Au coin du Feu...

Echanger des histoires au coin du feu, et faire vivre d'autres mondes par la magie des mots...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Maîtres du monde et les Autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Les Maîtres du monde et les Autres   Mer 10 Jan - 23:57:40

Il était une fois une petite taverne idyllique perdue au milieu d'un pays idyllique. (Ca commence toujours par un âge d'or, sinon on ne pleure pas quand les méchants arrivent).
Dans cette taverne, les gens buvaient sans se soucier de ce qu'ils consommaient, parce que c'était toujours bon, ils ne payaient jamais, et ils n'avaient jamais la gueule de bois.

Mais un jour apparu sur la table un petit pot de caramel au beurre salé. On aurait pu imaginer qu'après s'être bagarré pour le plaisir, ils en auraient recommandé cinq ou six tonnes.
Ou peut-être que c'est l'histoire de la bataille des barbies qui lança tout ça.
Ou plutôt l'arrivée du floodeur de l'extrême, le machiavélique clown BoZo.
Bref.
L'histoire pris alors un drôle de tour.
Dans cette utopie bienheureuse dont l'anarchie tranquille aurait donné une crise cardiaque au marxiste le plus endurci, une bataille s'éleva, certains clamant haut et fort leur suprématie naturelle sur l'ensemble des races humaines, ursidés et autres barbies.
Ils s'élevaient au-dessus de la foule en délire, clamant "Je suis le roi du monde !" (car ils étaient nombreux, mais chacun s'imaginait être le seul tyran...)

Les discordes s'élevaient sur le droit de sang divin, flemmard ou moral ; la populace grondait en scandant le nom de ces favoris, et tout cela menaçait de finir en guerre civile, quand une voix s'éleva, haute et claire au-dessus du fracas des bottes :
Reynio a écrit:
Je ne répondrais pas à ces expressions de complexes de supériorité... C'est affligeant de voir où le monde va...

Un grand silence se fit, certains regardant leur voisin d'un air gêné.

Certains se repentirent, d'autres persistèrent. Pour lutter contre ces dangereux tyrans, certains rejoignirent Reynio dans sa résistance, reconnaissant sa sagesse et sa bienveillance éclairée, face au clown immonde et à ces suppôts.

Dans les rues de la ville on entendait le chant des partisans :

Ô maître du monde venu de si loin
Vous qui tombez si bas
En croyant monter si haut
Vous qui vouez le monde
A de bien pire injustices
Lorsque votre orgueil vous fera oublier vos orteils
Et qu'enfin vos buts seront assouvis
Vers le bas contemplez l'horizon
De vos rêves décatis
Et perdez tout espoir sur le gazon
Jauni par votre utopie
Et pleurez en entendant le chant
Des corbeaux vous regardant mourir


Dans le camp du collectif contre les Maîtres du Monde :
Reynio, homme éclairé
Asimara, femme de bon sens
Amalya, votre servante, repentie de dernière minute, comme Marie Madeleine la Rousse (et oui encore une rousse !)

Dans le camp des Frères Maîtres du Monde :
BoZo, le clown maléfique
L.E.D, le chat psychopathe

rire rouge



[Note : ce post est un prétexte à délirer. Pas à s'engueuler ! Merci d'user de votre humour en toute circonstance dans cette histoire de combat entre faction...]

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Jeu 11 Jan - 13:03:08

Alors votre honneur il y a méprise sur mon client. Son but est d'être maître du monde et n'a rien de commun avec un psychopathe et encore moins avec un tyran despotique.
Il ne veut que le pouvoir de faire tous ce qu'il veut t'en que c'est inutile.
Plus de question votre honneur.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.


Dernière édition par le Jeu 11 Jan - 15:34:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BoZo



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Jeu 11 Jan - 14:27:30

Et le clown de se lever devant une foule en arme et en délire, pour commencer à scander son slogan, repris en coeur par ses partisans.

Le clown au pouvoir
le chat au savoir
Le pouvoir au floodeur
la mort aux sans-coeur!


Le clown s'éleva encore dans la foule, en hurlant par-dessus les chants de victoires :
JE SUIS LE MAITRE DU MONDE!!! Et d'enchainer un rire machiavélique qui résonna au fond de tous les être présents.
Qu'avaient-ils donc laché cette fois?

Je vais changer de bottes moi, trop serré dans celle-là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mar 16 Jan - 0:13:05

Dans une cave éclairé par une lanterne au gaz, une dizaine de personnes sont réunies, l'air pitoyable des gens du commun qui préparent une révolution.
Sauf une femme, près de la lanterne, le regard fière des conquistadors.
"Camarades, combien de temps supporteront nous la tyrannie ? Ces tyrans affament le peuple, préparent la guerre et la mort de nos enfants ! il faut agir !
-Ho, heu, si peu m'dame... je veut dire, ils ont juste pas payé les dégâts dans le jardin de madame Fifi, mais j'suis sûre qu'ils vont le faire..."

La femme foudroit l'impudent du regard, qui se ratatine.
"Bien sûr, ça commence comme ça ! Des promesses non tenues et des libertés chaques jours amoindries. Vous vous souvenez d'Adolfus ? De Kerevada ? Tous, ils ont commencé comme ça !
Et arretez de m'appeler Madame, on est pas chez les bourgeois capitalistes ! On se bat pour la révolution ! Donc on dit Camarade Stany Ley ! Des questions ? Des remarques ? Non ? Maintenant si y'en a parmi vous qui veulent rejoindre les fumistes de Maitres du monde et brosser des pompes du matin au soir, c'est le moment de partir ! Après ça sera la pendaison !"

Personne ne parle, chacun essayant de paraitre fort et courageux. C'est sûr, s'ils sont là, c'est qu'ils ne veulent pas perdre leur liberté et avoir de supérieur, même des fumistes. Mais certains se demandent où est passé la bienveillance de Reynio dans les discours de la révolutionnaire.
"Bien, passons à l'action."
Stany dévoile une machinerie sur la table, dont les éléments principaux sont un énorme réveil et ce qui ressemble à un lot de dynamite. Oui, on voit même le logo Acme sur le côté.
L'atmosphère se refroidit d'un coup.
"Voilà, on va poser ça à l'hotel de ville où ils doivent se faire remettre les clés de la ville lundi. A midi, au moment où ils signeront les papiers à la mairie, BOUM ! plus de clown ni de chat."
Si certains ont les yeux qui brillent, d'autres ont franchement pâlis. Le contestataire de tout à l'heure lève une main timide.
"Oui Camarade Bizounourz ?
-Mad... Camarade Stany, on risque de blesser des innocents aussi. Et puis je croyais que Reynio voulait que la violence cesse...
-Camarade, si vous faites partie des doux utopistes qui pensent que la guerre se gagne en reniflant les paquerettes, allez les rejoindre ! Le Camarade Reynio est un homme de valeur, mais bien trop convaincu de la bonté des hommes pour prendre des mesures radicales. D'autres questions ? Non ? Bien, qui va poser la bombe dans ce cas ?"

Mr Bizounourz voit le regard des deux malabars qui entourent Stany. Il se dit soudain que ses chances d'assister à l'accouchement de sa femme sont proches de zéro. Il est un peu naïf, mais pas bête. Alors il lève la main.
"Pour me faire pardonner mes doutes camarade... je ferais le devoir du peuple."

Les détails se mettent en place, la réunion se disperse et il sent peser sur lui le regard de la femme.
Il prend la bombe dans son sac et retourne chez lui, la peur au ventre, se demandant comment proteger sa famille sans tuer des innocents. Sans tuer personne d'ailleurs.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mar 16 Jan - 10:57:51

Pendant ce temps, le chat réglait divers détails avec son ami maître du monde aussi.
"Bon mon bon Clown. Je crains que je sois mal compris. Nous n'avons pas la même façon d'agir je vais donc être maître du monde seul de mon coté en prenant en charge la moitié du monde. Nous serons donc voisin! Et voici pour le partage!"
Le chat prend un sabre et tranche en deux une carte de l'univers et en prend la moitié.
"Voila bon je te laisse l'hôtel de mairie moi je prend le coté Ouest de l'univers."
Le chat bondi dans sa cadillac et démarre.
"Bon je te laisse je dois aller voir Madame FIFI qui est désormais sur mon domaine. Je lui ais acheté de nouveau forcicia et un rosier pour nous faire pardonner. A plus et on se retrouve pour la remise des clés de la ville."
Puis il part vers son nouveau QG. Il a choisit un palais égyptien qu'il a restauré dernièrement.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BoZo



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mar 16 Jan - 17:28:04

Le clown regarde le chat s'éloigner vers son palais.
Bon, ben moi ça me convient, et au pire des cas, je peut aller conquérir un nouvel univers si je me sent trop à l'étroit.
Le clown retourne s'assoir sur un divan bas dans son palais, la moitié de carte accrochée au mur, et se demande ce qu'il va bien pouvoir faire ce soir.
Entre Reynio qui à prit parti pour le camp d'en face, et Amalya qui ne réponds pas au téléphone, le voila bien embété.
Je sais! Et le clown de se lever d'un bond. Je vais aller bruler des nids de résistants! GENERAL!!!!!! Le hurlement se répercute dans tout le palais, de la cave (lointaine sous terre, pleine de salle de jeux) au grenier (juste au-dessus du 12ème étage, sous le toit).
Le général accourt dans les minutes qui suivent, pantelant d'avoir du faire 8 étages d'un seul coup.

Oui chef?
Trouvez moi un nid de résistants, ou un truc du genre, les gars qui nous résistent. Je veux aller bruler un truc ce soir, autant que ça serve à quelque chose hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mar 16 Jan - 18:22:23

J'entends un grands crie, Général a crié le grand Clown.
Je me réveille et me dirige vers les appartements du grand Clown.
oui chef !
trouvez-moi un nid de résistants, ou un truc du genre, les gars qui nous résistent. Je veux aller brûler un truc ce soir, autant que ça serve à quelque chose hein.
O.K grands Clown, j'envoie un espion, il ramène dans 2 heures une position résistante et vous pourrais même aller voir les résistant tuer et brûler si cela vous plait.
Je fais une grande révérence et regarde le grands BoZo donné sa réponse.
J'ai toujours adoré ce métier, tuer des gens les voir brûler et crier me fairat toujours marrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mar 16 Jan - 21:22:40

Un homme marchait dans la cité en crise, sans crainte de ce qui pourrait advenir pour lui même.
Il n'en était plus à ça près.
Décontracté, il portait un jean Levi Strauss (un vrai) et une veste légére de cuir marron, non seulement pratique mais aussi mettant la personne en valeur. Cette tenue ne se prétait bien évidement guère à toute les situations, mais s'il fallait courir, s'écorcher les genoux, faire des roulades et éviter des rafales de balles ou bien des coups de bayonette, elle s'avèrerait adapté pour le combat comme la fuite. On lui faisait pas au Reynio!!
D'habitude, s'il avait besoin de s'adresser au Peuple ou à n'importe qui en fait, il revêtait une tenue approchant la bure Jedi... Oui, un peu prétentieux, mais non seulement on le reconnait en tant que sage voulant aider le peuple, mais en plus ça le fait grave et ça permet de planquer une arme dessous (pas de sabre laser, malheureusement, pour cause d'article en rupture et inexistant)! Mais bon, si nécessaire, on le reconnaitra de toute manière. Au pire, la moitié de la bure par dessus sa tenue actuelle et hop! En plus, il se changera plus vite après...
Enfin, il allait avoir du boulot, c'était pas totalement prévu tout ça... Et sa soirée ciné? Tout le monde s'en fout. Et maintenant, il se retrouve à cavaler la ville... Ha! Mais! Ca ne se passera pas comme ça!
Bon... le palais, l'hôtel de ville ou le jardin de Mme Fifi? Il faut bien commencer quelque part, non?

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mar 16 Jan - 22:58:31

Dans un vieux supermarché en bordure de ville, fermé depuis longtemps, d'étranges lueurs hantent les rayonnages...

Approchons-nous, mais doucement...

Il y a là des choses qui éveillent la peur dans le cœur du guerrier le plus solide.
Des jouets renversés, piétinées. Des barbies auxquels on a collé des ailes en lame de rasoir. Un mélange fermenté (du jus d'orange avec des corne-flakes et du poireau, mais ça c'est dur à deviner).
Des choses glougloutent au rayon froid...
Une puissance surhumaine semble avoir déplacé toutes les étagères pour transformer le coin en un labyrinthe mortel.
Les rideaux de fer baissés et les néons explosés parachèvent l'ambiance macabre, dans ce qui était autrefois un joyeux temple de la consommation.

Mais approchez-vous, à pas de loup...

Au centre du labyrinthe, la source de la lumière apparaît : un assemblage hétéroclite d'emballages, de fils, de composants divers, dessinent les contours d'un laboratoire démoniaque.
Une forme s'active sur celui-ci. Silhouette longue et élancé, jambes fuselées et bustier de mannequin, la femme de loin ne semble pas coller au décor.
Après s'être encore un peu rapproché, on est obligé de changer d'avis.
Le rictus démoniaque qui étire ces traits angéliques, ce regard halluciné, sonnent comme un avertissement.
"Aprrrrrroche, Igorrrrrr, aprrrroche ! M'as-tu rrrraporrrrté ce que che t'avais temanté ?"
Pas de doute, elle est russe. Ou transylvanienne.
Igor approche. C'est un beau mâle d'1m80, body-buildé, le regard bovin. Quand il ne fait rien un filet de bave lui coule parfois le long de la bouche. Il tient actuellement une sorte de boule de papier dans la main.
"Hhhhhnnnn...
-Tonne-le Igorrr ! Igorrr, vilain bossu ! Tonne moi ce jourrnal !"

Miss Hama arrive enfin à retirer le papier des mains du bossu. Elle le déplie difficilement et commence à lire les nouvelles
"Ach, des maîtrrres du monte ! Bah, futile politique... Igorrr, où est la paje des técès ? Tu l'a encore manché ?"
Igor ne dit riens rien devant le regard de méduse de Miss Hama.
De toute façon c'est dur pour lui de parler, il n'a pas été conçu pour.

"Tant pis. De toute façon, il commençait à êtrre eine peu tarrd. Igor, maintenant tu rrreste ici et tu prrotège ? Comprris ? Si tu fais bien ton boulot, peut-êtrre je te laisserrrais foirr eine épizode de Oui-oui."

Miss Hama sort du labyrinthe, puis hors du supermarché. Elle se dirige vers le local à poubelle. Là, elle se débarrasse de ses habits actuels (tenue de laborantine dont il manque quelques boutons, bas résilles et chaussures à talon) et se rhabille avec sous-vêtements de grand-mère, un vieux pantalon gris, une chemise à manche longue, un bon gros pull informe et des baskets moches mais confortables. Elle fait tout cela dans un état un peu second.
Une fois qu'elle a fini, elle récupère une bouteille (Guignolet kirsch, peut-on lire sur le côté, mais il n'y a apparemment plus grand chose dedans) et prend d'un pas chancelant le chemin du centre-ville, le regard vide.


Docteur Lya, maître ès conférence sur la littérature papou, rentre chez elle en ayant l'impression d'avoir passé trois jours à se cuiter lamentablement. En tout cas, elle a mal au crane et elle sait pas ce qu'elle a fait.
Et le chat miaule lamentablement quand elle pousse enfin la porte de son appart.
Elle s'écroule sur son lit, puis se souvient d'un détail, et met son réveil pour le lendemain.
"J'crois si j'me plante pas que c'est demain que Reynio fait son discours à l'hôtel de villfblfle..."
Elle dort déjà.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mer 17 Jan - 17:19:53

Le Chat est ravi d'avoir pris ses distances avec le Clown il devenait spécial.
Il s'arrète comme prévu chez Madame FIFI qui est en train de nettoyer les dégats commis deux jours plus tôt.
"Bonjour! Madame comme prévu je rapporte les fleurs." dit il en les sortant de la voiture.
Il embrasse madame FIFI, pose son imper et sa veste, retrousse les manchs de sa chemise, prend les outils et commence à replanter toutes les fleurs.
En 4 heures le jardin est comme neuf. Madame FIFI lui propose de s'assoir et de boire un petit blanc frais sous ce beau soleil. Le Chat accepte l'invitation et reste donc une heure deplus à discuter avec elle.
"Bon je vous laisse je dois prendre possession de mon nouveau QG!"
"Mais vous n'en venez pas?"
"Ah non j'ai rompu ma colaboration avec le Clown. Nous nous sommes partagé l'univers. Mais c'est un secret je vais l'annoncer demain durant la remise des clés de la ville."
Madame FIFI s'inquiète soudainement.
"Vous en faites pas vous êtes dans mon royaume."
Puis il monte dans sa voiture et part dans son QG.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Jeu 18 Jan - 14:01:16

Le Reynio arriva juste au moment ou la voiture de L.E.D. démarrait.
Dans un feuileton américain, il aurait probablement jeter un mouchard sur la voiture ou noter la plaque d'immatriculation ou plus simplement aurait tiré vainement après s'être fait tiré dessus.
Mais là rien de tout cela.

Il se contenta d'aviser le chat, le jardin nétoyé rapidement, les fleurs sur la table basse du jardin. Là, rien n'allait plus.

-MADAME FIFI!!!!
Cette dernière sursauta et se retourna vers Reynio.
-Mme Fifi, c'est terrible! Comment... Comment avez vous pu?
-Quoi donc, demanda l'interressé un tantinet mal à l'aise.
-Vous rendez-vous compte de la portée de vos actes? En accueillant cette personne chez vous, en lui offrant à boire et en acceptant ses pathétiques cadeaux, vous entrez dans leur jeu!
-Mais?...
-Reprenez-vous madame, enchaina le Reynio. Il y a bien des manières de placer une dictature, il y a bien des manières de prendre le pouvoir et de le garder. En agissant ainsi, ce monstre essaie de se faire passer pour un repenti, un bienfaiteur du peuple, ce qu'il n'est pas.
-Oui, mais il m'a...
-Il faut réagir, refuser l'oppression sous toutes ses formes, la coupa l'orateur, il faut que le peuple ouvre les yeux et brise ses chaînes.

Reynio volta et parti, espérant que son discours ferait effet.

Mme Fifi lança, des fois que Reynio l'entende encore:
-J'ai des informations pour les révolutionnaires!
Mais Reynio était déjà trop loin. De toute manière, ça ne l'aurait pas interressé... contrairement à Amalya.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Jeu 18 Jan - 22:03:22

Le Chat aperçoit le Reynio dans son retroviseur et esquisse un sourire. Il sourit en imaginant il ne sait quel discour révolutionnaire que devait lui débité ce révolutionnaire.
Quand il y pense il ne se demande si les révolutionnaire ne sont pas plus dictatorial que lui. Aprés tout il n'a jamais obligé personne à adhéré à sa cause alors que eux ont des techniques à la Clown.
Enfin chacun est libre de ses choix.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Jeu 8 Fév - 18:07:16

je cours dans l'escalier pour voir le Grand BoZo.
Grand Clown, nous venons de trouver un plan de bombe dans un repère de résistant prés de l'hôtel de ville, cette bombe peut détruire n'importe quel bâtiment de cette ville, je crois qu'un attentat vous vise Grand BoZo.
j'étais essouflé, ça fait parti de mon travail de tout le temps courir.
Nous attendons vos ordres ! dit-je en me raidissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Jeu 8 Fév - 20:38:08

Qu'il est bon d'être chez soi pense Le Chat... Le majordome vient prendre son manteau.
"Merci bien Lane!"
il va dans son bureau pour placarder son morceau de carte. Rien n'est arrivé au courrier aujourd'hui.
Lane entre :
"Monsieur n'a besoin de rien?"
"Non merci!"
"bien monsieur"
Le Chat se dit qu'il a de la chance d'avoir Lane prés de lui. Il est bien plus fiable et c'est mieux cuisiner que le larbin du Clown. Puis sur ces pensées il va s'installer sur la terrasse.
Que le désert est beau, et que le nil est grassieux dans sa paresse. Le Chat est trés fier d'avoir retapé ce palais. Et maintenant qu'il l'a fini il a une grande idée ; Batir un voilier pour naviguer parmis les dunes du désert.
"Bon je vais me coucher! Demain j'ai une grosse journée avec cette remise de clef."

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BoZo



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Sam 10 Fév - 12:24:14

Heu, et bien attrapez les, brulez les, et faites moi un rapport. Ha oui, et n'oubliez pas les caméra pour une fois, je voudrais bien voir tout ça.
Le clown se tourne vers un serviteur qui passait dans le coin, et lui commande un verre de deut avant d'aller s'installer dans un fauteuil devant un écran holographique et attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Sam 10 Fév - 14:15:33

Oui grand BoZo !
Je me retourne et part vers la salle de commande.
Envoyez la troisième cavalerie, et vite, brûlez tout, sauf l'hotel de ville. je me retourne et dit, et n'oubliez pas la caméra cette fois.
je m'en vais et tape à l'interphone des cuisines, où est le chocolat commandé par le Grand Clown, et plus vite que ça !
ça deviens énervant de devoir s'occuper de tout ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Lun 12 Fév - 22:59:59

La nuit fut douce pour Le Chat. Dés son réveil il se met au travail et prépare la cérémonie à l'hôtel de ville.
Puis une heure avant l'heure du rendez vous Le Chat prend sa voiture direction l'hôtel de ville....

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mar 13 Fév - 16:19:29

Je m'avance vers le clown et lui porte son verre. Je m'incline et sort de la pièce. Bon maintenant faut courir.
Je sors du bâtiment discrétement par la porte de derrière et me dirige vers le premier téléphone que je trouve, C'est quoi le numéro d'Amalya déjà... Ah oui. Ca sonne, pourquoi personne ne répond, bon sang.
"Allo, cher cousine, oui c'est moi. Le repas à l'hôtel de ville est foutu. Non. Oui, c'est ça. On peut pas manger chez nous non plus. Pourquoi, ben parce... que ton neveu à prit ses petits soldats et en jouant a cassé la vitre, y risque de faire froid ou plutôt chaud, il annonce une très grande chaleur dans le coin dans quelques heures. Bon, on va aller manger chez Tati, oui, c'est pas à coter, je sais mais faut y aller, on n'a qu'a partir tout de suite. Oui bon, j'y vais. A plus. " Bon espèreront qu'elle a comprit sinon on est mal.
Je me dépêche de rentrer, faut pas se faire roder non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mer 7 Mar - 23:01:48

Mr Bizounourz ne se sentait pas à son aise. Il avait laissé la bombe sous une jardinière d'une maison inhabité près de chez lui, puis il était allé rejoindre sa femme.
Malgré tous ses efforts, il ne put lui cacher bien longtemps le trouble qui l'habitait. Devant les questions pressantes de sa femme, il raconta la réunion, puis lui confia ses doutes.
"Je n'ai pas envie que des gens meurent, moi. Je ne suis pas un assassin. Je pensait qu'on allait juste agiter des banderoles, distribuer des tracts, au pire tagguer un message révolutionnaire sur l'hotel de ville... Mais ça ? On ne sait pas si les tyrans sera là quand la bombe explosera, mais il y aura des gens innocents, des parents avec leurs enfants, des petits vieux..."
Sa femme fit la moue, puis déclara :
"Ecoute, si tu ne sait pas quoi faire, va voir quelqu'un de compétent. Peut être que ca ne serait pas mal de les dénoncer à BoZo... Je veux dire, ce sont des criminels que tu fréquente, tu ne dois pas te laisser manipuler. Le Généralissime saura voir ton bon sens, c'est un homme de parole."
Elle soupire en évoquant le trouble qui l'a saisi à la vue du visage sardonique du clown, l'autre jour.
"Allez, bouge toi, sinon on va finir en prison".

Elle met quasiment son mari dehors.

Il ne fait pas l'erreur de reprendre la bombe, et sursaute au moindre bruit dans les rues. Le couvre-feu est tombé depuis un moment.

A un moment il voit une silhouette tituber dans la rue : c'est le docteur Lya, la fille d'Amalya. Tiens, ça fait d'ailleurs un moment qu'on ne l'a pas vu.
Un instant Mr Bizounours doute. Et si sa femme avait raison ? Mais lui, le clown lui fait peur, et le chat... C'est un chat, on ne sait jamais ce qu'il va faire. En fait, le vrai plaisir ce serait de tomber par hasard sur le Reynio, ou au pire sur Amalya. Il a entendu dire qu'elle dirigeait un bout de résistance, mais où ?

Il marche dans la ville, seul et anonyme, bien décidé à ne pas revenir tant qu'il n'aura pas résolu son problème de conscience.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mer 7 Mar - 23:13:02

Bien loin de la ville et de ses évenements tragiques, après les champs labourés, après la forêt sombre, après les collines escarpées, la route devient un chemin de terre et finit par atterir au Monastère des Soeurs de la Bretel Jaune. Le lieu est calme, respire la serenité et la méditation.

Il est 11H du soir, et sous la lune les Soeurs se rendent à la chapelle pour la messe de Lupnar, qui célèbre les plaisirs secrets.
Soeur Ginette est toute heureuse : Soeur Amalya est revenue cette après-midi, après plus de 5 ans d'absence. La loi du silence s'arretant le temps de la messe, elle en profite pour lui chuchoter :
"Alors, qu'est-ce qui t'a décidé à revenir ?
-Oh, j'ai compris à un moment que l'ivresse du monde exterieur m'enivrait. J'ai failli participer à une prise de pouvoir. Alors je me suis dit qu'il était tant de revenir aux choses concrètes, et me voilà.
-Tu me racontera, dis ? Tu a vu des hommes ?"
Amalya roule des yeux.
"Si tu savais ! Il y en a deux, enfin, je ne pense pas qu'on peut vraiment dire que ce sont des hommes, c'est un clown et un chat ; et bien, heu, ils sont à présent les maitres du monde, et j'ai failli me joindre à eux..."
Soeur Ginette reste pensive un moment puis soupire.
"Même un Maître du monde ne dois pas s'interresser au trou du cul du monde. Aucune chance qu'ils viennent..."
Elle se tait, car la messe commence.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Jeu 8 Mar - 1:42:16

Pendant ce temps, dans une caravane, un fer à repasser chauffait. Pour l'utiliser, il doit être chaud, on est d'accord? Ben là, il chauffait. Sur la table à repasser se trouvait un vêtement un peu bizarre. En fait, il s'agissait de plussieurs étoffes de tissus qui, mises correctement, composaient un vêtement. De teintes brunes. Attention, plusieurs teintes brunes, très bien harmonisées entre elles.
Ce vêtement faisait toujours forte impression.

Le fer était chaud. Un écran d'ordinateur portable se referma, on entendit pester contre le pape qui envoyait en croisade et promettre qu'il allait pas poser problème longtemps parce qu'une armée marchait sur le vatican; les marchands espagnols qui prenaient toutes les ressources furent maudits, tout comme les russes qui défendaient trop bien leurs villes. En fond, la musique des batailles de Medieval 2 tournait.

La main empoigna le fer et entreprit de repasser avec difficulté la bure Jedi. Ces Jedi avaient de joli vêtements, pour sur, mais ils n'étaient vraiment pas pratique à repasser si l'on avait pas d'astrodroide pour s'en charger. Et Reynio n'avait pas d'astrodroide, parce que ça ne pousse pas sur les pommiers devant les caravanes. De toute manière, les astrodroides n'existe pas. Sauf dans les films. Qu'importe.

Reynio abandonna son repassage, se disant que les plis feraient finalement très jolis. Ou en tout cas pas trop moche.

Il sorti sous la lueur des étoiles (l'éclairage de la ville marchait moyennement ces derniers temps) en jean et débardeur, très 'djeun's" et détacha son chien qu'il n'avait pas promené.
Si tout le monde avait un chien à sortir, le monde irait beaucoup se disait-il...

Il avait un discours à faire, une guerre à gagner dans Medieval 2. Mais surtout, il n'avait pas fait un petit jogging ce soir avec son canin.

Puis, il s'ennuyait. Il avait beau tenter de réconcillier le monde, le monde ne voulait pas. Tout le monde l'écoutait et disait qu'il avait raison, puis après, ils sortaient des fusils, des grenades des lance-flammes, ils s'entretuaient, tout ça. Les ours et les goéland, les autruches unijambistes. Terrible. Les enfants pleuraient, il y avait des morts. Les batiments brûlaient, comme celui-là, là-bas. Remarque, très joli dans la nuit et puis...

...

Le batiment BRULAIT????

Reynio se précipita pour arrêter les niais qui faisait ça et tenter de sauver ce qui pouvait l'être. Et surtout pour empêcher que le feu ne se propage.

Quoique... vu l'orientation, il retournerait peut-être bien vers la maison du clown et...

Reynio se gifla avant que la pensée puisse se formuler entièrement.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Sam 10 Mar - 12:48:05

Le jour se levais timidement sur le Chat dans sa voiture. Il passa devant la maison de Madame FIFI et se dirigeais vers l'hotel de ville. Mais à une borne du lieu dit il tomba sur un péage.
"Et ben dis donc il a pas perdu de temps pour mettre une séparation entre nos deux partie..."

Il voulut passer mais le douanier dit que j'étais interdis de séjour sur les terres du Clown. Pire j'étais accusé de conspiration et de tentative d'attentat contre lui, de saccage par le feu d'un batiment.
Le Chat fut sidéré...Il repartie en vitesse. Mais au lieu de retournez chez lui il se dirrigea vers le temple de Lupnar.

"Si ça continue le Clown n'attendra pas longtemps pour tenter une invasion, il doit déjà avoir commencer son programme d'économie de guerre... Il faut que je retrouve cette femme. Comment s'appelait elle déjà??? Amalya c'est ça!"

Il pris aussi son téléphone :

"Lane? Convoquez mon nouveau gouvernement nous allons devoir prendre des précaution à l'encontre du Clown. Il faut que la population voisine à ses terres fassent trés attention à elle! Je reviens cet aprem!"

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mar 13 Mar - 19:13:25

Les événements se bousculaient, un incendie qui a fait brûler le palais du clown et la possible implication du chat, il faut se dépécher de prendre des mesures.
interdiction total de passage du chat tant que l'affaire n'aura pas été présenté devant le conseil, et préparer l'arme criai-je aux étages inférieurs. Il ne faut jamais être trop prudent.
Alors, reprenons, selon un temoin, le chat aurait été vu en train de faire brûler la maison prés du palais, au moment où le vent tournait dans notre direction. il faut éviter l'incident diplomatique, car en cas de guerre on perdrait des hommes et la productivité baisserait.
Il faut demander conseil au Clown.
Grand Clown, il nous faut votre avis sur l'affaire "le chat" lui dit-je en racontant se qui se passerait en cas de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Ven 16 Mar - 23:48:51

Mr Bizounours affolé vit les flammes s'élever dans la nuit. Il était loin du sinistre, mais en entendant les sirènes des pompiers, il prit peur et finit de paniquer.

Il couru dans les rues sans s'arrêter, droit devant lui, sans savoir ce qu'il fuyait vraiment.

Les poumons en feu, il s'arrêta enfin, s'écroulant à terre, terrassé par la chute de l'adrénaline.

Mr Bizounours se dit soudain qu'il faudrait peut-être songer à déménager. L'instant suivant il se rend compte de la vanité de la chose : ils sont "maitres du monde", et comme il n'y a toujours pas de colonie installée sur l'une des trois lunes, il est bien obligé de rester sous la tyrannie.
A moins de mourir.
Il caresse cette idée doucement, comme on câline un chaton tout mignon. Puis il la laisse sombrer dans le gouffre de son esprit. Mr Bizounours n'est pas un homme d'action.

Il se retourne sur le dos, dans l'espoir d'apercevoir les étoiles. Mais entre les lumières de la ville (qui marchent, actuellement) et la lueur de l'incendie, le ciel est d'un rouge sombre et apocalyptique.
C'est alors que la tête d'un "homme" entre dans son champ de vision. A vrai dire, la première réaction de Mr Bizounours est de se dire "ça y est, je suis mort en fait, et Ken est venu m'accueillir dans le paradis des chouquettes".
L'absurdité de cette réflexion lui fait reprendre contact avec la réalité, un peu. Il se relève et salue l'homme, qui le regarde d'un air intrigué.
En fait, il baragouine plus qu'il ne salue.
Ken se fend d'un large sourire et se frappant la poitrine, déclare :
"..gggGOR !
-Ha... Ok. Ben... moi, c'est, heu... Patate. Mr Patate. Enchanté."
L'homme ne relève pas l'hésitation de Mr Bizounours. Il fait même un large sourire et tend une main grande comme un battoir.
Mr Bizounours la serre avec prudence, sûre de se faire écraser la paluche. Mais non. L'homme a une poigne étonnamment douce et pleine de prévenance.
"Hé bien, Gore, dit-moi, t'aurais pas une idée d'où on peut boire un pt'it verre à c't'heure ?"

Gore secoue la tête affirmativement, puis entraîne son nouvel ami vers le campement. Pas très loin du centre commercial abandonné, à la périphérie de la ville, une sorte de grand camping a lieu. Bon, d'accord, quand les caravanes sont là depuis plus de dix ans et qu'il n'y a pas vraiment d'eau potable pour une population loqueteuse, on parle plutôt de bidonville. Mr le maire, avant les Maîtres du Monde n'arrivent, aimait appeler cet endroit "Espace territorial valorisable à court terme par l'édification d'un centre multiculturel à destinée lucrative". Heureusement, quelque part, qu'il n'y a jamais eu l'argent pour faire pire.

C'est là que Gore habite, dans une caravane tranquille, à côté d'un presque maître Jedi et d'une vraie maîtresse en cookies.
Petite caravane confortable, malgré la pauvreté ambiante, avec des petits rideaux à fleurs et des coussins moelleux où des chats hideux sourient sournoisement.
Gore sort une bouteille de dessous la banquette qui doit servir de lit autant que de canapé, et deux verres à coca, qu'il remplit à ras bord de la liqueur qui ressemble beaucoup à de l'eau.

Mr Bizounours renifle prudemment son verre. Ca a la couleur de l'eau, mais pas l'odeur. Il pencherait plutôt pour des punaises macérées dans l'alcool à 80°. Gore, lui, se contente d'enfourner son verre en une fois.
"Haaa, bonne vodKa !"
Bah, d'accord. C'est donc bien de la punaise. Mr Bizounours s'enfile aussi le verre et manque s'étouffer. Ca lui arrache la gorge, ce truc a été distillé en enfer !
Petit à petit cependant il ne ressent plus rien, ni la brûlure dans son estomac, ni le poids sur son cœur.
Il passe le reste de la nuit à chanter des tubes de Dorothée avec son nouvel ami.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   Mer 21 Mar - 22:52:37

Lorsque Reynio déboula au milieu des soldats du clown qui contemplait leur œuvre, ceux-ci voulurent « l’obliger » à partir. Reynio se rappela un peu tard qu’il n’était pas reconnaissable, n’ayant pas mis sa bure Jedi… Alors, quand les soldats voulurent le saisir, il se déroba et récupéra une planche un peu fine qui n’avait pas servi à faire démarrer le feu et tint les soldats à distance.
Reynio effectua quelques passes compliqués et mal maîtrisées, la planche lui échappa des mains, s’envola pour mieux atterrir sur le crâne d’un des soldats qui fut assommé sur le coup. Ses compagnons s’éloignèrent respectueusement, l’air impressionnés.

-Bon, maintenant que vous vous êtes calmé, je vous rappelle que je suis connu sous le nom de Reynio et que vous venez de mettre le feu à un batiment public. Vous avez pu constater qu’ayant fait cela comme des manches, un incendie est en train de se déclarer, et qu’avec le vent qu’il y a ce soir…. Et son orientation…

Les soldats comprirent soudain.

Le reste de la nuit, le Reynio la passa à aider les quelques soldats et les dizaines d’habitants à maîtriser le sinistre.

Au matin, il parti rapidement mettre sa bure, les yeux complètements éteints et fila vers le poste frontière installé la veille. Il allait devoir mettre les choses en ordre et…

Le Reynio fit brusquement demi-tour lorsqu’il voulu sortir et ouvrit l’écran de son ordinateur portable. Il avait oublié d’éteindre le jeu et ses armées avait été décimées par celle du Saint-Empire et par les Maures, malgré le soutient du pape qui avait envoyé des gardes suisses pour fortifier la frontière.

Il pesta en sortant puis redoubla d'ardeur en prononçant ses jurons lorsqu’il senti l’odeur de vomi traînant à côté de la caravane voisine…

Il fila vers le poste frontière pour trouver un quelconque sergent, colonel ou général qui le conduirait au clown le plus rapidement possible.

Après tout, cette fois, c’était à lui de veiller à ce que la situation reste stable !

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Maîtres du monde et les Autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Maîtres du monde et les Autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi ne sont-ils pas les maîtres du Monde ?
» Les rats de Deshnok
» [Question] - Et les dates ?! -
» La RDC, un des pays le plus affamé du monde (?) (La Libre et autres)
» [Claudel, Philippe] Le Monde sans les enfants et autres histoires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin du Feu... :: Rapprochez-vous du Feu... :: La Table des Mondes-
Sauter vers: