Aïs se retourna brusquement, terrorisé, comme si ELLE se tenait derrière lui. En guise d’ELLE, il fut déçu : il ne s’agissait que d’un petit bonhomme, vêtu humblement avec un torchon entre les mains et un crâne rasé, ou plutôt dégarni.
Albert empoigna vivement un Aïs terrorisé pour le chasser hors de la sacro-sainte réserve d’hypocras et l’assit d’autorité sur un tabouret de la taverne. Aïs ne sut s’il devait être soulagé ou terrorisé.
Il se leva, alla dans un coin et s’y pelotonna, catatonique.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Mar 16 Jan - 0:23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 23:38:03

Adribad suivi donc les… les quoi d’ailleurs ? Ces créatures de lumière doivent avoir un nom… Qu’importe, appelons les luminons. Ces êtres le conduisirent vers la Citadelle.
En guise de Citadelle, il s’agissait d’une cité morte. Des squelettes jonchaient le sol par centaine. L’effroi monta en lui et une vague apaisante provint de Larxène qui le guidait.
Les luminons, d’après les images que Larxène lui envoyait, l’attendaient depuis longtemps. Il devait venir un jour qui ne semblait jamais devoir advenir aussi, lorsqu’ils l’ont entendu crier, ils se sont ruer pour le retrouver.
Les morts sur le sol étaient les ennemis des luminons, tous ceux qui leurs voulurent du mal. Régulièrement, ils subissent des attaques et en menaient eux-même pour pouvoir les réguler. Les luminons y répugnent mais n’avaient au final guère le choix… Ces ennemis ne vivaient pas sur le même plan d'existence et ne pouvaient les voir, alors, à chaque tentative, ils n'avaient guère de chance.
Grâce à toi, nous allons faire changer ce cycle insurmontable…
Larxène entraînait Adribad vers un grand bâtiment.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Mar 16 Jan - 0:26:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 23:40:27

Je me sentais plus que harcelé. Je ne savais plus où donner de la tête. Heureusement Ansem me relais :
"Hulle pour le rève je vais te raconter. L.E.D. occupe toi de l'alchimiste!"

Le pauvre a une lame qui lui sort de la main et maintenant il est entouré d'un feu vert.
"Calme toi l'ami. Ce n'est qu'un effet secondaire de ce qui t'arrive. Ne panique pas. Non une potion ne pourra rien faire dans ce cas là"
Le pauvre panique et plus il panique plus le feu grandit, et ainsi de suite...Je décide donc de lui en coller une.
L'alchimiste fait un vol plané et se retrouve dans un fauteuil. Surpris il n'ose se lever et il masse sa joue endolorie. Le feu s'est éteint et la lame est rentrée.
"Maintenant calme toi... Voila respire bien. Ce que tu as dans le bras n'a rien de grave, cette lame était là depuis ta naissance et elle est sortie car tu a atteint l'age de ta majorité pour ceux de ton peuple."
Je me retourne vers Amalya.
"Ici c'est lui le Réveur! Cette arme est une représentation de ton esprit. Le feu s'est déclenché à cause de l'action d'un passeur. Mais ne t'en fais il n'a rien de dangeureux pour toi, c'est même plutôt le contraire la flamme représente ta puissance et elle augmentera selon les émotions que tu ressentira."
Il semble comprendre mes explications un peu cafouilleuse.
Maintenant le chef JeanJean me doit des explications.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 9 Jan - 23:54:27

Après cette révélation, je "voit" et je comprend.
Je ne peut m'empêcher de regarder ensuite Asimara d'un long regard. Cette femme-enfant est... bien plus perspicace qu'elle n'en a l'air. Ca fait un peu trop de coincidences.
Je repense alors au barbare qui ne nous a pas suivi.
Je regrette vraiment qu'il n'ai pas dit ce qu'il avait à dire.
Je suis peut-etre une bombe atomique sur patte, mais je n'ai pas une totale omniscience.

C'est alors que j'entend la bouteille de vin se briser. Ca va, je maitrise toujours l'auberge. Un sombre pressentiment m'envahit.
"Je crois que je vais devoir filer à l'auberge. Je vous retrouve plus tard !"

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 10 Jan - 0:05:03

Je regarde JeanJean droit dans les yeux.
"Vous ne pensez pas que vous avez oublié de nous parler de deux ou trois détails ?"
Nous restons ainsi, face à face.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 10 Jan - 22:21:16

La Hull écouta Amsen raconter le rêve. Elle hocha la tête et se releva. Amalya était reparti à l'auberge et LED discutait avec un ourson.
Son visage n'avait pas changé. La jeune fille bleue reparti vers le lac, et s'assit au bord de la falaise. Et regarda l'horizon en réfléchissent à cette impression. Elle avait disparut.
La Hull regarda derrière et attendit que quelques chose se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BoZo



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 11 Jan - 14:37:03

Le clown avait disparu depuis quelques temps déja quand il revint enfin prés de la taverne.
Il était maintenant tout sourire, vétu de la même combinaison orange, mais son visage avait changé. Des flammes semblaient lui emplir les yeux, et tou son visage était parcourut de lueurs rouges, comme si un feu intérieur couvait maintenant.

Il arriva à l'entrée de la taverne en marchant nonchalament. Mais soudain, il se retourna brusquement, et une expression de curiosité exaspérée se peignit sur son visage.
Il murmura :
Je vient de te faire la peau, et tu reviens déja. On va voir ce qu'on va voir. Et de repartir d'un pas rapide vers la forêt d'où il venait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 11 Jan - 20:25:47

Alors mon cheval aurait atterrit ici, c’est parfait, ça m’évitera de tout refaire.
Arrivé au village je me dirige donc vers l’endroit où se trouve mon cheval. Le village est bizarre et un frisson me parcourt l’échine en entendant des rugissements provenant d’une tente.
Les oursons me mènent jusqu'à mon cheval. Apparemment il n’a rien et ma sacoche est encore là. Je l’ouvre tout doucement, replie le rabat de la sacoche sur la selle et farfouille dedans.
Toutes mes potions sont dedans, j’en saisis une.
Soudain un ourson tire ma cape pour attirer mon attention, je baisse les yeux et je le vois me tendre une autre potion, machinalement je le prends t regarde sur l’étiquette.
« Pour ton bras », signé petit alchimiste, décidément il sera toujours la pour moi. J’avale donc la potion d’une traite.
L’effet est immédiat, la douleur et si rapide que je lâche le flacon qui tombe sur le sol dans un bruit sourd.
Une proéminence déchire le tissu que j’avais mit autour de ma blessure de mon bras, tout doucement l’excroissance prend de l’importance puis commence tout doucement à se séparer une cinq, pour finalement se transformer en un bras.
Quand la douleur est passée, je regarde mon nouveau bras et désespère en voyant que la marque ELLE y est encore, je me soulage tout de même en me disant que cette marque n’est plus liée à ELLE.
La potion que je venais de saisir était tombée en même temps que l’autre et pendant que mon bras repoussait les oursons se sont ameutés autour de moi, je ramasse donc ma potion et la porte lentement à mes lèvres, son contenu coule tout doucement dans mon corps puis se diffuse dans chaque extrémité de celui-ci.
Un halo grisâtre commence tout doucement a m’entourer, les oursons autour de moi commencent à s’affoler certain se mette à courir dans tous les sens. Le halo se transforme petit a petit en sphère qui m’englobe, je ressens toute l’énergie revenir, une grande lumière blanche apparaît dans le ciel et vient frapper la sphère de plein fouet. Je tends tout doucement les mains en avant, paume vers le haut. Alors que je sens cette puissance revenir, dehors les oursons son carrément paniqué, et je me dis que j’aurais peut être dut les prévenir avant.
Le rayon de lumière s’intensifie petit a petit et une épée commence a ce matérialiser dans mes mains.
Mon épée celle avec laquelle j’ai affronter le démon dernui, avec laquelle j’ai prit d’assaut le château de forutil, l’épée avec laquelle j’ai affronter ELLE.
Je la sens se matérialiser jusqu'à redevenir cette magnifique arme.
Le rayon disparaît lentement et la sphère se referme sur moi jusqu’à se coller a ma peau et m’envelopper d’un halo.
Les oursons ont déjà braqué toutes leur armes sur moi et tout en rengainant mon épée, je leur fais un grand sourire.
« désoler j’aurais dut vous prévenir »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 13 Jan - 3:07:49

Aïs était térrifié. Même si un sentiment de sécurité planait sur l’auberge, il n’était pas sans savoir qu’il se trouvait chez ceux dont il avait tué le meneur, et on risquait de lui faire chèrement payer. Il voulait un instant de paix, mais ne l’obtint pas. Ses pupilles se dilatèrent et ses mains se crispèrent violement, les jointures de sa main droite blanchirent sur la pierre noire.
Maintenant qu’il n’était plus sous le joug d’une réalité qui risquait de le tuer, qu’il se trouvait dans un endroit où il faisait bon et où son espérance de vie dépassait les 36 heures, une partie de son esprit, celle qui était bloquée par l’instinct de survie toujours plus fort que tout, lui rendait tout ce qu’il avait ignoré.
En réalité, il ne se souvenait que trop bien des tortures qu’il avait enduré et celles qu’il avait provoqué, autant sur lui que sur les autres. Il savait exactement combien de personne ELLE l’avait envoyé tuer et se les remémorait avec une précision terrifiante. Tous ce qu’ELLE l’avait envoyé faire, chaque acte qui devait l’aider. Sa trahison le frappait avec la même force qu’il avait employé contre tous ceux qui combattait ELLe.
Il n’était plus dans la taverne. Son esprit l’avait renvoyé dans la Salle de la Pierre du professeur ; il faisait face à Cohen le barbare et l’obligeait en toute conscience à sauter du haut de la falaise ; il corrompait le Patriarche de Grande-Roche ; il assassinait le commandeur de l’armée royale ; il allait récupérer le Glaive de Sommer ; il se trouvait dans Ses donjons face à ELle et Elle le torturait.
Elle n’est pas si terrible, regardes toi. Tu y es parvenu. Et tu n’es pas responsable. Et tu vas y arriver. Relèves-toi. Allez, courage.
Mais Aïs ne pouvait pas se lever. Il tremblait et transpirait à grosse goutte et son esprit n’avait pas encore fini de lui rendre son lot d’horreurs, faites d’ombres et de sangs.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Mar 16 Jan - 0:50:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 13 Jan - 18:19:00

Larxène conduisit Adribad devant un bâtiment qui pouvait être un temple ou un lieu de réunion, conseil ou autre.
La cité était splendide, si l’on oubliait les cadavres… Elle regorgeait de formes et de couleurs qui se mariaient agréablement pour faire chavirer les yeux. Pas un son ne portait dans la cité, mais cela ne tenait pas qu’à l’absence de vie (physique, donc si l’on oublie les luminons), elle semblait faites pour absorber le moindre son pour empêcher qu’il ne vienne troubler la quiétude du lieu, sans que ce silence en soit oppressant. Evidement, la chose ne fonctionnait plus, car l’absence totale de vie était totalement différente de l’absence naturelle de son… Cela oppressait Adribad malgré la beauté du lieu.
Le temple était immense, bien que ses portes soient minuscules et Larxène s’arrêta devant et s’étira avant de transmettre de nouvelles images à Adribad.
Il vit une porte immense, une porte qui menait à quelque chose d’indéterminé, quelque chose que la maigre expérience d’Adribad ne lui permettait pas de voir. Larxène lui montra qu’il devait ouvrir cette porte, que cela serait son rôle de l’ouvrir, que ce serait le seul moyen de sortir des cycles infernaux auxquels les luminons étaient soumis. Il montra la Porte au cœur de ce temple labyrinthique et lui montra : le Temple était l’épreuve que chaque luminon avait tenté pour échouer ou ne pas parvenir à ouvrir la porte.
Si Adribad avait été ce qu’il était depuis plus longtemps, s’il n’avait pas été aussi terrifié par son propre aspect, s’il n’avait pas été horrifié par les cadavres, s’il n’avait été subjugué par l’étrange splendeur sordide de la cité et s’il n’avait pas été étonné par l’annonce de Larxène, si tout cela n’avait été, il aurait sûrement vu les tâches noires qui occultaient des parties des images.
Larxène montra la possibilités d’une attaque et expliqua que les luminons retiendraient les assaillants tandis qu’il irait ouvrir la porte.
Adribad devait maintenant rentrer dans le Temple, il s’agissait de la première épreuve.


Il s’approcha de la porte, lentement, avec milles précautions en trop. Si un homme ou un humanoïde, voire un animal avait pu voir Adribad avancer vers la Porte, il aurait jugé qu’il s’en approchait à pas de loup, même si lui n’en avait pas, de pattes. Bref, il avança vers la porte et eut le réflexe instinctif de saisir une poignée qui n’existait pas. Première frustration. Juste après cela, il s’aperçut qu’un mécanisme se trouvait dans les moulures de la porte. Il voulu l’activer mais n’y parvint pas : il n’avait pas de corps et ne pouvait donc par voie de conséquence logique rien activer du tout. Seconde frustration. Il passa par la suite un temps qui lui semblait infini à essayer de trouver un interstice ou se faufiler, se changea les idées en essayant de comprendre le fonctionnement et le but du mécanisme fort complexe de la porte ou d’un moyen quelconque de l’activer puis fini par donner un violent coup de pied rageur dans la porte. Il n’avait pas de pieds, bien évidemment, mais ceux-ci passèrent tout de même aux travers de la porte.
Oui, il était immatériel, il n’avait pas besoin d’ouvrir une porte pour la franchir, mais l’instinct et les conditionnements ont la vie dure ! Il franchit donc la porte du Temple, comme l’aurait fait n’importe quelle ombre, et Larxène le suivit.
Il lui fit parvenir en image que cette épreuve était l’une des plus importantes, parce qu’elle forçait les luminons à se détacher de leurs souvenirs sans les perdre, à transcender ce qu’ils furent. Malgré tout, cette épreuve ne les aidait pas une fois dans le Temple, car les pouvoirs qui l’ont bâti avaient rendu ses murs imperméable à l’esprit. Seul la force de la volonté pouvait mener à la Porte… alors, il l’ouvrirai et… enfin… !
Larxène lui montra à nouveau l’emplacement de la Porte puis repassa l’entrer.

Adribad contempla les murs de pierre et s’étonna de les voir si… vivant. Ils étaient couvert d’une écriture tarabiscotée et de dessins et bien qu’aucune lumière ne pénétrai dans ce lieu, Adrabad y voyait clair. Il trouvait le Temple reposant… S’il avait eu des narines, il aurait probablement trouvé qu’il sentait le renfermé…

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 13 Jan - 18:47:58

JeanJean me résiste longtemps mais mon coeur et ma détermination sont les plus fort.
JeanJean baisse les yeux et va s'assoir dans un des fauteuils de la place.
"La forteresse des Voleurs de rèves est abandonné depuis des siècles, à la suite d'une terrible bataille qui coûta la vie à des millions de Voleurs."
Je me pose à côté de lui et continue à l'écouter.
"Tous ces morts se sont transformés en des fantômes que l'ont appelle les Anges. Ils veillent sur la cité mais on ne sait pas pourquoi! Mais il y a quelques années un Voleur est entré, et depuis les Anges envahissent les mondes de L'Esprit, on estime à 150 mondes qui sont tombé en à peine 10 ans. On a peur de la suite des évènements. Et c'est pour cela que depuis des années nous invoquons les dieux, et les Voleurs de rèves pour qu'il nous envoye le maitre de L'Esprit."
Je reste un moment à réfléchir à ce que JeanJean a dit. 10 ans c'est à peu la date de la naissance d'ELLE. Coïncidence?? J'en doute franchement.
"Bon puisque c'est ainsi nous allons rendre visite à ce Voleur!"

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 13 Jan - 18:51:51

Amalya arrive enfin à la taverne. Elle passe la porte et voit Albert qui la salue, puis lui fait un petit signe de tête en direction du fond de la salle.
Il lui faut un petit moment pour acclimater sa vision : dehors il fait beau comme un printemps vertuchon, dans la taverne il fait relativement sombre en comparaison. Une obscurité confortable, douce et accueillante, car l'auberge est très réussie niveau hospitalité.
Enfin elle voit, pelotonné dans un coin, une forme grelottante.
Elle ne s'approche pas tout de suite ; elle passe d'abord derrière le comptoir, prépare un chocolat, sort une boite à épice qui, quand elle l'ouvre, laisse échapper des senteurs étranges, elle assaisonne le chocolat.
Elle prend la tasse, la pose sur un plateau avec une assiette de petits gâteaux odorants, et s'approche enfin de la forme frissonnante.
C'est un homme, encore jeune, les vêtements sales et un peu déchirés. Il a fermé les yeux, il tremble et frissonne.
Amalya pose le plateau à côté de lui et s'asseoit tout près.
"Bienvenue à la taverne, dit-elle d'une voix douce et ferme. Je suis Amalya, je vous aie entendu arrivé mais je ne pouvais pas être là plus tôt."
Elle se tait, regarde si ce qu'elle dit suscite une réaction. Mais le jeune homme ne réagit pas, il continue de trembloter.
"Je sais... je sais certaines choses de vous. Cela n'a plus d'importance. Oubliez votre passé. Si vous êtes ici, c'est qu'il n'est pas trop tard."
Elle soupire. Rien ne semble le sortir de sa catatonie.
"Oubliez d'où vous venez pour un temps. Vous êtes dans la taverne d'Amalya. Je ne permettrais à personne de vous faire du mal ici. Personne n'a le droit de se battre ici. Vous êtes en sécurité. Tout va bien à présent."
Il ne réagit pas plus. Il tremble, simplement, comme une feuille morte ; l'odeur du chocolat aux étranges épices qui se répand dans la pièce semble ne pas l'atteindre.
Alors Amalya le prend dans ses bras, elle l'enserre comme une mère avec son enfant, elle le berce et lui murmure des mots sans sens à l'oreille.
Le Voleur de Rêve réagit enfin. Il éclate en sanglot.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   

Revenir en haut Aller en bas
 
La taverne en vaisseau de L'Univers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» 33- Le justicier de l'univers
» Le Secret de l'Univers 6 • Là où le Soleil s'Éteint
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» Vaisseau Vulcain tiré de la série Enterprise
» Des dessins uniquement sur l'univers Castlevania

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin du Feu... :: Rapprochez-vous du Feu... :: La Table des Mondes-
Sauter vers: