Au coin du Feu...

Echanger des histoires au coin du feu, et faire vivre d'autres mondes par la magie des mots...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Lun 20 Aoû - 18:35:58

Bon... Je sais pas trop si ça se fait de poster une histoire entière sur ce forum, vu qu'on est censé les construire en ligne, Mais celle ci en est une que j'ai inventé y a pas mal de temps, alors voilà...

Bon... Au pire, pour ce qui est de la constructions en ligne, il faut que vous sachiez que rien qu'à l'origine, cette histoire à trois fins différentes... Alors plusieurs solutions :

1) Je poste un morceau de l'histoire (le plus régulièrement possible). Elle a un déroulement assez précis, tout de même, alors bon, hein, voilà.

2) Comme je l'ai dit, cette histoire a plusieurs fins (rapport à la théorie des mondes parallèles)... Donc, vous pouvez anticiper la fin, en la racontant à votre manière, avec la balise SPOILER, précédée de "fin histoire principale" histoire qu'on ne se perde pas dans la lecture du fil principal...

3) Vous créez juste une suite dérivée (un nouveau monde parallèle), qui n'est pas une fin. Dans ce cas, donnez un nom à votre monde parallèle, que vous indiquez avant le SPOILER, et, pour continuer à développer ce monde parallèle, les auteurs doivent reprendre le titre et continuer en spoiler.

4) On peut, dans un même message, proposer plusieurs suites de parallèles, ainsi que plusieurs fins... Pour ce qui est des fins de monde parallèle, il vous suffit d'indiquer fin de [nom du parallèle] avant le spoiler.

Pour ne pas se perdre : si celui qui a commencé le parallèle écrit une fin à celui ci, on ne le continue plus, histoire qu'il n'y en ai pas trop, et que l'on ne se perde pas.

Quelques exemples :

blablabla (mon histoire)
___________________________________________________
fin de l'histoire principale, par jeanjean
SPOILER
___________________________________________________
blabla fait blu par YOG YOG
SPOILER
___________________________________________________
bla bla bla (mon histoire)
___________________________________________________
blabla fait blu, par jean jean
SPOILER
___________________________________________________
fin de blablabla fait blu, par jeanjean
SPOILER
___________________________________________________
blabla fait blu par YOG YOG
SPOILER
___________________________________________________
bla bla bla (mon histoire)
___________________________________________________
fin de blabla fait blu, par YOG YOG
SPOILER

Bon... Je sais pas si c'est très clair, tout ça, mais on va essayer...

PS : oui, je sais, ça veut dire que tout vos articles seront en spoiler, et que seuls les miens seront visibles... Mais... Qui ne cliquera pas dessus ???
Et au pire... Si une histoire parallèle se développe suffisamment, je prendrais sur moi pour faire un nouveau poste avec toute cette histoire en clair et à continuer...

PPS : pour une meilleur lisibilité, je vais mettre le début de mon histoire dans un nouveau message...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Lun 20 Aoû - 18:53:09

Il avait des jambes...

Les plus belles jambes du village, grosses, grasses, et velues.

Il avait des dents...
Personne, non, personne dans le village, ne contestait l'autorité de ces dents.

Et il avait une femme.
La plus belle du village, peu avare en pustules et verrues, à la peau si verte et rugueuse...

Gromph était un héros, guerrier respecté de son village.

Gromph, surtout, était un orque.

Oui, oui, vous savez, ces terribles bestes qui vivent en la montagne et se nourrissent d'une chaire beaucoup trop humaine à nos goûts...

Oh ! Ces bêtes là n'existent plus, me dites vous...
Oui... Mais...

Il était une fois...
Au pied de la falaise du mont Teumoi, un village entièrement peuplé d'orques. Ces orques étaient putrides, beuglards, bagarreurs, violents, surtout... C'est là que vivait ce héros, Gromph. Gromph, déjà, par le passé, s'était illustré par maints faits de bravoures, et de sanglantes tueries... Gromph était le favoris du chef (il n'était pas chef lui même, non... On ne peut pas être chef et héros à la fois). Gromph avait tout : une hutte, la plus grande du village (plus grande que celle du chaman... Oui, mais le chaman, lui, il avait une caverne en plus...), des biens, les meilleurs trésors de guerre des batailles, et surtout, ce à quoi il tenait le plus : sa femme.

Il faut dire que sa femme... Ha ! Sa femme !.. C'était la plus belle du village (selon les critères orques) : velues, une peau verte et rugueuse, une barbe de trois jours, des dents bien jaunes... Gromph l'avait conquise en sérénades dansantes, d'amants vaincus en soupirants découragés (et vaincus)... Il l'aimait, sa femme... Enfin... Il aimait surtout la violer, mais après tout, c'était un orque...

Tout ça pour dire que... Il avait tout. Voilà.

Jusqu'au jours où il commis la Faute. Celle qu'on ne pardonne pas. Celle qui tue très lentement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Jeu 23 Aoû - 16:02:43

Oui, Gromph commis la Faute. Avec un grand "F"... Oh ! Les orques peuvent commettre des fautes... Elles sont souvent pardonnées... Mais celle ci, celle ci ne l'est pas. Celle ci est impardonnable.

Mais venons en au faits :

C'était une soirée comme tant d'autre. Gromph revenait de bataille, et avait arraché aux mains mortes d'Edouard le-preux-chevalier-de-la-justice-qui-protège-la-veuve-et-l'orphelin le totem sacré que celui ci venait de voler aux orques du village de la Forêt de Perceuse. Il était de retour, acclamé de tous, seul survivant de son escouade d'orques d'élite (il faut bien ça pour vaincre un héros), et ce soir là, il racontait, comme tant d'autres soirs, ces péripéties qui avaient agrémentées son voyage. Les villageois adoraient regarder Gromph raconter des histoires, et mimer ses actes sur des prisonniers tout frais...

"J'éclate la tête de Goragf, il fait trop de bruit.
Je nage dans les douves.
Je lance le crochet.
J'escalade.
Un garde est là, il meurt. (Sur ces mots, Gromph éclate la tête d'un des malheureux prisonniers mis à sa disposition)
Je regarde la porte.
Je tourne la poignée, j'entre (un grand regard étonné parcourt la salle. Les orques ont plus pour habitude de frapper avant d'entrer, ce qui, immanquablement, leur évite d'utiliser la poignée, mais aussi prévient de leur arrivée).
Un autre garde. Un autre mort. (Et un autre prisonnier succombe sous la violence de l'orque)"

Et le récit continuait ainsi. Une dizaine de prisonniers avait déjà succombé, d'autre étaient blessés à certaines parties de l'anatomie que la décence m'interdit de nommer (Gromph racontait vraiment très bien), et la fin de l'histoire était proche quand cela survint.

"C'est la porte de le chevalier.
Je la pousse.
Je sens quelque chose.
Je lève la masse. Une épée s'abat dessus.
C'est lui, il m'a tendu une embuscade.
J'esquive et pare son attaque, il enchaîne. Je lance une botte et le touche, je lui porte un violent coups au thorax et il tombe, succombant sous le poids."

Gromph tue un autre prisonnier, puis avise les regards étonnés tout autour de lui. Ce n'est pas de l'admiration, c'est de la frayeur. Gromph réfléchit (légèrement) et se rend compte de ce qu'il vient de faire. Il ouvre grand les yeux, et lâche le gourdin qu'il tenait armé au dessus de lui. Le gourdin lui tombe dessus, lui, tombe dans les pommes.

Gromph avait commis la faute.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Ven 24 Aoû - 12:27:47

Gromph fut enfermé dans la fosse à ordure, et on retira l'échelle afin qu'il ne puisse pas s'échapper. Le conseil des Chamans délibérerais du chatiment à infliger, et il serait exécuté. Lui, Gromph, héros parmi les héros, allait mourir par simple faute d'inattention.

Voici ce qui se racontait pendant son attente, dans la hutte aux esprits de la justice.
"Gromph commis faute grave. Gromph fait phrase très construite.
-Et Gromph utilisé de LONG mots.
-Et des mots compliqués...
-Oui... Civilisés...
-Décadents...
-Quoi sera la punition ?
-La mort.
-Mais Gromph grand héros ! Gromph devrait avoir seconde chance !
-Gromph sera envoyé dans Pays-D'où-L'on-Ne-Revient-Jamais. Si Gromph revient, Alors, Gromph pardonné par les esprits, et Faute oubliée.
-Ça équivaut pire execution qui existe...
-Pas pouvoir revenir de là bas...
-Comment pousser lui y aller ?
-Ça déjà en marche..."

Des hurlements retentirent dehors. La panique s'emparait du village. Une chose apparemment affreuse les attaquait. Les sages sentirent une sueur froide leur couler dans le dos. Ça sentait... Le Bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Sam 25 Aoû - 13:03:27

Gromph aussi, piégé dans ces douves, sentait ces ondes bénéfiques et répulsives l'envahir. Il en vomi, ce qui ne fit que salir un peu plus le sol déjà immonde. Il se demandait si les villageois pourraient résister à toute cette bonté. Lui, déjà, protégé par les immondices qui l'entouraient, manquait de tomber dans les pommes... Il n'osait même pas, le courageux Gromph, s'imaginer là haut, au milieu du chaos engendré par cette vague de bonté. Oui, Gromph avait peur.

Le Grand Conseil, lui, s'était réfugié dans la grotte aux esprits (il avait donc abandonné la hutte aux esprits). Et la discussion continuait.

"C'était obligé de les faire venir jusqu'ici ?
-Ai juste demandé aux Grands Esprit aider nous.
-Si eux le faire, alors ça être bon pour nous...
-Ouais, bon, mais insupportable...
-Ça bientôt finit..."

En effet, la sensation de bien-être les avait quitté, et ils recommençaient à respirer. Ils sortirent de la grotte. Dehors, la centaine d'orque qui constituait le village était allongée au sol, se tordant de douleur. Le Grand Chaman de l'Esprit du Triptyque, qui s'était adréssé aux esprits, vérifia que tout était en ordre.

"Il manque la femme de Gromph. Tout est en ordre."

Une petite fin pour le plaisir :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Lun 27 Aoû - 11:44:05

On sortit Gromph des douves, et on lui expliqua la situation.

"Pour avoir commis Grande Faute, Gromph condamné à mort lente et douloureuse. Ainsi, Gromph devoir partir dans Pays-D'où-L'on-Ne-Revient-Jamais. Mais Gromph pas devoir mourir, si jamais lui reussir à récupérer sa femme et revenir ici. Alors, Esprits pardonnés Gromph, et Gromph être digne à nouveau confiance nous. J'ai dit"

Sur ce, on jeta Gromph sur le chemin des cailloux, et un hibou hulula, tandis que Gromph trébuchait sur un chou.
Gromph avait d'abord été horrifié d'apprendre sa condamnation. Pourquoi comme ça ? Pourquoi ? ? L'écartèlement, la pendaison, le bûcher, la roue... Tout, mais pas ça. Tout serait plus doux que cette atroce agonie... Puis, le chaman avait continué, et Gromph avait repris espoir. "Ainsi, se dit-il, j'ai une chance de revenir ? Peut-être, si je me dépêche... "
Quand il appris pour sa femme, il se mit dans une telle colère...
"C'est MA femme ! Y a que moi qu'a le droit de la ségréguer, violer, et torturer !"
Il se mit dans une telle colère, donc, qu'il sut alors que c'était possible. Les Orques ne voulaient pas sa mort. Ils lui offraient une chance de s'en sortir, tout en ne dérogeant pas à la tradition de la mise à mort. Cette colère, se dit-il, devrait lui permettre de survivre et avancer dans le Pays-D'où-L'on-Ne-Revient-Jamais.
Après tout, il avait une chance...
Après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Mar 28 Aoû - 19:26:42

Gromph était donc sur le chemin des cailloux, qui menait au Pays-D'où-L'on-Ne-Revient-Jamais, et avançait, lentement, méfiant, et s'enfonçait de plus en plus profond dans la forêt.

Pendant ce temps, Rose, la princesse du Royaume de Rose, s'endormait dans sa chambre toute rose, sous le regard bienveillant de ses barbies.
Rose était la princesse du Royaume de Rose, mais ce royaume portait le nom de la pure et jeune fille car c'était Son royaume. Il n'y avait là ni roi, ni reine, car ceux ci étaient mort alors qu'elle avait cinq ans. C'est à cet âge qu'elle dut prendre ses responsabilités pour la première fois. On lui fit faire le tour du propriétaire, ce qui fut long, et la visite se termina par les geôles. Froides et humides, emplie de rats, et des restes des prisonniers morts là... Ainsi que la salle de torture, et ses terribles instruments, qui peuvent effrayer un être même dénué d'imagination... Embarassed

Rose reprit donc les affaires à l'âge de cinq ans et ses premières mesures furent données par rapport aux sous-sols.

En dix ans, le royaume avait entièrement changé, et l'on ne pouvait plus parler du Royaume de Scalpavie, ni du Royaume du Vieux Frank, son père, seulement le Royaume de Rose, ou, au pire, le Royaume de la Princesse Rose... Et, pour les orques, le terrifiant Pays-D'où-L'on-Ne-Revient-Jamais. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Ven 31 Aoû - 12:40:47

Comment la princesse avait elle put en arriver à ce niveau d'estime ? Toutes les guerres qui avaient cours du temps de son père avaient cessées, tout les conflits, même, et chaque pays était allié à la princesse. Celle ci n'était pourtant pas puissante, loin de là, et un simple régiment de soldats aurait pu envahir le royaume sans qu'elle ne puisse rien y faire.

Car Rose avait banni tout ce qu'elle considérait comme Mal de son royaume. Ainsi, plus d'armée, plus de torture, plus de prison... En contrepartie, elle convertit les salles du coup abandonnées en centres de soins, en thalassothérapie, et tout ces trucs qui font rires les garçons, mais que les filles trouvent si bien.

Et comme chaque roi, en son royaume avait une reine, et comme chaque reine était déjà allée chez rose, et comme chaque couple royale était dominé par la reine (par le reine, hein, pas la haine...), les rois n'osaient pas trop attaquer rose, et puis après tout, elle ne les menaçait pas, et ça n'était jamais qu'un "petit" territoire... En fait, oui, les rois laissaient Rose tranquille car ils avaient peur de leur femme.

Enfin... Tout ça pour dire que la suppression de Mal et l'ajout de Bien dans le royaume de Rose en avait fais, non seulement un havre de paix, mais aussi une zone Hautement Bénéfique, qui, contrairement à n'importe quel autre endroit du monde, se permettait de faire ressentir au voyageur à quel point il l'était (bénéfique).

Le résultat en était, pour les orques, une répulsion et un dégoût sans borne, ainsi qu'un poison mortel pour qui y restait trop longtemps. Ils n'en revenaient jamais, les autres ne savaient pas ce qui s'y passaient, mais ils en avaient déduit un nom logique (que je ne répéterait pas, parce que zut, hein, à la fin !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Sam 15 Sep - 15:05:02

A ce propos, rejoignons Gromph.
Gromph s'etait encore plus enfoncé dans la forêt.
Les corbeaux ne chantaient plus, c'était le silence.

Puis, Gromph avançant encore, il atteint le point de non retour. Un gazouillis atroce se fit entendre. Se tordant de douleur, Gromph put localiser l'origine du son. Un oiseau affreux, plein de couleurs et tout petit, était sur une branche et criait. Gromph pris sa massue et l'envoya sur l'oiseau qui, surpris par cette animosité qui avait pourtant disparut du royaume, ne put l'esquiver.

Gromph récupéra sa massue et lécha le sang qui en coulait.
Puis, maintenant prévenu, il se prémunit contre de nouveaux accidents du même type.

Deux autres oiseaux rencontrèrent le chemin de Gromph. Deux. Les autres, Gromph ne les entendait plus. Le plumage est un matériaux très isolant, et le sang caillé des oiseaux que Gromph s'était collé en boule quiès dans les oreilles finissait l'isolation phonique.

Gromph put ainsi continuer a avancer sans trop de problèmes. Enfin, il arriva à la frontière du Royaume de Rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Sam 22 Sep - 16:53:53

Une immense prairie verte s'étendait devant lui. De ce vert qui compose les greens, un vert anglais...

Elle (la prairie) était entretenu par des moutons qui, ça et là, tondaient la pelouse en paissant. Gromph faillit défaillir en voyant les moutons.

En effet, comme il ne les distinguait pas très bien, il se rapprocha de l'un d'eux. La laine du mouton était rose. Il broutait, l'air heureux, l'herbe à ses pied. Sur sa tête, un décoratif petit noeud rose s'exhibait, accompagné d'un pompon rose. Le mouton bêla, heureux.

Repoussé, Gromph souleva sa massue et l'abattit sur l'immonde créature qui se trouvait devant lui. Puis, il la dépeça, et s'emmitoufla dans sa peau, et ses viscères. L'odeur du sang lui permit de tenir plus longtemps. L'horreur de son manteau le protégeait face aux ondes bénéfiques du dehors. Restait que s'enfoncer dans ce pays serait difficile... Plus Gromph s'enfonçait dans la plaine et s'éloignait de la forêt, moins la peau de mouton semblait efficace face aux ondes de bien être qui l'ateignaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Ven 29 Fév - 13:41:15

Spoiler:
 
Gromph mis donc au point un procédé quasi-industriel pour survivre :
Chaque mouton qu'il croisait, il le tuait, et se baignait dans son sang. Il récuperait les tripes dans un sac en peau de mouton, et avait ainsi une bonne réserve. Avançant ainsi, il finit par arriver devant... Une rivière.
Mais ce n'était pas n'importe quelle rivière... Si les orques n'apprécient pas l'eau, et ce depuis qu'ils ont découvert que l'alcool désalterait bien mieux, il y a une chose qu'ils détèstent encore plus : le lait.
Car le lait, c'est ce qui nourrit les si jolis nourrisons, et c'est aussi, selon le type, ce qui fait une peau douce au toucher.
Et c'est ce lait, si tant horrible aux yeux des orques, qui coulait dans la rivière. Sentant toutes les effluves de bienfaisance de la substance qui coulait ici, Gromph, malgré ses protections, s'évanouit, écœuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   Sam 23 Aoû - 3:31:37

Spoiler:
 

Gromph reprit ses esprits, faible comme un rat auquel il n'aurait pas encore poussé les poils. Le sang de tout les moutons qu'il avait tué avait franchement caillé, et c'est ce qui l'avait maintenu en vie. Ce qui l'avait aussi maintenu en vie jusqu'a présent, c'était son extraordinaire intelligence. Gromph imagina très rapidement une solution pour passer ce ruisseau.

Mais il lui faudrait des moutons...
Beaucoup de moutons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La terrible histoire de Gromph Kipu et des Moutons roses...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'HISTOIRE TERRIBLE DU VILLAGE DE GRAIGNES -50-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin du Feu... :: Rapprochez-vous du Feu... :: Histoires dirigées-
Sauter vers: