Au coin du Feu...

Echanger des histoires au coin du feu, et faire vivre d'autres mondes par la magie des mots...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La taverne en vaisseau de L'Univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 1 Sep - 1:05:50

La troupe de moine arriva enfin au village. C'était juste... Les créatures étaient là, mais l'homme de la prophétie était encore vivant. Il avait dans sa main une épée (ou bien était elle dans sa main ?) et faisait face à une femme, elle aussi armée.

Le grand prêtre, qui dirigeait la procession, descendit de sa chaise à porteurs et s'approcha des deux combattants.. Ceux ci ne l'avaient pas remarqué, et se faisaient toujours face. Il n'avait pourtant pas pris spécialement de précautions pour être discret... Peut être était ce ça le truc pour passer inaperçu...
Comme ils l'ignoraient, il se mit en tête d'indiquer sa présence.
"Hum... Excuser moi... Mais... J'ai un colis pour vous monsieur."

Sur ce, ignorant toutes les tensions qui l'entouraient, et comme si le temps était arrêté, il mis dans la poche de l'homme une fiole, puis recula et se reposta en observateur de la scène.

Alors, le temps sembla reprendre son cours, et les deux combattants, distraits un moment, se souvinrent qu'il y avait conflit. Ils se refirent face. La femme se jeta sur l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 1 Sep - 22:03:01

Dans un monde noir et froid une forme attendait, elle attendait que survienne une nouvelle rencontre, une nouvelle confrontation.
Et ce fut dans un noir d’encre qu’une onde blanche et rayonnante vint la frapper et s’éclata en dizaine de morceau d’ombre dont les membres commencèrent a ce former.
Le noir laissa de nouveau place à des images et des couleurs recréant un monde riche : plein de souvenirs et de connaissance.
La première forme prit tout doucement l’aspect d’un homme alors que les autres tournoyaient autour.
Puis de nouvelles ondes vinrent frapper tout ce monde et le firent évoluer de plus en plus à telle point que la forme au centre ressembla à un être humain.
Les ombres autours se mirent a se rassembler et un son parler dans la plus vielle langue du monde, se mit à retentir.
L’être était devenue parfait mais il lui manquait un nom pour pouvoir réellement vivre et cette voix venu d’outre tombe venait lui en apporter un, l’être put donc s’identifié et renaître des souvenir qui l’entourait.
C’est ainsi que les centaines d’esprit se rassemblèrent autour de lui pour attendre leur moment qui ne devrait plus durer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 1 Sep - 22:13:50

Je me retournai, attrapa le bras d’Enora et courut en direction du village, Enora emporter par mon élan n’eu d’autre choix que de me suivre.
Perdu dans mes pensées je me rappelais de cette forme ailée monté par un guerrier.
C’était un des hommes d’Ambre, comme celui qui avait tué l’alchimiste.
Enora derrière moi me hurlait que je lui explique, mais mon esprit était occupé à réfléchir d’une stratégie pour le détruire.
« -c’est un dragon monté, et il est extrêmement dangereux !». Dis-je rapidement.
Enora ne sut quoi répondre, elle aussi perdu dans ses pensées. Son peuple n’avait surement jamais connut de guerre et aujourd’hui la pire d’entres elles, allait frapper a leur porte.
Nous arrivâmes au village en courant, Enora était épuisé, mais elle trouva la force de se libéré de mon emprise pour courir au temple du maitre invocateur.
Je me retournai, mon épée sortit de mon bras, les personnes autour de moi, surprise, reculèrent.
« -rentré chez vous, un être volant arrive et je sait qu’il vient pour détruire ce monde. »
Les gens me regardèrent figé, certain même commencèrent à rire, mais la forme apparut dans le ciel suivit d’une dizaine d’autres.
Les gens se mirent a s’affolé certain entamèrent des incantations, mais rien ne se produisit.
Bientôt des centaines de dragons ailés s’approchèrent du village, cette fois j’en tuerais le plus possible avant de tomber.
Alors que je m’appretait a combattre, que toute mes muscles était en tension et mon attention sur une de ces monstruosité, un petit garçon tira soudain mon pantalon, surprit, je baissai les yeux sur un être fragile. Pourquoi où que j’aille les ennuis et les guerres me suivaient ? cette enfaant allait sans doute voir de horreur et ce aura été a cause de moi, je me sentit coupable, mais je ne pouvait les laisser faire.
Je saisie le petit garçon et l’emmena très vite dans la maison la plus proche en donnant comme consigne de le gardé le temps que tout soit fini.
Je ressortis très vite, mais Enora était dehors qui m’attendait
« -rentre chez toi, ca va devenir dangereux »
-non, tu crois être le seul à vouloir te battre ?
-tu a bien vu tes pouvoir ne marche pas, ces guerrier sont entrainer a tuer alors va t’en »
Enora resserra sa prise avec son bâton et se tourna vers le ciel, regardant les sombres silhouettes s’abattre sur le village.
Je me mit de nouveau en position et m’apprêtai à attaquer quand une voie familière retentit derrière moi, elle me glaça le sang et je vus Enora paralyser par la terreur.
Je me retournai et vit Ambre qui avançait vers nous.
« - par les cendres, n’essaye même pas de faire quoi que ce soit ou je te tue »
C’est quelque mots me glacèrent le sang.
« -tu vient détruire ce monde comme tant d’autres ?!
-je vient le sauver » Ambre continuait à avancer vers moi.
« -comme tu as « sauvé »... l’alchimiste ?
-tu ne connais rien de l’alchimiste alors tait toi, larve ! »
Elle esquissa un geste de la main, j’y résistai mais Enora fut projeté contre un mur.
« -NON, ....si tu recommence.... je
-tu quoi ? LARVE ! »
La colère monta en moi et elle en profita pour refaire trois fois ce geste. Les ondes qu’elle m’envoyait furent de plus en plus fortes, mais je pus résister et cela fit rire Ambre.
« -par les cendres, je voit que tu évolue vite, tu te reconstruit et je pourrait bientôt t’absorber si tu n’est pas le maitre du corps bien sûr. »
Elle s’approche de moi me saisit par la chemise, j’étais pétrifié, elle plongea son regard dans les mien et chuchota :
« -laïlose... »
Puis elle me lâcha, intérieurement je sentis un grand bouleversement, mon crane me faisait atrocement mal, j’avais l’impression que mon esprit s’étirait le long de ma colonne vertébrale.
J’entendis Enora incanter avant que je tombe inconscient.
Je rouvris les yeux dans un endroit ou tout bougeait autour de moi : les formes et les images, des ombres tout autour de moi ce déplaçait, il ne faisait ni chaud ni froid et le sol était noir parsemé d’image, qui se faisait de temps en temps recouvrir par une ombre.
Suis-je mort ? Pensais-je. Le vide m’oppressait et chaque geste que je faisais résonnait comme un cri.
Soudain les ombres se rassemblèrent et grandir pour former un homme vêtu d’un grand manteau argenté, et de long cheveu blanc.
Cet être me ressemblait, mais il avait une sorte d’aura de grandeur qui rendait ce qui l’entourait insipide.
« -qui est tu ?
-tu ne me reconnais pas, la dernière fois que tu m’a vu je n’étais que l’ombre de toi, maintenant je veux fusionner avec toi... »
Je me demandais ce que m’avait fait Ambre, et je regardais cet être avec la plus grande curiosité.
« -écoute, il faut que j’aille affronter Ambre, Enora est en danger
-et tu crois que tu peux rivaliser avec Ambre alors qu’elle a détruit tous les autres immortels ? »
Il marqua une pose en me fixant comme si il attendait une réponse, mais il avait raison.
« -je suis toi, la réunion d’esprit dans ton corps mon fait naitre et maintenant il faut qu’on fusionne pour vaincre Ambre.
-non, merci je me débrouillerais
- Tu es faible et tu l’a toujours été, Ambre joue avec toi et je refuse d’être a nouveau disloquer et absorber par Ambre sous prétexte que tu veux te débrouiller seul.
-si tu en es là, et que tu es enfermé dans mon corps, c’est peut être parce qu’il y’a une raison ?
-bien, alors écoute moi, nous n’avons pas beaucoup de temps, je vais tout expliquer : un immortel est constitué de centaine d’esprit dirigé par un seul, et Ambre a trouver un moyen de séparer les esprit d’un immortel, a l’époque tu as toi même séparé les esprits et les a enfermé dans ton corps pour ne pas disparaitre, et ainsi échapper a Ambre. Mais maintenant elle t’a retrouvé et rassemble les esprits en toi, tu ne peux plus lui échapper. »
La révélation de mon double me laissa sans voix, cette fois j’avais besoin de mes compagnons, pourquoi n’était-il pas avec moi ? L’instant pour moi de me souvenir avant mon entrée dans l’armée.
« -et que va-t-il m’arriver ? Vais-je disparaitre ? Retrouverai-je la mémoire ?
-nous allons le découvrir »
Il s’approcha de moi et me saisie les deux bras, je sentis une sensation froide le long qui remonta jusqu’aux épaules et envahit bientôt la totalité de mon corps.
Une grande lumière jaillit de mon corps par terre et Ambre se délectait de se spectacle.
Enora finit au même moment d’incanter et contre toute attente une boule feu jaillit de ses mains et fonça droit sur Ambre qui l’esquiva de justesse.
Surprise de ce qui venait de ce passé l’immortelle se retourna pour voir Enora affalé contre un mur.
« par les cendres, d’où sort tu pour briser mon anti-sort ? »

Enora était terrifier, et Ambre s’approcha lentement d’elle avec un grand sourire au lèvre comme si elle venait de trouver un nouveau jouet.
Je me relevai à l’ instant où Ambre Empoigna Enora, j’étais habillé d’un grand manteau gris doré, mes cheveux brun m’arrivait jusqu'à la taille et j’étais entouré d’un halo argenté.
Ambre projeta Enora contre un autre mur, puis se retourna vers moi.
« -cela faisait longtemps Laïlose, intéressant cette petite.
-Je me souvient de toi, Ambre Deylu maitresse de l’Extrunivers... »
Ambre sourit encore plus et se dirigea vers moi en daigainant une épée sertit de rubis a la lame argenté.
« J’espère bien... » Dit-elle avant de se précipiter sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 29
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 4 Sep - 16:02:04

-Oui, ça va mieux, merci…

Aïs réfléchit un moment. A ce qui s’était passé, à Ambre, à Elle, à Lunder, à Reynio. A tout cela, tout ce qui le dépassait. Etrangement, sa confrontation avec Lunder, après le stress qu’elle avait déclenché, le laissait serein, calme et décidé. Ses rêves de vengeance étaient passés au second plan dans son esprit.
Mais ils étaient toujours là…

-Ambre est venu me chercher et je lui ai fait face… Je ne voulais pas qu’elle récupére la pierre mais en réalité, c’était le professeur qui voulait la rejoindre. Ou qui a accepté… Je ne sais plus...
Aïs marqua une pause que la hulle respecta.
-Elle m’a envoyé ici afin que Lunder et moi puissions nous confronter sans que vous puissiez intervenir. J’ignore exactement ce qu’elle voulait en m’envoyant ici, mais je sais qu’elle l’a obtenu… Et la connaissant, elle a certainement obtenu plus…
-Elle aurait obtenu quoi, demanda-t-elle rapidement.
-Je ne sais pas.
-Et pourquoi vous êtes-vous battus ?
-Tu n’as qu’à fouiller là dedans, dit amèrement le Voleur de Rêves en tapotant son crâne, ça m’évitera de fouailler trop directement mes plaies et peut-être verras-tu ce que je ne sais voir.
-J'aime pas faire ça. En plus je suis pas une experte, c'est pas moi le Voleur de Rêves, elle s'assit à côté de Aïs. Et puis, je suis sûr que t'as pas envie.
-Ce n’est pas la question. Et puis, les Voleurs de Rêves savent explorer un esprit ; pas l’observer. Ils peuvent prendre une chose ou une autre mais pas regarder l’ensemble pour choisir ce qu’ils veulent dans une sorte de zoom progressif… Imagine qu’un esprit serait comme un immense pays ; et bien les Voleurs de Rêves parcourent ce pays quelque peu au hasard, font des découvertes mais passent à côté d’extraordinaire édifice ou paysage. D’autres, comme toi, peuvent survoler ce pays tel un oiseau et s’approcher de ce qu’ils souhaitent. Cela reste bien sûr plus ou moins efficace, mais toi tu peux le faire…
-Je préfère comme même demander avant. Après je sais que tu ne répondra pas a mes question....
Elle laissa un blanc pour réfléchir.
- Je baisse mes écrans, à toi de choisir, répliqua le Voleur avant de se lever.

Un village avait dû exister à cet endroit une dizaine d’année auparavant ; il restait quelques murs debout et par endroit un toit. Presque pas branlant, parfois. Aïs choisi l’un de ceux-ci, pris la bride du cheval en se demandant où le guerrier avait pu disparaître et entreprit de récupérer du bois pas trop mouillé autant sur le sol que sur les restes de bâtisses. Il récupéra un briquet dans les fontes du cheval et alluma au bout d’une dizaine de minutes un feu.
Alors, il ôta la selle du cheval et le regarda bêtement, se demandant ce qu’il allait pouvoir faire pour le contenter.
Le Voleur de Rêves lui ôta sa selle pour commencer et trouva une réserve d’avoine parmi les bagages ; pas de quoi faire survivre quinze jour l’animal mais de quoi le nourrir au moins aujourd’hui, ce qu’il fit.

Puis, il s’assit près du feu où la hulle s’était déjà installée en grande contemplation des flammes. Au bout d’une minute ou deux elle se tourna vers le Voleur et dit :
-Je te préviens juste : je risque de ne pas être très délicate.
-Qu’importe, répondit Aïs après un petit rire sec, je me moque de quelques souvenirs abimés ou disparus, ça ne signifie rien pour moi. Mais je n’ai pas envie de les évoquer en en parlant. Fais ce que tu dois faire, Maîtresse.
Il avait prononcé ce nom avec une déférence profonde, que la hulle ne pouvait manquer.

Le Voleur s’allongea sur le sol près du feu, enroulé dans une couverture et entreprit de s’endormir, ce qu’il ne parvint pas à faire… Il était pourtant plus qu’éreinté et n’avait pas eu d’occasion de dormir comme celle-ci depuis un temps immémorial.
Il tourna autour du sommeil des heures durant, flottant à la lisière indistincte du rêve et de la réalité ; il ne saurait combien de temps il flotta, mais ce temps lui parut durer une éternité. Peut-être les tentacules de l'esprit de la hulle fouillant le sien le réveillèrent par moment. Peut-être pas. Peut-être le froid lui interdisait-il le sommeil. Peut-être avait-il peur de ses propres rêves...

Ce fut un bruit lointain et étrange, peu familier, que quelqu’un de notre univers aurait pu identifier comme un vieux moteur essence associé à un petit réacteur nucléaire premier prix, qui tira Aïs de sa torpeur, non sans difficulté car il était enquillosé et encore plus fatigué qu’auparavant. Il demanda à la hulle de se cacher et s’éloigna rapidement du feu et de la ruine pour se mettre sous le couvert d’un arbre, sa rapière à la main.
Il vit dans le ciel se rapprocher un étrange véhicule à l’avant aplati et aux vitres épaisses. Il ne pouvait rien distinguer au travers de part l’obscurité. Le véhicule se posa à quelques dizaines de mètres de lui, retenant son souffle face à une telle apparition, et surtout, prêt à tout.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 4 Sep - 22:38:02

Le radar est trés efficace car du lieu, où il a détecté la présence de nos amis, s'échappe une fumée, faible il est vrai, mais bien là. Je m'approche à faible altitude, de loin je repère le cheval de Lunder mais personne autour du feu.

"Mais où peuvent-ils bien être?"
"Ne connaissant pas l'engin ils ont dù se méfier et se planquer."
"Et bien on n'a plus qu'à attérir."
"On pourrait contacter la maitresse de l'Esprit par la télépathie."
"Bonne idée! fait le moi je sors chercher Aïs."

Je ne me suis jamais arréter dans l'entremonde, depuis que je suis de nouveau unis et je me demande quel va être mon apparence. Maintenant qu'ELLE fait partie de ma personnalité mes transformations sont bien plus adapté aux lieux que je foule, il n'y a qu'a voir ma forme féline dans le monde de l'Esprit.

Et bien je ne suis pas déçu. Me voila couvert de poils aussi blanc que la neige environnante, j'ai l'aspect d'un nain mais le visage d'une taupe sympatique avec des lunettes pour éviter la neige dans les yeux et pour parer le tout je suis habillé comme un mineur. Le plus drôle est la façon dont je creuse dans le manteau neigeux, épais de quelques mètres, pour me mouvoir.
Aprés quelques minutes d'adaptation et d'essais je me dirige vers le lieu du feu. Mon sens de l'orientation est guidé par ne sorte de boussole à l'intérieur de ma tête. C'est grisant la sensation de savoir où l'on va sans rien voir d'autre que de la neige tout autour de soi.

Pouf!

Je débouche juste devant le feu. Je regarde autour de moi mais je ne vois personne. Je sors totalemment.

"Aïss! Maitresssse! Où êtes vous?" cris je en m'époussétant et avec un léger sifflement dans la voix.

La seule réponse fus la lame d'une rapière contre ma gorge.
Je n'ose moufter, je ne connais pas Aïs , et je sais que c'est lui à la rapière, ni ses réactions et je n'ai pas encore pris le temps de sonder son coeur.

Mais que fais Ansem???

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 8 Sep - 15:03:07

Je me pose sur l'Entremonde en essayant d'être la plus discrète possible. Malgré mes fanfaronnades, je ne suis pas prête à affronter Ambre.
Je cherche mentalement les autres, et je remarque que nous sommes plutôt bien coordonés.
Je cours sur la neige pour éviter à Aïs une petite erreur.

C'est assez drôle de courir sur la neige : en théorie, je devrais m'y enfoncer jusqu'à la cuisse, mais j'utilise un petit pouvoir de Rêveuse qui me rend légère, légère. Comme toujours, il m'est plus facile d'utiliser mes pouvoirs sur l'Entremonde, même s'ils me demande plus de concentration. Je dois toujours veiller à ce que je pense ici. Un instant, je me demande si je pourrais affronter un Immortel dans ce lieu. Peut-être. Peut-être pas.

Je bondis derrière Aïs en criant : "Arrête, c'est LED !!!'
Aïs, surpris, se retourne d'un bond et je ne dois qu'à mes réflexes de ne pas être pourfendue. Mais il stoppe l'attaque en me reconnaissant.

"Heu, salut, Aïs, LED. J'ai garé ma machine pas loin, il y a des provisions, des habits chauds, des boissons chaudes, des petits trucs. Et de quoi quitter ce monde. On rattrape la Hull, et puis on va chercher Lunder. Et après, et bien..."

Je réfléchis. Je crois que je connais un coin, à la limite de la Guerre. Un endroit calme et plein de fracas, où peut-être, peut-être, il serait possible de jouer un tour à Ambre.

"... et après on verra ! ça vous va ?"

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 21 Sep - 20:19:21

Ambre marchait avec un sourire sur les lèvres et sa lame dans sa main droite, je ne ressentais plus son aura et mes protections revenait, bientôt plus aucunes de ces illusions ne me toucheraient.
La magie : durant des années je n’y avais pas touché, et maintenant, voila que je me retrouvais avec des pouvoirs qui pourrait rivaliser avec ceux d’amalya. Malheureusement ma mémoire me faisait encore default se qui m’empêchait de pouvoir m’en servir complètement.
« Tu as peur ?! » ambre c’était arrêter et me regardait fixement, une tension se créa entre nous, qui se mis à palpiter comme un cœur emplit d’adrénaline.
« Par les cendre, tu es redevenue un immortel donc tu ne peux plus être le maitre du corps, je vais donc te tuer. » dit –elle d’un ton si naturel qu’il en était bluffant. Un silence de mort s’installa, ne laissant qu’entendre les battements d’ailes des dragons.
Les gens autour de nous ce tenait très écarter et même les chevaliers dragons tournoyait comme des rapaces autour du duel.
Soudain, alors que je m’apprêtais à charger, tout le village disparut : les montagnes, les rivières, les collines et les nuages, même le soleil s’évapora, comme de la brume, me laissant seul dans une obscurité tenace au milieu d’un vide galactique.
Ambre par contre était toujours là, marchant sur une terre que je ne pouvais pas voir. Et ce qui me surprit c’est qu’Enora était là aussi gisant contre un mur invisible.
Grâce à mes pouvoirs je pouvais tout de même voler dans cet espace, mais tout ceci m’inquiétait.
Ambre attendit quelque instant avant de se précipiter sur moi à une vitesse que seul un être aussi puissant pouvait atteindre.
Je parai sa première attaque in extrémiste, et sentit par la même occasion un objet qui avait apparut dans ma poche.
Ambre n’attendit pas que je me concentre de nouveau dans le combat pour me propulser contre : se que les gens autour voyait pour un mur et que je traversai comme si il n’existait pas.
Les coups suivant furent si rapide que je pus à peine les paré, Ambre avait largement l’avantage et malgré toute la puissance dont je disposais je ne pouvais rivaliser éternellement contre elle.
Il me fallait un moment, un temps. Mais les coups d’Ambre ne m’en laissaient aucun.
Elle attaquait de tout coté et je parais comme je pouvais mais à cette allure je ne tiendrais pas très longtemps.
L.E.D mon Veil ami, Amalya j’ai besoin de vous, pensait-je, je ne pourrais jamais survivre a cette vitesse. Ambre m’envoya un coup vertical, la puissance du coup fut telle que je fus propulsé à travers la noirceur de ce qui m’entourait.
Les gens autour de moi me virent partir telle une fusée dans le ciel bleu jusqu'à me perdre de vu.
Ce fut le moment que j’attendais, il ne me restait plus qu’une solution et ce court moment me permettait de le faire.
Je saisie la potion dans ma poche, même si j’ignorais ce qu’elle était, je la but d’une traite, son gout me semblait familier et le rayon qui vint me frapper fit apparaitre une épée dans mes mains que je connaissais bien, la seconde d’après Ambre était déjà sur moi et recommença ca danse macabre. Grâce a cette deuxièmes armes les attaque d’Ambre était plus facile a paré. Je pus contre attaqué. Tout mon être se concentra sur le combat et Ambre dut dévoiler d’autre technique pour me mettre en difficulté.
J’esquivai un coup d’épée d’Ambre. Saisie son bras et la propulsa de toute mes force dans les airs. Prit mon épée à deux mains et me concentra les quelques secondes que Ambre me laissa.
L’épée se brisa et une aura entoura mes membres, aussi tranchante qu’une lame de rasoir.
Ambre revint très vite et cette fois elle déclencha toute la puissance qu’elle pouvait pour me tuer. Grâce à mon pouvoir je pouvais tenir la vitesse. Les coups et les parades s’enchainèrent, à chaque coup une onde se propageait autour de nous.
Ambre ne me laissa aucun répit, sa fureur se faisait ressentir dans chaque coups.
Puis alors que le combat se calmait, elle esquiva mon coup et s’écarta de moi, je reculai légèrement. Elle me regarda un petit moment avant de chuchoter
« - c’est terminer, laïlose, tu ne peux pas aller contre ma volonté, personne ne le peut..., tu ne me sers plus a rien.»
Elle disparut et réapparut instantanément derrière moi, avant même que je puisse dire un mot sa lame me traversa.
Le temps fut suspendu quelques instants, les sons de l’univers me revinrent, diffue et lointain.
Puis le temps reprit très vite comme pour rattraper ces quelques secondes de suspend et je sentis le sang qui remonta le long de ma gorge et coula de mes lèvres. La douleur m’arracha un hoquet étouffé par le sang que j’avais dans ma bouche.
Les montagnes réapparurent et la lumière du soleil m’éblouis à nouveau. Ambre retira sa lame et mon corps bascula dans le vide et tomba dans une dernière chute.
« -Pourquoi? », chuchotèrent avant de fermer les yeux et attendre l’impact. Je repensai une dernière fois à notre quête insensée et perdit connaissance, laissant une trainé rougeâtre dans ma chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 21 Sep - 22:57:06

La hull regarda le Voleur de Rêves essayer de s’endormir. Elle voulait attendre qu’il s’endorme pour ne pas qu’il sente le faite qu’elle fouille son esprit. Elle attendit en se réchauffant auprès du feu. Elle ne pensait a rien.

Au bout d’un temps incertain, elle sentit qu’il n’arriverait pas a dormir. Elle se leva, se mit dans un coin sombre de la salle pour s’appuyer sur un mur. Ouyasai regarda Aïs, se concentra et rentra dans l’esprit du Voleur de Rêves ; son corps bleu n’ayant plus d’esprit, il se ratatina et tomba au sol.

Comme l’avait dit Aïs, elle survola l’esprit, traversant des images représentant les souvenir de Aïs mais n’y prêta guère attention et chercha ce qui l’intéressait. Elle s’arrêta à l’endroit de l’esprit où se trouvait la cause de la dispute entre Lunder et le Voleur de Rêves. Elle comprit alors que c’était Aïs qui avait tué le professeur Reynio, malgré les explication donner a Lunder, elle ne changea pas d’avis. Elle apprit aussi que Lunder avait eu la marque de ELLE sur le bras, ce qui expliquait pourquoi il l’avait couper.

Elle voulut sortir puisqu’elle avait obtenue sa réponse mais la curiosité l’emporta et elle décida de savoir pourquoi il avait entraîné la mort du professeur Reynio. Elle avait deviné qu’il avait été contrôlé par ELLE, mais elle avança comme même dans la direction de se souvenir. Elle traversa ainsi les souvenir de Aïs concernant ELLE. Elle su ce qu’ELLE lui faisait enduré et en sondant le fond de ses souvenir par rapport à ELLE, elle apprit la fin, ou plutôt le début. C’est lorsqu’elle comprit que la confrérie avait trahie Aïs, qu’elle sentit que Aïs avait entendu un bruit suspect et qu’il demandai a elle de se cacher. Malgré le faite que Ouyasai voulait savoir qui était la confrérie, elle préféra sortir.

Quand elle retourna dans son corps, elle comprit qu’il s’était passé beaucoup de temps. Elle eue du mal à se relever à cause du froid mais elle sorti de la maison et s’éloigna de plusieurs maisons. Au bout d’un petit moment, elle entendit Amalya crier a Aïs de ne pas tuer LED. Ouyasai sorti de derrière la maison et se dirigea vers le groupe. Elle vit LED et eue du mal à l’identifier mais reconnue son esprit.
« Bon on va chercher Lunder ou on finit de transformer en glaçon ? » Elle souriait.

Ouyasai se retourna et se dirigea vers la taverne. Elle s’arrêta et éternua, chercha un truc pour s’essuyer le nez, finalement prit sa manche, souffla et renifla. Elle rentra dans la taverne, prit un torchon et souffla son nez dedans. Elle se retourna vers Aïs : « Es-tu sûr d’avoir bien abaisser toutes tes barrières ? Parce que j’ai mal à la tête, le nez qui coule et mal à la gorges. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 22 Sep - 16:04:54

Alors que Aïs dessère son étrainte et que je me précipite hors de sa portée. Ansem,sous la forme d'un hibou blanc comme la neige, se jète sur moi.

"L.E.D.! L.E.D.! J'ai repéré Ambre elle vient d'agir dans le monde du Corps et elle a déployé une immense puissance!"

Rapidement une seule explication me vient à l'esprit : Ambre a trouvé Lunder.

"Ecoutez on a pas le temps de pallabrer! Ambre est surement sur la trace de notre compagnon manquant! Alors tous à la Taverne et direction le Corps de l'univers!"

Rapidement je rentre la doloréane dans l'écurie de La Taverne et je me précipite dans la pièce qui sert de cabine de pilotage à ce vaisseau.
A peine sortie de la doloréane je retrouve l'apparence, plutôt classique que j'avais au début de cette histoire et il est de même pour Ansem.

Alors que j'attend Amalya pour piloter le vaisseau et repérer plus précisément Lunder mon coeur se serre, je subit une crise cardiaque de quelques microsecondes. Lunder envoye un s.o.s.

Lorsque les autres sont arrivé je leur explique la situation.

"Le coeur de Lunder s'est littéralement volatilisé peu aprés son appel de détresse et je pense, Maitresse que tu ne dois plus sentir son esprit non plus. Le temps joue contre nous et si nous utilisons les voies normale pour se déplacer nous arriverons trop tard. Mais toi et moi, Maitresse, nous pouvons ouvrir des voies directe pour arriver au Corps de l'Univers. Nous ne l'avons jamais fait mais je pense qu'il faut tenter le coup. Qu'est ce que vous en dites?"

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 22 Sep - 16:42:36

Pendant ce temps, impassible, la troupe des moines danseurs de Lhein Djaza attendait, impassible. Après l'action de leur grand prêtre, ils n'avaient plus qu'a attendre. Tout devrait aller :
ils étaient arrivé à temps, et l'immortel avait même bu la potion. Il devrait s'ensuivre qu'ils survivrait, même s'il ne vaincrait pas, car tout jusqu'ici avait été suivit. En toute logique, l'homme finirait par choisir parmi eux un compagnon de route.

Tout de même... Il avait l'air dans un sale état, l'immortel...

Bah ! Au pire, le rituel serait raté. Ils n'y pourraient plus rien, alors. Il faudrait juste tout recommencer. On allait pas paniquer pour si peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 22 Sep - 17:03:48

En voyant la taverne, je pousse un soupir.
A quoi bon rejoindre l'Entremonde en Planodul, si c'est pour y retrouver une auberge que j'ai abandonné sur un autre monde ?
Malgré ses affirmations, Led est un Rêveur puissant qui déforme l'univers à sa guise, sans trop se préoccuper des causes et des effets. Il n'y a que les Rêveurs pour se foutre ainsi de l'intrigue et de la logique. Les Rêveurs, les Lapins Blancs et les Arcturiens, et encore, pour les derniers, j'ai un doute.

Bon, au moins, on peut avouer que je me suis trouvé un remplacant. Ca va, la sclérose est encore loin, avec ce genre de manipulation. Je suis tenté un instant de faire disparaitre cette nom de nom de taverne d'où elle n'aurait jamais du sortir, mais finalement, je décide de voir ce qu'elle est devenue.

...


En fait, ce n'est plus du tout "ma" taverne. On dirait un de ces vaisseaux de luxe de Davilgon. Forme plus profilée, plus de puissance dans le moteur... A l'intérieur, à la place du vieux plancher et des petites fenêtres à rideaux rouges, un grand espace, un parquet vitrifié, des tableaux de maîtres aux murs, des fauteuils en velours dans lesquels on n'aura jamais le temps de se prélasser, des dorures, un grand bar en acajou (tiens, comme celui que j'ai écarté au début), et Albert est absent, remplacé par une machine à café.

Il fait bon et chaud.

Je me tourne vers la Hull.

"Tu m'as l'air d'avoir choppé un sacré rhume, oui. Pas sûr que tu sois très efficace dans cet état. Je vais te faire un truc chaud, mais interdiction de courir dans la neige quelques temps."

Je vois LED courir vers le poste de pilotage, me criant de me hâter. Bon, je me prépare à y aller...

Soudain mon cœur se serre, tressaille. J'entends l'appel de Lunder.

Et aussitôt après...

Ce vide, ce néant.

Cette eau froide et morte qui m'engloutit.

Ce cri silencieux, ce hurlement dément, inaudible pourtant.

Ce froid...

D'un coup, tout me revient. Encore une fois. Mais pas pour moi, ho non.
Qui a été assez fou pour L'invoquer ? Ambre, bien sûr. Mais sait-elle, elle, se qu'elle fait ? Ambre connait-elle le goût du Néant ? Pense-t-elle pouvoir s'y plonger et en ressortir ?

Je ne comprends pas toutes les informations que je reçoit, mais j'en sais assez pour savoir qu'il faut se hater.


Je rouvre les yeux. Mon malaise n'a duré que quelques secondes, LED est en train de parler.
"... Maitresse que tu ne dois plus sentir son esprit non plus. Le temps joue contre nous et si nous utilisons les voies normale pour se déplacer nous arriverons trop tard. Mais toi et moi, Maitresse, nous pouvons ouvrir des voies directe pour arriver au Corps de l'Univers. Nous ne l'avons jamais fait mais je pense qu'il faut tenter le coup. Qu'est ce que vous en dites?"
Je prends la parole.
"Il se passe une chose terrible. Ambre a du porter un coup fatal à Lunder, mais..."
Ce n'est pas normal. Il ne se déplacerait pas avec tant de fracas pour un simple Maître du Corps, et on n'a jamais su si Lunder en était. Je me concentre un peu, essayant de tendre l'oreille aux échos que porte l'Entremonde.
"... Il y a quelque chose qui cloche. Je crois qu'Ambre, Lunder, le monde sur lequel ils sont, risquent la.... Le... Ils vont... mourir..."

Je ne peux pas le dire. La mort est un passage comme un autre, mais Ce qui arrive, comme convié par un rituel puissant, n'est pas la Mort. C'est l'antithèse de la vie, de la mort, de l'existence. Convier le seigneur du Néant à sa table, c'est méconnaitre son appétit.

Soudain une révélation me frappe : quel imbécile (au pluriel ?) pourrait avoir l'absurde idée d'un Rituel invoquant la Grande Mort, l'Ultime ???

Il faut en effet se depecher. Mais la Hull avec son rhume peut-elle faire ce que LED demande ?

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 29 Sep - 21:10:52

La chute fut longue et durant le court instant où je perdis connaissance, je me retrouvai dans ma mémoire, celle des centaines d’esprits qui compose mon être.
Je revu les images de immortalis la cité créé par les immortels avant leur destruction, et la disparation de mes frère... les souvenirs défilaient devant moi, cette instant ne dura que quelque seconde.
Puis je rouvris les yeux lentement, Ambre ce tenait devant moi, elle me tenait par le manteau, et me regardait fixement.
« J’ai besoin de toi vivant,...ou presque pour faire mon rituel » dit-elle en me posant a terre.
Le village avait réapparut et une curieuse troupe se trouvait non loin de moi, et ce qui me frappa ce fut leur symbole, alors la prophétie était vrai ?!
Ambre invoqua quelque seconde un portail vers l’extrumonde, je tentai de me relever mais ma blessure était trop profonde. Et mon mouvement ne fit que m’arracher un cri de douleur.
Je désignai un des moines, si ma mémoire était bonne c’est comme ca que devait ce terminer la prophétie. Le moine réagit instantanément et ce précipita sur Ambre pour la tuer avec son bâton, Ambre sans ce retourner esquiva le coup et trancha la tête à l’opportun, aucun goute de sang ne coula du corps de la victime, durant quelques secondes je doutai de la suite et rampai hors d’atteinte d’Ambre.
Mais alors qu’elle était sur le point de me saisir à nouveau, sa main devint blanche, puis commença disparaitre.
Ambre était entrain de disparaitre, durant quelques secondes je sentais un grand soulagement et je me souvins que la disparition d’un immortel entrainait une grande vague psychique, et si cela se produisait tout le village allait disparaitre. Instinctivement mes yeux se tournèrent vers Enora qui commençait à se relever doucement, je ne pouvais pas laisser faire ça, alors je saisie Ambre par le pied.
Une bulle se forma autour de nous deux suivit d’un grand bruit sonore étouffer par ma protection, la bulle disparut quelque seconde plus tard et il ne restait que moi étendu par terre, il fallait vite que quelqu’un me soigne sinon j’allais exploser a mon tour. Je souris a ma faible victoire et regarda les chevaliers dragons repartirent de là ou il venait jusqu’à disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 1 Oct - 11:28:30

Le Grand prêtre finit par réagir.
"Bon... Ben je crois que le danger immédiat est passé... Hum... On est arrivé un peu tard, non ? Bon... On va voir... Si quelqu'un veut bien perdre un doigt..."

Un danseur s'avança. Puis, le Grand Prêtre désigna quelqu'un d'autre. "Un petite piqûre mon brave..."

Le Grand Prêtre et les deux volontaires s'approchèrent de l'immortel agonisant.
"Bon... Ben comme vous seriez peut être pas dans cet état si on était arrivé un peu plus tôt, et que pour nous, le rituel est finit, on se permet d'agir de notre propre chef. Ça vous dérange pas, j'espère ?"
Le Grand Prêtre attendit une réponse. Celle ci ne venant pas, il prit un objet dans sa poche.
"Tenez, mon brave. C'est un onguent qui guérit pour les blessures."
L'immortel regarda le tube que lui tendait le Grand Prêtre.
Du Calendula ?
Il ne voyait pas en quoi ceci soignerait ses blessures, si profondes , et qui n'avaient rien à voir avec une simple coupure.

Le Grand prêtre se tourna vers le premier volontaire, et lui tendit une aiguille.
"Tu sais ce qu'il te reste à faire..."
Le danseur prit l'aiguille. Lin Issi, qui était l'autre danseur, tendit sa main. Le premier lui piqua le bout de l'index gauche, et fit perler une goûte de sang. Lin Issi grimaça un peu. Comme nombre de Danseurs, il n'était pas habitué à souffrir, et était de ce fait très douillet.
Puis, on entendit un cri atroce. Un cri de souffrance, frôlant l'inhumain. Ce n'était pas Lin Issi. C'était son compagnon, qui venait de lui piquer le doigt. Il se tordait de douleur, au sol, et se tenait... La main gauche ? Serrée contre son ventre. Il saignait abondamment.
Le main gauche ou... Plus rien ?

Tout le monde, mis à part les danseurs, était horrifié. Le Grand Prêtre, lui, gardait son calme, et donnait d'autres outils à l'Immortel, tout en lui expliquant ce qu'il devait faire.
"Commencez donc par mettre un peu de Calendula sur la piqûre de ce brave Lin Issi... Vous vous sentirez suffisamment mieux pour ensuite soigner Sou Yon. Ensuite, vous devriez être guérit."

Lin Issi, dans une douceur infinie, de cette douceur que l'on ne connaît qu'aux danseurs, tendit sa main vers l'Immortel.
Qui comprit enfin, à travers les brumes de son inconscience juste passée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 1 Oct - 21:32:13

La hull rentre dans l’auberge, se met une couverture bien chaude sur ses épaules avant de s’assoire dans un fauteuil près du feu.

Amalya lui dit qu’elle aurait attrapé un rhume, Ouyasai se demande ce que ça peut être : un sort, une bestiole qui la mordu... mais ayant trop mal à la tête, elle abandonne vite sa réflexion. Puis Amalya lui dit de ne plus sortir dans la neige. La hull la regarde d’un air fatiguer ; de toute façon, si c’est pour attraper un truc bizarre, elle mettra plus un pied dans la neige.

Elle resta assis avec son chiffon à la main pour se moucher.

Puis LED lui parla. Sauf qu’elle avait pas envie de bouger pour fouiller l’esprit de Lunder. Elle se sentait trop vider. Puis il lui demandait de faire un effort pour sauver Lunder. Elle le regarda d’un air vide. Puis se leva : « Je risque de ne pas être très utile à cause de ce truc mais je peux essayer. Faut juste me dire quoi faire. Et après, je prévient, je fais plus rien. »

Elle avança ver LED toujours sa couverture et son chiffon en main.


Dernière édition par le Mer 14 Nov - 22:24:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 2 Oct - 10:46:03

C'est bien notre chance! Une Maitresse malade...La situation me semble assez urgente pour lui demander quand même un petit effort.

"Alors écoute! Je sais que depuis toujours les Maitres utilisent des passages particulier pour passez du Corps, à l'Esprit, de l'Esprit au Coeur, etc... Pour cela il faut ouvrir des portes. Chaque Maître peut ouvrir seul les portes qui mène vers son monde mais il faut les deux autres ensembles pour ouvrir celle du troisième monde. En gros toi et moi pouvons ouvrir ensemble les portes vers le Monde du Corps."

La Hulle, bien que affaiblit par la maladie, fait un grand effort pour comprendre ce que je dis.

"Sur toi, et sans que tu le sache, je ne le savais pas il y a pas 1/2 heure, tu as une clé totu ce qu'il y a de plus banal, un peu comme celle-ci."

Je sors de sous ma chemise une clé ancienne pendu à un fil. La Hulle fouille ses poche et découvre une clé du même style.

"Bien! La porte apparait toujours dans l'endroit le plus énergétique proche des Maîtres."

Je tend ma clé vers celle de la Hulle qui ayant comprit ce qu'il fallait faire viens toucher ma clé avec la sienne.
Soudain sur la cheminée apparait deux sérrures, je jette un regard à la Hulle qui hoche la tête.
Nous nous levons, mettons les clés dans les serrures. Lorsque nous tournons les clé un petit bruit de mécanisme se fait entendre. Un silence, nous faisons un pas en arrière et attendons...Rien ne semble se passer...Aurais je commis une erreur?
Alors que nous fixons tous la cheminée, Ansem pousse un cris.

"Là regardez par la fenêtre!"

Je retire la clé et va vers la fenêtre...
Devant nous le paysage enneigé avait fait place à un village de montagne, à un village qui à subit des dégats et à un attroupement de moine ou danseur, je ne sais pas trop, et au milieu Lunder.

"Je ne sens toujours pas son coeur" pense je

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Dim 11 Nov - 22:48:47

J’appliquai la pommade comme me l’avait dit le grand prêtre, mon énergie et m a vigueur revinrent petit a petit et je pus bientôt soigner Sou Yon.
Je finis d’appliquer encore une mixture sur le moine quand un grand bruit retentit au sommet du village. Les gens autour ce précipitèrent pour aller voir, la main du moine réapparut quand j’eu finit de poser les derniers ingrédients sur sa plait alors que les miennes disparaissaient. Et lorsque je put me lever, je remerciai le grand prêtre et attendit l’arriver du grand invocateur qui descendait en toute hâte vers moi.
« je peut savoir jeune homme, qui vous êtes ? » me questionna t’il a peine arriver a ma hauteur.
« Certaines choses serait très compliquer à expliquer, et je pense que j’ai fait assez de mal ici,... je vais partir ne vous inquiété pas » et avant que le grand invocateur puisse dire un mot j’étais déjà devant Enora à la soigner.
Elle gisait contre le mur sur lequel Ambre l’avait projeté. Les blessures qu’elle avait n’était pas très graves, elle était surtout sonné et j’étais persuadé qu’amalya pourrai la guérir. Je la pris dans mes bras et me dirigea vers les moines. Je m’arrêtai net dans mon élan quand je vis un peu plus en hauteur, appuyer sur le mur d’une grande bâtisse, LED, qui me regardait en souriant.
Je sentis un frisson qui me parcourut, de la joie, ils étaient là de retour pour moi. Un sourire se dessina sur mes lèvres.
Mes yeux se tournèrent vers les moines qui c’étaient regroupés, je marchai jusqu'à eux et balaya du regard le groupe qui se trouvait devant moi.
« eh bien, la prophétie est terminée, je vous remercie pour votre aide, et je veut que vous rentiez dans votre village.... merci encore» Dit-je. Je savais qu’il pourrait être utile mais je ne souhaitais pas que d’autre personne meurt ou risque sa vie.
Une légère déception se lut sur les visages des moines et avant qu’ils ne me répondent je repartis.
LED avait descendu la colline et m’avait rejoint. Je confiai Enora a des villageois en m’assurant qu’on allait bien s’en occupé, puis je me tournai vers LED
« je suis content de te voir....j’ai énormément de choses à vous raconté, et de questions à posées, ou sont les autres ? » dit-je enthousiaste de les revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 14 Nov - 22:53:00

Lorsque que Amsen nous signala que la taverne avait changé de monde, je reculai pour tomber enfin dans un fauteuil près du feu, rien que cette action m’avait vidé de mes forces ; cette saleté continuera sûrement a m’embêté encore longtemps. Mon esprit était tellement embrumé que je n’arrivai plus a comprendre mes pensées, ni a saisir les événements extérieurs.

Je fit un effort pour comprendre ce qui se passait. Je sentais l’esprit de Lunder sans pour autant pouvoir l’atteindre, comme si on pouvait voir un objet et ne pas pouvoir le toucher. Cela m’intrigua et malgré mon mal de tête, je tentai de me concentrer sur Lunder. Il était à l’extérieur, il montait vers la taverne en compagnie de… LED, normalement je ne dois pas me tromper. Je n’arrivais pas à me concentrer sur plus d’une chose à la fois, donc j’ignorais totalement ce que fabriquaient les autres.

Dans un effort qui me parut surhumain, je me leva et avança doucement vers la fenêtre et attendit que Lunder monte pour lui poser ma question. Je me moucha bruyamment et resserra mes couvertures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 15 Nov - 23:49:04

Les hordes de Ambre avaient fui...mais pourquoi??? faire tout ce chemin et partir ainsi...

"Je n'aime pas cela Ansem et je sens que toi non plus."

Ansem ne répondit pas. Il me cache trop de choses et je n'aime pas ça.
Je n'ai pas le temps de faire la remarque car Lunder est sur moi.

"je suis content de te voir....j’ai énormément de choses à vous raconter, et de questions à poser, où sont les autres ? " me dit il.

"Ravi de te revoir! les autres sont la Taverne mais avant tout je voudrais savoir comment peux tu être là sans qu je sente ton coeur? Tu ne semble être plus qu'une illusion, une apparence !"

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Dim 27 Jan - 4:11:42

La question resta en supent quelques secondes, mon esprit s’évertuait à chercher une réponse mais aucune ne me vint a l’esprit. Cette brusque perte de confiance en ma nouvelle apparence ce lut sur mon visage.
Et une voix retentit dans ma tête comme pour finalement me donner la réponse :
« C’est ce monde l’illusion, pas toi.... »
« Qui es-tu ? » dit-je, machinalement pour éclaircir le brouillard qui régnait sur mon existence
« Appelle moi Lailose ... mais je dois partir maintenant, ce corps ne peut contenir qu’un esprit et le mien va maintenant se dissoudre avec les autres. Mes connaissance et mes souvenirs seront tient, quand tu auras la capacité de les comprendre. Au revoir »
Je l’écoutai et ne lui demanda rien, je savais qu’un jour sa puissance sera mienne.
Mes cheveux se raccourcir et prirent une teintes brun, et le magnifique manteau argenté se volatilisa.
Je fixai LED qui me regardait aussi et un soulagement se lut dans son regard quand enfin je repris mon apparence d’autre fois.
« Je croit que beaucoup de mystère plane ici, je ne pourrait probablement pas te répondre tout de suite » lui dit-je avec le sourire
« allons voir les autres, certaine choses doivent être mis au clair »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Dim 27 Jan - 16:09:29

Je continue à marcher dans la plaine, ça fait trois jour que je marche sans arrêt pour trouver ce que l’oracle m’avait dit : mon destin. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que bientôt je trouverais ce destin, toujours est-il que je suis toujours entrain de marcher et sa commence a me fatiguer.
J’ai lever ma tête pour découvrir des gros nuage noir qui disparaissait a l’horizon. J’arrive enfin au sommet de la colline et je découvre un spectacle assez bizarre le village que l’ont m’avait dit de rejoindre a visiblement était attaqué, une auberge se tenais pas très long de moi plus en bas et un attroupement de moine et de personne diverse et varier se tenait sur la place.
Une petite forme venant de l’auberge fonça sur moi a toute vitesse, je n’arrive pas a la discerner la petite forme, jusqu’a se que je reconnu un petit furet qui vint me sauter dessus, il me tournais au dessus de la tête l’air super content et j’entendis une voie dans ma tête : je t’ai tout de suite reconnu !! tu est enfin revenu !!. je comprend pas trop ce que me dit cette voix mais je comprend que c’est le furet qui me parle, aller vient vite on a retrouver lunder, il me fait signe de le suivre vers la place, je le suis et j’arrive vers tous les personnage qui visiblement ne s’occupe pas vraiment de moi, mais parle de truc que je ne comprend pas du tout, alors j’essaye de parler au furet par la penser : explique moi un peu je comprend rien, le furet se retourne vers moi et m’explique ce qui c’est passer ici. Mais moi j’ai rien n’a faire dans ton histoire, mais si tu verras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 15 Fév - 22:45:10

Tandis que tout le monde s'émerveille et se réjouit de l'étrange dénouement, je vais sur la place où s'est déroulé le combat entre Ambre et Lunder. Les lieux seuls ne m'apprennent pas grand chose, en dehors du fait qu'Ambre n'est effectivement plus là, que rien ne permet de savoir même qu'elle a existé. Alors je ferme les yeux pour comprendre ce qui c'est passé, et je lance cette bonne vieille technique de lecture extradimensionelle.

Un observateur extérieur me verrait disparaitre, puis réapparaitre par à-coup quelques instants plus tard, pour enfin revenir entièrement sur ce monde et éclater de rire. Un rire un peu jaune, un peu hystérique, mais un rire tout de même.

Je retourne à la taverne où tout le monde est réuni : notre troupe, les moines, les villageois, et je m'écrit :

"Ecoutez, j'ai compris ce qui s'est passé ! Ambre est KO pour un bon bout de temps ! La bataille avec Lunder lui a fait perdre toute mesure, et elle s'est condamné elle-même. Les moines ont développés une technique de, heu... Vous allez expliquez ça mieux que moi messieurs, mais en gros quand on leur donne une gifle, ils ne ressentent rien mais nous on a la machoire qui se déboite. Or, Ambre, en tuant d'un coup un moine, s'est par contrecoup tué beaucoup plus fort ! C'était pour ça que, heu... Bref. En théorie, quand un être normal meurt, son âme se disperse plus ou moins et se réincarne, pour être simpliste. Si un mortel normal avait tué un moine, cette âme, tout ce qui composait le moine, serait annihilé, inexistant, pas de réincarnation ni même de cendre à enterrer.
Mais Ambre était une Immortelle, et non des moindres. D'après ce que j'ai appris, le choc reçu lui a en fait fait perdre toute cohésion. Tous les esprits qui la composent se sont séparés, retournant à une simple individualité, et sans doute avec un bon traumatisme par derrière. Certains de ces esprits ont été anéantifiés simplement d'ailleurs, d'autres ont perdus toutes leurs caractéristiques et reviennent dans le cycle normal de la réincarnation. Les autres, et ils sont nombreux, finiront sans doute un jour par se rassembler de nouveau, mais je crois qu'on a vraiment du temps. Un tel trauma bloque durant longtemps l'action, et puis chacun d'eux est à présent marqué par le Sceau du Néant, ce qui fait que s'ils se font trop remarquer, pouf ! Ils vont disparaitre. D'après mon expérience personnelle, je dirais qu'Ambre ne refera pas parler d'elle avant 5 ans, et qu'alors son "accident" l'aura sans doute changé..."

En tout cas, cela fait bien plus de 5 ans que j'ai croisé la route du Néant, et on peut dire que je n'ai toujours pas envie de trop faire parler de moi...

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 21 Fév - 13:19:38

Je déposai Enora sur un lit de la taverne et retourna dans la grande salle pour écouter ce qu’Amalya voulait nous dire.
J’écoutai avec attention ce quelle nous disait et essayer d’y recouper avec les informations que Lailose m’avait transmit, et quand elle eu fini je regardai mes compagnons
« Amalya, j’ai réfléchit a ce qu’il m’est arrivé et je pense que l’univers qui nous entoure a été créé par ambre ... »
Tout le monde me regarda, étonné pour certain et d’autre ne comprenait pas. Mais cela ne dérangea pas amalya ce a quoi je m’attendais et j’en profitai pour renchérir :
« Si Ambre et morte comment l’univers fait-il pour exister ? »
Cette question resta en suspension dans l’air, apparemment un mystère de plus était né.
Je m’assis sur une chaise et poursuivit.
« Amalya, tu sait des choses que nous ne savons pas, des choses qu’ils faut que tu nous disent... » Dit-je sans conviction, comme pour repousser une faute inexistante sur elle.
Je savais qu’il fallait leur dire qui j’étais, je pris donc une long inspiration et me lança :
« Je suis un immortel tout comme Ambre et je ne fait pas partit de cette univers... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 22 Fév - 1:50:35

Je vis Lunder rentrer dans la taverne mais il avait quelqu’un dans ses bras donc je me retint de lui poser ma question. Je m’assit dans un fauteuil et essayais de comprendre ce qui se passait autour de moi. Je vit qu’Amalya nous expliquait des choses a propos de Ambre, mais j’avais tellement mal au crâne que je ne compris pas tout. En tout cas, apparemment, Ambre ne reviendrait pas avant 5 ans. Au moins on pourras trouver le dernier maître tranquille.

Ensuite, Lunder nous apprend qu’Ambre a crée l’univers mais qu’il devrait plus exister. Je regarde Lunder d’un air bizarre. J’essaye de réfléchir où est le truc mais je suis tellement dans le brouillard que j’abandonne vite. Lunder nous dit ensuite que c’est un immortel qui n’appartient pas à cet univers. Je comprend alors pourquoi je ne pouvait plus toucher son esprit. Dans un grand effort, j’essaye à nouveau de le toucher et je remarque qu’à présent je ne le sens plus du tout, comme s’il n’existait plus.

Je lui demande : « Mais si tu n’appartient pas à cet univers, alors c’est quoi un univers ? Pour moi, un univers c’est tout....Ouf, je comprend plus rien. »
Puis, je me tourne vers Amalya pour lui demander si elle ne peut pas faire quelques choses pour cette, ce rhemou, rhoumi, rhume, rhame,...enfin ce truc parce que j’arrive plus à comprendre quoi que ce soit..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 22 Fév - 17:50:33

Tout va vite, trop vite. Toutes ses infos en même temps me perturbe, je dis l'avouer. Ansem n'est pas des plus rassuré non plus.
"Rien ne se passe comme prévu!" lache t'il
"Quoi! que veux tu dire par là? Explique toi!"
Personne ne l'a entendu bien sûr, mais je ne peux pas laisser ça. Ansem ne répond pas et bloque tout accés à sa pensée.
"Ecoute Ansem! Si tu me cache des choses on ne va pas pouvoir avancé."
"Bon tout ce que je peux te dire c'est qu'il faut qu'on continue notre quète. Et que la disparition temporaire de Ambre est bien pire que de devoir l'affronter."
La confiance que je lui portais c'est atténué certe, et je ne peux plus lire en lui mais mon instinct me dit que je dois encore croire en lui.
"Bon tout ceci est bien beau mais nous avons une mission et elle doit continuer! Amalya use de tes talents pour guérir la Hulle, nous avons un maitre du Corps à trouver."
Je réfléchis un moment et relance :
"Je pars en mission de reconnaissance. Qui me suis?"

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 29 Fév - 13:15:55

Comme dit plus haut, les moines étaient dans la taverne et buvaient un thé. Ce qui en dit long sur les capacités de contenace de la taverne, car, en comprenant les villageois, une soixantaine de personnes au moins étaient réunies dans la taverne, et elles n'étaient pas serrées.

Le grand prêtre, entouré de Lin Issi A Si On et de Sou Yon, écoutait la conversation. Profitant d'un petit silence, il prit la parole :
"... J'ai quelques petites choses à mettre au point. Tout d'abord, concernant nos pouvoirs : si on nous donne une gifle, si, nous ressentont quelque chose, et nous somme même très douillets. Ceci s'explique par le fait que le mal qui se reflète sur notre adversaire est proportionnel au mal qu'il nous fait - et que nous ressentons. Ainsi, si nous ne ressentissions rien, le mal renvoyé serait moindre.
Le seconde chose que je tiens à mettre au point, c'est contre cette interrogation qui est "Si Ambre a créé l'univers, comment peut il encore exister ?" .
Pour ma part, ce bâton que je tenais dans ma main en arrivant ici, et que vous pouvez voir appuyé sur le mur à l'entrée, est transmis de Grands Prêtres en Grands Prêtres depuis le début de notre religion, et c'est notre premier Grand Prêtre qui créa ce bâton et cette tradition.
Ce premier Grand Prêtre repose à présent sous notre temple, avec tous les Grands Prêtres qui l'ont suivi.
Pourtant, ce bâton existe encore. Son créateur n'est plus, mais le bâton a fait son bout de chemin sans lui.
Il en est de même pour l'univers : si quelqu'un a créé l'univers, alors il a bien fait son travail, et l'univers peut à présent se débrouiller sans son créateur, et il n'y a à mon sens aucun mystère là dessous.
Pour ce qui est de la multicité de l'univers, je n'en sais rien, et nous pourrions sûrement disserter longuement sur ce point, car même si j'ai ma petite idée, ce n'est qu'une idée, et ce serait perdre du temps que d'en débattre ici.
Et pour ce qui est de cette quête du maître du corps, je vous propose, si vous êtes d'accord, de choisir l'un de nos moines danseurs, qui serait heureux de partager l'expérience d'êtres aussi, semble-t-il, puissants et nomades que vous."
Sur ce, le Grand Prêtre, qui avait beaucoup parlé pour son vieil âge et son habitude, céda la parole à qui voudrait bien la prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   

Revenir en haut Aller en bas
 
La taverne en vaisseau de L'Univers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» 33- Le justicier de l'univers
» Le Secret de l'Univers 6 • Là où le Soleil s'Éteint
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» Vaisseau Vulcain tiré de la série Enterprise
» Des dessins uniquement sur l'univers Castlevania

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin du Feu... :: Rapprochez-vous du Feu... :: La Table des Mondes-
Sauter vers: