Au coin du Feu...

Echanger des histoires au coin du feu, et faire vivre d'autres mondes par la magie des mots...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La taverne en vaisseau de L'Univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 15 Fév - 2:19:55

Adribad ne pouvait tenir éternellement face à la marée qui l’entourait. Cela aurait été comme tenter de passer entre des gouttes de pluie : impossible. Alors, il perdait peu à peu en vitesse, et parvenait de moins en moins à éviter les assauts des luminons.

Déjà certains luminons s’agglutinaient autour des créatures de chair. Ils formaient une masse sombre autour du petit groupe constitué de flammes tremblotantes. Si frêles…

Les luminons ne pouvaient pas agir sur la matière directement car ils n’existaient pas sur le même plan ; ils devaient donc prendre leur temps pour l’affecter et ne pouvaient eux-même en être affecter. Mais dans le cas de créatures, la chose était différente, car elles disposaient d’un esprit. Aussi, bien qu’elles ne puissent affecter les luminons, l’inverse n’était pas vrai… Mais il fallait du temps avant que les ombres parviennent à les frapper de manière sensible, car même l'esprit des mortels était encore trop proche de la matière pour elles...

Les créatures qu'Adribad tentait de protéger se mirent à ressentir d’étranges picotements, puis des élancements dans l’arrière du crâne. Certains purent peut-être entendre un son continu et désagréable en sourdine, un son faisant grincer les dents. D’étrange sentiment envahirent leurs esprits…

Le nuage noir se resserrait autour du groupe et se faisait de plus en plus menaçant. Adribad pouvait sentir la volonté des luminons qui se concentraient, prêt d’une seconde à l’autre à tuer les mortels, s’appliquant à les immobiliser le plus longtemps possible… Ceux-ci allait être frappés sans le savoir et n’aurait aucun moyen magique ou physique d’y échapper ou de riposter. Seul la fuite dans le Temple leur permettrait de survivre car les luminons seraient dans l’impossibilité de les poursuivre… du moins pour un temps, jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils pouvaient eux aussi traverser les murs.


Alors Adribad plongea au centre du nuage et entoura le groupe, subissant avec les mortels l’assaut qui était dirigé contre eux et tentant de porter au premier plan de chaque esprit une unique préoccupation : avancer dans le Temple. Parce qu’après tout, avancer, bouger un peu, détendrait tout le monde, et ce serait sûrement plaisant. Probablement que plus loin il ferait meilleur, qu’il y aurait un peu de nourriture, peut-être des sièges où s’asseoir… Peut-être une explication à ce qui se passait ici…

Et une fois qu’ils auraient quitté la salle, il allait devoir perdre les luminons dans les couloirs spirituels du Temple…

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Shu Hann

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 15 Fév - 15:45:09

Pendant toutes ces pérégrinations, Shu Hann qui avait fort besoin de calme était resté à la taverne dans le but avoué d'en étudier tous le fonctionnement....
Il visita d'abord chacune des chambres qui était aménagée de façon simple et pratique, chaque élément étant solidement fixé au sol, au mur ou au plafond afin qu'il ne bouge pas... un peu comme dans un bateau. Ces chambres étaient plutot spacieuses et chacun s'y trouverai à l'aise.
Il rebaptisa ces chambres en "cabines" et aposa sur chaque porte le nom de l'un de ses compagnons, chaque cabine étant identique aux autres, il n'y aurait pas de jaloux et chacun pourrait personnaliser sa cabine.

La salle commune et la cuisine n'avaient pas changé.. bien que la cuisine lui sembla étrange. En effet, des voyants lumineux apparaissaient sur certains appareils... mais rien de plus. Ah, si, les bougies n'avaient pas changé d'apparences mais brillaient d'une lumière douce et bien moins vacillante qu'auparavant... de plus, elles ne fondaient pas.

Une trappe dans la cuisine menait au garde manger dans lequel le froid était devenu un peu plus piquant. Les réserves de nourritures étaient abondantes et l'on ne craignait pas de mourrir de faim.

C'est dans le cockpit dans lequel on accédait par une porte de la salle commune, que Shu Hann fit les plus grandes découvertes.
Il y resta des heures à étudier tous ces voyants lumineux, ces boutons et ces manettes... jusqu'à ce qu'une voix se fasse entendre lorsqu'il s'apprétait à appuyer sur un premier bouton, pour voir ce que ça faisait. "Bonjour, Noble Shu Hann. Bienvenue à bord de votre vaisseau L'auberge stellaire"...

Shu Hann chercha la personne qui lui parlait partout dans la taverne mais sans succés jusqu'à ce que la voix lui epxlique ce qu'était un ordinateur et une intelligence artificielle.....
Pendant le long temps d'absence de ses compagnons, Shu Hann s'abreuva du savoir que lui transmit la voix...
Il nomma la voix Leïa car c'était une voix féminine et veloutée mais non dénuée de caractère.
La voix lui fit découvrir les trésors de l'auberge stellaire : un réacteur supra luminique dont il ne comprenait pas le fonctionnement, le siège de la mémoire centrale de Leïa, la carte stellaire 3D qui pouvait apparaitre au centre de la salle commune et qui représentait tous les mondes connus dans tous les univers connus.......
Une quantité de merveilles astronomiques dont Shu Hann apprit le fonctionnement grace à Leïa.
Elle lui montra également une unité de soins très efficace à laquelle on accédait par le cockpit...... Les blessures les plus graves et les maladies pouvaient y être soignées.
L'auberge stellaire était un vrai paradis d'aventuriers....

Leïa prévint bien Shu Hann du retour de ses compagnons mais absorbé qu'il était dans son apprentissage du système de navigation, il ne réagit que lorsqu'ils étaient déjà tous partis et quand Leïa intervint: "Capitaine Shu Hann, une force hostile approche. Que devons nous faire?"

Shu Hann descendit dans la salle commune alors que Leïa déclarait : "mise en place du système de sureté automatique, périmètre de sécurité 100 mètres activé"...


Dernière édition par le Mer 21 Fév - 22:51:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 15 Fév - 16:33:55

La Hull fut soulager que Lunder enlève sa lame du coup de BoZo, au moins personne n’allait mourir tuer par un de ses amis. Elle avait utilisé plus de la moitié des ses forces avec l’impression qu’elle n’aurait pas dut agir, bon tant pis, maintenant faut avancer. Elle regarda autour d’elle et vit chacun de ces compagnons sauf Aïs. Cette absence la troublait et elle prit la direction de la porte ouverte, en pensant que Aïs si trouvait.

Elle fit quelques pas et sentit quelques choses qu’elle ne pouvait discerner, puis un bruit sourd en continue, un léger balancement à l’arrière du crâne, ce léger picotement l’agaça et l’énerva si bien qu’elle accéléra le pas sans s’en rendre compte. Elle ne voulait pas utiliser sa magie pour si peu, elle en aurait besoin peut-être plus tard dans le temple, qui sait ce qui s’y trouvait. Après, ce fut des sentiments de douleurs et de souffrances qui la frappèrent, qui malgré toutes ses murailles si infranchissables soit elle, arrivèrent à passer, mais si fine que le visage de la jeune fille n’en avait aucune traces. Elle comprit l’énormité de la douleur envoyer, alors elle s’arrêta et regarda autour d’elle et vit que ses compagnons en ressentait la totalité, elle voulut les aider mais elle remarqua aussi des formes noires dans toute la pièce. Elle prit peur et comprit que se fut l’attaque qui lui permit de les voir, elle les avait sentit bien avant dans la citée mais ne s’en était pas préoccuper. En voyant ces êtres noirs, elle sentait que c’est eux qui leur envoyaient ses affreux sentiments car ils n’étaient composer que de souffrances ; elle eut un petit sourire au coin des lèvres, elle ne savait pourquoi. Elle avait l’impression que toutes les personnes charnelles ou non, dans le hall, avec toutes la douleur qu’elles avaient en elles, elles la changeaient intérieurement et lui redonnaient de l’énergie.

Dans sa tête apparue l‘idée de sortir à tout prit de cette pièce, juste après qu’elle vit l’un de ses être noir venir dans la masse noire qui se trouvait autour d’eux, elle recula, de peur qu’il les attaque aussi, elle remarqua ensuite assez vite, que c’était lui qui avait envoyé cette penser pour les protéger. Elle comprit que les autres l’avait aussi reçu an voyant ses compagnons sortir et attendit qu’ils sortent tous du halle, pour être sur qu’aucun ne reste ici, avant de prendre la porte et regarda par la porte pour savoir si la forme noire allait les suivre ou pas et si elle les suivait, la jeune fille bleue l’attendrait, puis elle finit par fermer la porte comme si elle voulait se protéger et protéger les autres de ses choses qui se trouvait à l’extérieures de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 16 Fév - 0:39:52

Je prends la main que me tend Lunder et je me relève.

"Merci de ta mansuétude, je sais que cette décision n'est pas simple. Et ne t'inquiète pas, je ne suis pas heureuse d'avoir fait souffrir des gens... Et je te remercie aussi de ta confiance."

Je m'incline légèrement en tapotant mon cœur.
"Grand merci Eravlin, que tes jours soient longs et heureux..."

Je sens un mal de crâne pointer le bout de son nez. J'ai vraiment abusé de mes forces sans m'en rendre compte...
"Tu as raison, je vais éviter de sombrer dans l'alcoolisme immédiatement, j'ai déjà la gueule de bois..."

C'est alors que la douleur explose. Je n'y étais pas préparée, je me croyais protégée par le temple. Je me prends le crane entre les deux mains et je gémis ; à travers le brouillard rouge de la souffrance je comprends que mes compagnons sont aussi touchés. J'ai l'impression que des mains crochues déchiquettent mon esprit...

Puis la douleur recule, comme une marée qui s'éloigne à contrecœur. Une intuition étrange me souffle qu'elle va revenir, plus fort, et dans pas longtemps... Je n'y survivrais pas longtemps, pas dans l'état de fatigue où je suis. Je file vers la porte, à moitié sonnée, espérant que mes compagnons me suivent ; j'ai dans l'idée que le temple peut bloquer ça. De toute façon, on ne peut plus reculer.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 17 Fév - 17:04:01

"L.E.D. je perçois du raffut à la Taverne! Shu Hann s'est réveillé et a activé le système de défense de la Taverne."
Je redis cela à mes camardes :
"Bon je vais rejoindre Shu Hann pour l'aider au cas où!"
Alors que je m'aprétais à repartir en arrière Ansem bloque tous mes mouvements.
"Non tu as une mission n'oublie pas! Tu dois retrouver Le prof Reynio ou du moins le Maitre de L'Esprit si ce n'est pas lui."
"C'est lui je le sens, je le sais"
"Alors tu dois avancer franchir la porte et continuer!!"
C'est la première fois que je sens Ansem aussi déterminé. Il a raison je dois continuer.
"Je veux te montrer quelque chose, ferme les yeux!"
J'obéi et alors je vois pourquoi tout me semblait flou avant quand j'utilisais la vision d'Ansem. Des formes, qui me fond penser à des milliers de flammes vacillantes, nous entourent, nous étouffent. Elles nous attaquent! Leurs attaquent nous ne nous font rien en apparence vu leur trop faible consistances mais comme le vent travaille les montagnes, ces ''flammes'' nous érosent. C'est Ansem qui m'explique cela.
"Si nous restons là nous allons périr à petit feu et s'en nous en rendre compte!"
Je me précipite sur mes camarades, leur explique la situation tout en les poussant à avancer et à franchir la porte que j'ouvre.
"Vite il faut continuer!"

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Dim 18 Fév - 20:41:56

La porte à présent refermée, la hull se sentait en sécurité dans cet endroit, elle sentait que cette pièce était une salle intermédiaire avant la prochaine étape dans le temple. Elle regarda ses compagnons comme pour s’assurer encore une fois qu’ils étaient bien tous là. Elle sourit. Elle s’approcha d’un coin de la pièce et s’assit par terre avec toute la légèreté qu’on peut avoir quand on s’assoit et qu’on est fatiguer, elle s’appuya sur les deux murs qui formait le coin. Puis, elle leva la tête avant d’annoncer : « Je suis désoler, je suis un peu fatiguer et si je ne me repose pas maintenant, je risque de tomber par terre plus tard. Avancer dans le temple, je vous rattraperai plus tard. Vous inquiété pas pour moi, je ne pense pas que je risque grand chose en restant ici, au cas où, je m’en sortirais. » Un sourire enfantin traversait son visage bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shu Hann

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 21 Fév - 22:48:53

Shu Hann mit alors son nez à la fenêtre... découvrant une horde de cavaliers étincellants se dirigeant vers lui, avec des intentions évidentes et pas du tout amicales...
Il ferma le locquet de la porte d'entrée alors que la voix de Leïa retentissait: "Intrus dans la zone de sécurité dans 5...4...3...2...1..."
Une salve de feu se déclencha au dehors, come si une dizaine de boules de feu avaient été lancées sur les cavaliers...
Shu Hann ne perçut pas de magie... c'était donc autre chose.
Une centaine de cavaliers, soit la moitié de la horde étaient à terre, grillés comme des moineaux dans la bouche d'un dragon.
Shu Hann dégaina alors ses armes et sortit pour achever le travail... il s'agissait maintenant d'une sorte d'entrainement corsé, et non plus d'une bataille difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 21 Fév - 23:03:12

Alors que je m'efforce de faire avancer tout le monde La Hulle se pose par terre.
"Non désolé ma belle mais il faut avancer!"
Et sans attendre de connaitre son avis sur la question je la prend sur mon dos.
"Aïs! Amalya! je ne sais pas où l'on va mais il faut avancer le plus vite possible!"
je me jete devant pour ouvrir une nouvelle porte et se que je vois est on ne peut plus impressionnant : un immense labyrinthe se trouve en contre bas.
Un escalier descend pour nous y amené.
"Sympa j'espère qu'on y trouvera pas de Minotaure!! ironise je. Mais on m'aura pas comme cela."
Et, toujours avec la Hulle sur le dos, je monte sur un mur du labyrinthe. Merci ma forme féline qui me rend la tâche on ne peut plus facile...
"Prudence tout de même! on peut s'attendre à tout..."

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 24 Fév - 22:18:38

après avoir relevé amalya je passai la porte de la seconde salle. je sentis des petits picotements à la nuque durant le court moment où je me trouvais dans le hall, mais avec les nombreuses blessures que j'avais sur le corps, même avec le sort de la Hull, je n'y fis pas attention.
la salle suivante était incroyablement haute, mais n'était qu'une antichambre qui permettait d'accéder à la suite.
j'entendis la porte derrière moi se fermer,le bruit sourd qu'elle produisit me détendit, car cela voulait dire qu'une partie des ennuis était derrière nous.
LED visiblement pressé, ouvrit la porte suivante, et par reflexe je sortis l'épée de l'alchimiste, qui glissa le long de mon bras, le halo qui l'entourait habituellement avait disparu.
" attend LED j'ais quelque chose à faire avant d'y aller"
ayant utilisé ma dernière potion dans le village des oursons il faudra que je fasse sans.
je tendis une main en avant, mes autres compagnons s'afférèrent à préparer la suite. tandis que je tendais mon esprit vers la magie cachée en moi et me concentrais pour la changer en lame, tout commença bien mais au moment de se matérialiser dans ma main elle se rattacha à la lame de l'alchimiste, si bien qu'elles ne firent plus qu'un et se changèrent en une magnifique lame argenté rattachée à mon bras.
"c'est pas ce que j'espérais mais bon, c'est bien quand meme" dit-je ironiquement.
je regarda le labyrinthe puis mes compagnons.
" bon ben c'est partis il reste plein de monstre à butter j'espère que vous êtes encore bien motivé parce que c'était juste le début"
cette nouvelle arme m'avait remotivé et je la contemplais, cette arme allait nous être d'un grand secour car elle renfermait a la fois la magie de mon ancienne épée, ma magie et la force qu'y a mis le petit alchimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Lun 5 Mar - 21:39:09

Avant que la Hull ne puisse dire un mots, elle se sentit soulever par LED, elle sourit, au moins elle suivrai sans faire beaucoup d'effort, alors elle le remercia. Ensuite, elle regarda Amalya :"Amalya, elle attendit que Amalya la regarda dans les yeux, cela fait deux fois que tu m'appelle par un nom. C'est gentil. Ca fait longtemps que j'ai perdu le mien ou en tout cas, je ne m'en souvient plus, alors je veut bien le prendre, en plus je le trouve jolie." Elle souriait telle un enfant trouvant un nouveau jouet.

La hull sentait toujours cette chose de LED au fond d'elle qui gigotait comme pas possible, apparemment, le monstre avait reprit des forces grâce à ses êtres noirs formé de douleurs. Ouyasai voulait s'en occuper mais ne pouvais pas car elle savait que : de un, la chose serait intenable, de deux, qu'elle ne pourrait pas forcement la retenir et de trois, ça serait une catastrophe si le monstre sortait. Le jeune fille décida donc de la laisser dans la boite et de l'enfoncer encore plus dans son cœur, le seul endroit où le monstre ne pourrait pas sortir même s'il sortait de la boite.

Elle regarda autour d'elle et vit le grand labyrinthe, elle s'accrocha encore plus à LED, elle avait peur de tomber. Elle restait sur LED pendant qu'il avançait dans le labyrinthe en guidant les autres. Au bout d'un moment, LED dut descendre de son mur, c'est comme s'il y avait une limite empêchant de continuer au dessus du labyrinthe. Dépassé cette limite, les murs laissèrent place à des miroirs. Des miroirs, qui reflétaient un reflet différents de la personne qui se tenait en face. La Hull se regarda attentivement, elle remarqua qu'elle avait la peau noir et les yeux tout aussi noir, un grand manteau noir cachant ses mains ; elle ne regardait plus les autres, elle ne voyait même pas LED qui la portait " Pourquoi notre reflets est différents ? Pourquoi je lui ressemble? Je suis différente d'elle, je ne veux pas lui ressembler" Ouyasai ferma les yeux pour ne plus ce reflet, elle comprit qu'il ressemblait à son âme plus qu'à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 6 Mar - 19:14:36

Je me sentais bête devant ce mur...
"ça aurait été trop facile qu'il n'y ait pas système m'empéchant de franchir tout le labyrinthe sur les murs"
Mais je n'ais pas dit mon dernier mot : avant de descendre je passe 10 bonnes minutes à scruter le labyrinthe, puis à en mémoriser la géographie...

Dans un monde j'avais rencontré un peuple qui vivait dans un labyrinthe géant, en faite la planète était un labyrinthe. Ces êtres m'avaient enseigné le secret des labyrinthes. Je vous le donnerais un jour...

Ce labyrinthe est l'un des plus complexe qu'il m'ait été donné de voir mais il n'est pas insurmontable.
Je descend pour continuer à guider mes amis lorsque je les vois en train de se comptempler dans des miroirs...
Moi aussi je me vois différement de mon apparence actuelle, alors que je vois la Hulle normalement.

Il y a quelque temps j'aurais vu des milliers de moi mais là je ne vois que 3 personnes : Ansem comme je l'ai vu lors de notre première rencontre, Une belle femme qui est la vrai ELLE, celle qui est en moi et moi dans mon apparence de base, enfin celle que j'avais avant que je commence à voyager... Le tableau est charmant, un couple et son enfant on dirait. cette image, me touche au plus au point, de la joie, de la sénérité et de la mélancolie m'envahissent en même temps...doux nectar de sentiments...
"Bon il faut avancer les amis!" dis je pour rompre le charme qui nous avait tous fait beuger

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 7 Mar - 22:44:15

J'entre à la suite des autres dans le labyrinthe.
J'ai un peu récupéré, je me sens de nouveau d'attaque.

Au bout de quelques pas, les murs deviennent miroirs, et mes reflets m'interpellent.
Dans ce miroir, c'est une enfant de 6 ans qui me regarde, vêtu simplement d'un pagne, la peau noircie par le soleil et la saleté. Contrastant avec son aspect sauvage, elle porte aux bras deux braceletc d'or qui l'enserrent étroitement. Son regard est plein de défi et de colère.

Un peu plus loin, c'est une jeune fille au visage doux, les yeux perdus dans le vague, habillé comme à l'époque victorienne. Une secrète mélancolie brouille ses traits. J'aperçois autour de son cou un collier de graines d'orchidées rouge, et instinctivement je porte la main à mon cou. Bien sûr, je ne l'ai plus ; mais mon reflet a imité mon geste et caresse doucement une des graines.

Un autre miroir reflète une blonde à l'air orgueilleux. Je lui adresse un regard méprisant, qu'elle me renvoie. Je ne tire pas de fierté de ce passage de ma vie : lécher les bottes des puissants et écraser les faibles, ce n'est pas très glorieux.

J'avance encore et je me fige devant mon double. Une jeune femme habillée en servante, derrière elle les hauts murs de la Citadelle Noire. Son regard apeurée et ses traits tirés me font monter les larmes aux yeux. Je me souviens de la brûlure du fouet, des coups qui pleuvaient sans cesse, et du temps que j'ai passé à courir pour tomber de Charybde en Scylla.

Plus loin, c'est une amazone au regard féroce qui me rend mon regard. Elle porte une robe grise, Armandur à sa ceinture : sa peau est couverte de tatouages noires et blancs.

Cela confirme une intuition : il n'y a pas de suite logique ou chronologique dans ses reflets.
J'avance vers le suivant en me concentrant sur une autre image, et je sourit quand je la découvre effectivement dans le miroir. C'est moi, sous mon apparence actuelle, l'air un peu fatigué, les habits en désordre... Alors je me souvient du Palais des Glaces du Vieux de la Montagne. Satanés miroirs... Ceux là sont sans doute du même genre, quoi qu'ils ne semblent pas agressifs.

Je me campe donc solidement devant ce miroir qui me reflète normalement. Puis je ferme les yeux, et en me concentrant sur mon image, j'avance.

Au bout de quelques pas, je m'arrete et je rouvre les yeux. Le labyrinthe a disparu, ainsi que mes amis : je suis au centre d'une grande salle dont le plafond est un dome. Il n'y a ni fenêtre ni décoration, les murs sont lisses et vides ; pourtant une lumière d'un bleu doux permet de voir, sans qu'on puisse deviner quel est sa source.
Au fond de la pièce, il y a une porte.

Encore une antichambre... Pour une autre épreuve, pour le boss de fin ou pour autre chose ?

Je reste sur place, attendant que mes compagnons me rejoignent par leur propre moyens. De toute façon, je ne peux plus retourner les chercher.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 8 Mar - 1:03:52

Lorsque le groupe rejoignit Aïs et que Lunder eut créé son arme, ils avancèrent.

Aïs s’occupait l’esprit par tout les moyens possibles pour éviter de se confronter à ce qui le préoccupait vraiment : la raison de sa présence et le but des derniers événements. Il voulait aussi savoir ce qu’étaient les choses qui s’en étaient pris au groupe. Et par dessus tout, il tentait d’ignorer la pulsation sourde qui tambourinait dans son esprit ; ce faisant, il ne la rendait que plus puissante. Mais elle n’avait pas besoin de cela de toute manière, car à chaque pas en avant, cette sourde pulsation prenait un peu plus de vigueur et le tirait de plus en plus à l’intérieur du Temple. Ceci dit, elle ne le guidait en aucune manière : la pulsation qui occupait la moitié de l’esprit du Voleur lui disait uniquement d’avancer jusqu’à… Quoi ?

Aïs était incapable de mémoriser les couloirs empruntés, mais L.E.D. les aiguillait et se repérait depuis le sommet du mur. A une intersection, le groupe tomba nez à nez avec des miroirs, fixés sur les murs. Il y en avait une multitude qui tapissaient les murs sur toute la longueur de ce couloir.

Le premier auquel le Voleur de Rêves fit face lui renvoyait l’image d’un personnage vêtu d’un pourpoint vert et de chausses sales, portant une épée serti d’une pierre noire en guise de pommeau. Ses cheveux étaient emmêlés et ses yeux étaient ceux ,calmes et froids puis soudain exorbités, d’un dément. Aïs secoua la tête : il avait peut-être tué le professeur sous cette forme, mais il était parvenu à la rejeter définitivement.
Le second miroir qui croisa son regard présenta un jeune homme fougueux, plein d’entrain et de joie, facétieux et espiègle. Il haussa les épaules : il ne fut ainsi que dans ses jeunes années.
Le suivant montra un homme portant une légère barbe, avec le crâne rasé et un catogan. Assis à une table, il écrivait et une pierre noire lui servait de presse-papier. En guise de vêtements, il avait seulement une bure ample et pratique ; ce personnage était un sage respecté et aimé. Il passa son chemin : c’est ainsi qu’il avait voulu être.
Enfin, il vit un miroir qui lui renvoya une image flou, au contour indécis. Il s’arrêta devant elle et la contempla… C’était lui : il ne savait plus où il allait et pourquoi. Alors… Il resta et l’observa avec curiosité, espérant trouver quelque sens caché… Seule une pierre noire, que l’on entrevoyait entre les doigts de l’image était nette.

Etrangement, ce piège l’affectait moins que ses compagnons. Tout d’abord parce qu’il n’avait jamais aimé les miroirs. Ensuite, parce que les miroirs devant lui étaient consistant, certes, mais légèrement opaques également : il distinguait une salle au travers.

Alors, il fixa cette image flou dans le miroir jusqu’à ce que celle-ci daigne lui rendre son regard. Alors, Aïs fixa les yeux flous de son reflet flou, jusqu’à ce que celui-ci cède. Le labyrinthe se dissipa lentement.

Tandis que le Voleur apparaissait dans la salle, la pulsation redoubla d’ardeur et occulta une partie de la réalité qui l’entourait. Il leva les yeux avec difficulté et ne croisa pas le regard anxieux d’Amalya. Il vit seulement au fond de la salle au plafond lointain une porte. Une grande porte. Très grande.
C’est ?….
Le Voleur cligna des yeux.
toum toum toum toum, lui scandait la pulsation dans son esprit.

Il se trouvait devant ce que nombreux Voleurs de Rêves désiraient contempler.

Il se trouvait sur le pallier de la Porte…

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 8 Mar - 1:04:13

Adribad soutint le pression jusqu’au dernier instant, jusqu’à ce que la porte soit refermé.

S’il avait eu un corps, il aurait probablement volé contre un mur en se soustrayant à l’assaut. Hélas, il n’en avait plus, de corps. Alors, il subit simplement une partie des douleurs qui étaient réservés aux esprits qui s’étaient tenu là quelques secondes plus tôt.

C’est grâce à cette douleur qui lui aurait vrillé les tempes qu’il parvint à s’échapper, car, n’ayant pas de tempes pour l’étourdir, il suivit bêtement son instinct de survie face à la douleur et prit la fuite dans le Temple, dans les couloirs destinés aux luminons, afin de gagner du temps pour le groupe.

Fusant dans le Temple, tentant désespérément de semer ses poursuivants dans un labyrinthe qu’ils connaissaient sur le bout des doigts qu’ils n’avaient pas, Adribad doutait pouvoir tenir plus de quelques minutes.

Ce fut Larxène qui le rattrapa. Les pensées qui émanaient de lui étaient contradictoires, mais une chose était en commun dans chaque fragrance de son esprit : il était dans une rage terrible qui ne laissait aucune chance.

Adribad attendit l’assaut en tentant de s’éloigner le plus profondément possible dans le Temple…

L’assaut ne vint pas immédiatement. Larxène voulait une réponse à travers sa folie, pour calmer sa folie. La porte fermée. Les créatures de chair profanant le Temple. Celui qui était attendu les protégeait, contre toute logique. Celui qui était attendu n’ouvrait pas la Porte. Pourquoi ? Et alors, que devaient faire ses pairs ? Le suivre ou suivre ce qui avait toujours été ?
Pouvait-on imaginer la suite des événement, à présent, autrement que comme une tragédie pour les luminons ?
La réponse, pour Larxène, était évidemment non…

Alors, Adribad sentit douloureusement que Larxène n’attendait pas pour l’attaquer. Il avait profité de l’absence de réaction de Adribad pour investir le plus profondément possible son esprit et attaquer de l’intérieur.
Le luminon avait une puissance conséquente qui avait fait de lui le porte-parole de ses pairs ; dans l’instant, elle était servie copieusement non seulement par une expérience de ce genre de combat que ne possédait pas Adribad mais aussi par la folie.
Car Larxène, comme sans aucun doute la plupart des luminons, vivait ainsi, coincé dans cette sombre ville en ruine depuis un temps bien trop long, un temps qui n’avait pas épargné ses ravages à ces êtres étranges : ils avaient vieilli sans jamais pouvoir mourir d’autre chose que de leurs affrontements mutuels, sans pouvoir s’échapper de leur triste condition, attendant une rédemption qui ne venait pas. Alors peu à peu ils étaient devenus instables, prompts à la démence et la folie

Aussi, l’assaut de Larxène paralysa Adribad. S’il avait eu une moelle épinière, il aurait juré qu’on lui enfonçait des aiguilles chirurgicales et à tricoter en plein milieu. Il sentait son esprit tiraillé, écartelé de l’intérieur et ne parvint plus à fuir. Il s’immobilisa, en proie à la plus violente douleur que l’ont puisse imaginer (celle-ci ne faisait en effet pas encore partie du répertoire du clown) et le corps qu’il n’avait pas fut saisi de violente convulsion.

Les luminons qui poursuivaient l’être de lumière arrivèrent en voltigeant dans le couloir et se joignirent à Larxène pour écarteler et disperser l’esprit d’Adribad, cette fois réellement étourdi par la douleur et dans tous les cas, maintenu en place par les luminons.

Mais il ne s’agissait jusque là que de douleur ; lorsqu’il perdit réellement un premier fragment de son esprit, il cru mourir. Cela aurait trop facile et agréable, en comparaison de ce qui l’attendait.
Ne voulant connaître ni une semblable douleur ni ce qui était pire, son instinct reprit le dessus et il se débattit de nouveau, mais les luminons s’accrochaient. Un autre fragment tomba. Et encore un, bien que plus petit celui là… Les rayons de lumière qui tombaient sur le sol du Temple devenaient progressivement des lambeaux d’ombres qui se soulevaient légèrement lorsqu’un courant d’air passait par là.

Adribad, être de lumière, voyait à présent les rayons le composant en lambeaux. Il était en lambeaux.
Il inspira profondément du mieux qu’il le put en ayant aucun poumon et traversa subitement le mur du Temple. Les luminons restèrent bloqués violemment de l’autre côté du mur, ne réagissant pas immédiatement sous le coup de la surprise.

Adribad non plus ne réagissait pas, mais lui était plutôt sous le choc.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 8 Mar - 18:08:10

J’avançais dans le labyrinthe en suivant le groupe. Je connaissais le labyrinthe ou du moins je connaissait la route, j'avait l'impression de l'avoir déjà emprunter, mais durant le voyage il m'était impossible de savoir pourquoi. Et lorsque on arriva devant les miroirs, tout devint clair, ce monde a été battît autour de ce temple, et non l'inverse, je connaissait la route car le labyrinthe ressemblait au camps des ourson, la façon dont ils avaient agencés leur camp été trop ressemblant avec ce labyrinthe pour être une coïncidence. La route qu'il m'ont fait prendre lorsque je suis allé chercher mon cheval est identique a celle que l'ont vient de prendre pour arriver là. les ourson ne sont peut être jamais venu ici, mais ils connaissent ce labyrinthe je dirait même que le plan est encré dans leurs gènes, nous somme dans le monde de l'esprit et de plus dans l'ancienne ville des voleur de rêve.
Perdu dans mes pensées je ne voit pas amalya puis Aïs disparaître et lorsque je reprend mes esprits, je voit à quelques mètres dans un miroir, mon corps immaculé de sang gisant devant ELLE.
Cette vision me surprit et fit ressurgir toute ma haine et ma colère ma nouvelle épée glissa tout seul le long de mon bras et je frappa violemment le miroir qui se brisa en millier de petit éclat brillant, mon épée été figer dans le mur, tout autour de moi les éclat de verre, brillait comme des étoile au cœur de la nuit. Il se mirent a vibrer puis à se rassemblait a coté de moi, paniqué je me tourna vers mes compagnons, mais je ne les vit pas.
Les éclats se transformaient en une masse à l'aspect métallique, je tirai un grand coup, mon épée se décrocha du mur et lorsque je me tournai vers la masse, je me vis telle que j’étais à ce moment, la même forme de l’épée les mêmes vêtements. Je me jetai sur mon moi métallique, il para très facilement mes attaques, et même quand je puisais dans mon épée, cela ne le dérangea pas. Nous aurions put passer de l’année sans qu un de nous deux gagne.
Le décor autour de nous s'assombrit et les murs du labyrinthe disparurent.
Je repensa a tout ce qui nous étaient arrivée et une chose me frappa, nous étions dans le monde de l'esprit.
je me concentra donc sur le combat jusqu'au moment ou mon double m'attaqua, a se moment je dévias sa lames qui s'enfonça dans mon épaules et transperça ma chair, surprit il recula et je vit un fin liquide multicolore s'échapper de son épaule, je connaissait a ce moment la suite logique des évènements et lorsqu'il m'attaqua je n'esquissa aucun geste, sa lame s'arrêta à quelques centimètres de mon torse, mon double figée en pleine action, s'effondra sur lui-même, la lumière apparut autour de moi et je me retrouva dans une immense pièce a coté de Aïs et d'amalya, mon épée rentra dans mon bras et je me laissa tomber a genoux serrant mon épaule encore en sang.
" décidément le monde de l'esprit n'est vraiment pas fait pour moi"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 8 Mar - 22:27:48

Ouyasai rouvrit ses yeux et fut soulager de se voir telle qu'elle est dans le miroir. Elle regardait autour d'elle et ne vit pas Amalya, Ais et Lunder. Elle avait beau regarder, elle ne les voyait pas, ce qui l'inquiéta beaucoup. Elle demanda à LED de la poser. Elle attrapa la main de LED car elle ne voulait pas rester seul. Puis, la hull avança à travers le labyrinthe en se prenant souvent des miroirs ; jusqu'à qu'elle décide de s'arrêter et de remarquer que LED n'était plus accrocher a sa main. A présent, elle s'était perdu et toute seule. Elle avait beau regarder, elle ne voyait personne. Ouyasai s'énerva et regarda un à un son reflet dans chaque miroir, d'un air méchant sans se préoccuper de ce qu'il représentait et les fit se briser l'un après l'autre d'une simple penser.

Au bout d'un moment, il n'en restait plus beaucoup autour d'elle. Elle-même fut surprise par toutes cette destruction, ça ne lui ressemblait guère. La jeune fille bleue regarda dans un des miroir et se vit telle qu'elle était mais avec des années en plus. Elle était vielle, si vielle qu'elle faillit ne pas se reconnaître. Derrière, on voyait un village avec des gens à la peau bleus qui courait, riait, s'amusait. Ouyasai reconnue son village et voulut aller courir avec eux, elle était si heureuse ; elle approcha sa main de ce miroir mais au lieu de le toucher, elle le traversa et arriva dans une grande pièce où se trouvait le reste du groupe. Son sourire s'éteint.
De la nostalgie?
Ouyasai sursauta, regardant autour d'elle sans rien trouver, elle soupira plus de tristesse que de bonheur et avança vers ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Sam 10 Mar - 12:29:07

"Les voilà tous en place"dit Ansem.
"Oui il est vrai, ils sont tous dans le temple... Les pièces avancent et bientôt le roi sera en échec."
"J'adore les parties d'échec mais là c'est risqué. Et puis ce n'est pas notre monde."
"Je sais mais je suis maître du coeur et je dois tout faire pour retrouver celui de l'Esprit. Bon attend je me concentre sur l'Equation du labyrinthe..."
"Tu sais je veux pas dire mais quand j'y réfléchis tout est mathématique dans ce monde, et en analysant le labyrinthe j'ai cru reconnaître la géométrie du camps des oursons."
"Mais oui comment ne l'ais je pas vu plus tôt, le camps, le chateau, ce labyrinthe même le lac tout est basé sur la même équation. Et je la tiens."
Je chope une pierre au sol et commence à graver la résolution de cette équation.
"Yes!! c'est bien ce que je pensais, je trouve deux inconnues, donc deux solutions!"
"Et ça veut dire???"
"Tu vois cette équation reprend le monde allentour et le centre du monde est la valeur zéro de ce monde. Et pour y accéder il existe deux portes si tu veux!"
Je sens Ansem qui a soif de savoir :
"Regarde cette autre équation reconnais tu ces variables?"
Alors que je dis cela l'équation ce mais en mouvement pour faire apparaitre nos compagnons dans la l'anti-chambre de la salle.
"Incroyable mais où as tu appris tout cela!"
"Je te raconterais un autre jour si ça intéresse les autres aussi! Bon dans le principe ils sont tous devant la première porte mais nous nous allons passer par la seconde mais il faut que je la trouve!"

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mar 13 Mar - 23:16:07

Alors que je regarde l'équation où apparaissent mes amis l'idée me vient subitement qu'ils doivent m'attendre...
"Ansem pourrait tu envoyer un message aux autres pour qu'ils continuent ? Dis leur que je couvre leur arrière, ou au cas où leur retraite."
Ansem s'exécute immédiatement.
"Voilà qui est fait"
Il me faut maintenant trouvé la seconde porte...
"Je vais avoir besoin d'aide..."
Tout en pensant ça je sens dans ma poche la pierre du professeur.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Jeu 15 Mar - 23:04:35

Oyasai sentit quelqu'un frapper contre ses murailles de son esprit. Elle y rentra et regarda et vit Ansem envoyé par LED. Elle descendit, entrevit la porte, lui sourit en demandant ce qu’il voulait, elle écouta le messages de LED et referma la porte sans dire un mots. La Hull prit donc la direction de la porte : "Bon, on va pas rester là, et puis LED nous dit d'avancer...Et puis j'en ai marre de cette citée maudite." Ouyasai regardait la porte avec attention comme hypnotisée par elle, par ses reliefs en arabesque, par son étrangeté, par sa forme. Sans attendre les autres, elle arriva sur la porte, appuya sur la poignée, la poussa, prit son temps pour l’ouvrir. Derrière, il n’y avait rien, c’était tout noir. Aucune lumière, même la lumière bleutée de la salle derrière elle ne passait pas. La jeune fille se retourna, elle souriait : "Ca me rappelle la première fois avec Emialisse. Mais maintenant que je sais, je n’ai plus peur. Vous aussi, ça vous fera peur au début, mais on s’y habitue..." Elle allait faire un pas mais s'arrêta : "Ah, et n’oubliez surtout pas, inesta vala ine, il faut le dire quand vous arriverez dans ce noir. La noirceur vous prend, et si vous vous laissez allez sans vous accrocher à votre esprit, vous risquez de souffrir, bien plus qu'à l'entrée de la citée... au cas où, je viendrais vous chercher. C'est Emialisse qui a créé ce truc, donc je les connaît." Et elle partit à l’intérieur de la porte en un bond.

Ouyasai fit quelques pas et regarda derrière elle, la porte avait disparue, il ne restait plus rien. Comme elle ne voyait absolument rien dans cette noirceur, elle ferma les yeux et se concentra sur ce qui pouvait se trouver dans cette pièce en faisant voyager son esprit à travers la salle comme si de rien n’était. Elle se concentra tant et si bien qu’elle sentait même la présence des formes noires plus loin par-delà les murs de cet endroit. La hull se sentait comme un poisson dans l’eau, dans cette obscurité.

Cette fois, elle était dans un grand couloir. Elle ouvrit les yeux et murmura les trois mots qu’il ne fallait pas oublier. Ces yeux voyaient à présent le couloir comme si la lune elle-même éclairait cette pièce, d’une lumière ni puissante, ni éteinte. Elle éclairait un couloir assez long, on ne voyait même pas le bout, aucune porte apparente même celle que la jeune fille avait traversée, ni aucun autre objet d’ailleurs. Elle avança le long du couloir.

Au bout d’un moment, elle arriva en face d’une grande machine avec plein de rouages qui faisait pratiquement tout le couloir. Des sortes de bras traversaient les murs pas des trous creusés pour eux. Ces bras tournaient pour actionner d’autres choses de l’autre côté du mur, impossible à voir. Cette machine était comme transparente, on voyait des contours transparents qui montraient des rouages, pas rouillés ni abîmés, de magnifiques rouages en argent qui tournaient, et tournaient encore en actionnant d’autres machines presque cachées derrière. Ouyasai comprit enfin : « Une grande machine qui en contrôle d’autres comme un esprit qui contrôle des mondes, Alors ça ressemble à ça, l’esprit de l’univers. » Dit-elle avec un sourire enfantin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 16 Mar - 10:15:20

Je m'approche à la suite de la Hull de la porte. Les motifs tarabiscotés éveillent légèrement un écho dans mon esprit, mais je serais incapable de dire quoi. La porte est restée ouverte sur le noir insondable : je tente de regarder si j'aperçois quelque chose, mais rien, pas même l'ombre de la Hull.
Je hausse les épaules et j'avance, me rappelant les mots qu'il faut citer.

Et je bloque. Bien que l'obscurité semble perméable, bien que la porte soit grande ouverte, une sorte de force invisible m'empêche d'avancer. Simultanément, une suite d'image envahie mon esprit.
C'était la Porte...

La Porte vers le Hall. Cette Porte qu’une seule personne au monde avait la possibilité d’ouvrir. Cette Porte qui distillait une fraction de la sagesse des anciens rien qu’en la contemplant, qui détenait une fraction du pouvoir le plus colossal que l’on puisse imaginer. La Porte que seul le Maître de l’Esprit pouvait ouvrir. Un chef d’œuvre de magie sauvage, le rêve des Voleurs, symbole dérisoire et perdu de leur puissance.
Vers le Hall, où quatre autres Portes devaient s’élever. Trois vers les fractions de l’univers (le Corps, le Cœur et l’Esprit) et...


La vision s'interrompt, et je sens que j'ai déjà eu de la chance d'en voir autant. Cette Porte nous est fermée à tous ici présent ; il ne nous reste plus qu'à attendre Ouyasaï, en esperant qu'elle revienne. Sinon, nous resterons coincé ici, car il n'y a aucune issue. On pourra toujours tenter de défoncer les murs...

Notre amie bleue, Maîtresse de l'Esprit... C'est une surprise. Je pensais que malgré la mort du Professeur, ce titre était resté à son âme, du moins à ce qu'il en restait. Je regarde le poing serré d'Aïs et je m'étonne. L'Esprit ne doit pas supporter qu'un être qui n'a plus de chair ni de cœur le gouverne : il faut une unité, qui se répète à tous les niveaux de l'univers.

Me retournant vers mes compagnons, je leur explique tout cela.

_______

(Merci à Reynio, qui a écrit le texte en italique... Tout n'est pas perdu pour qui croit encore !)

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 16 Mar - 21:08:10

Désormais la pierre passe entre mes mains. Hésitant.
"Tu sais qu'il va être furax si tu le convoque!!"
"Oui mais je ne connais pas assez ce monde et je sais au fond de moi qu'il faut que je passe par cette porte! Et sans son aide je suis mal!"
La pierre joue encore un moment dans ma main. Puis je regarde l'équation de notre aventure...
"Mais pourquoi est ce qu'ils n'avance pas, ils peuvent pas laisser la Hulle seule???"
"Je ne sais pas! ils semblent attendre..."
"Et bien moi je vais pas la laisser toute seule!"
Je saisis fermement la pierre et prononce ces mots :
"A toi qui est mort, j'en appelle à ton souvenir! A mon souvenir de ce que tu as été et tu restera pour mon coeur! Je t'en supplie entend moi et aide moi dans ma quête!.... Ah! Et si tu pouvais te grouiller sa pourrait être aussi trés intéressant pour moi!"

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Ven 16 Mar - 23:59:05

Je regarda la Hull passer par la porte, et amalya essayer à son tour, la fatigue de mes combat commençait à engourdir mes membres et quand amalya nous expliqua la situation, je ne saisie pas toute la subtilité de la chose, je savais que maintenant que c’était à Asimara de continuer et nous on devait l’aider comme on pouvait...
Je décida donc de fouiller l’intégralité de la salle, en cherchant la moindre chose qui pourrait nous permettre d’aider Asimara. Je commençais en cherchant le moindre symbole sur le sol, puis sur les murs.
Et au bout d’un certain temps je m’aperçu que les seuls symboles qui existaient dans cette pièce étaient ceux autour de la porte, il devait y en avoir une bonne centaine et en regardant de plus près je m’aperçu qu’ils s’allumaient au fur et à mesure que le temps passait, la panique commença a s’emparer de moi et j’en référença a amalya et Aïs:
« qu’es ce que c'est et .... que se passera t’il quand tous les symboles seront allumés ?? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 21 Mar - 22:49:55

L.E.D. frotta la pierre en appelant celui qu’il recherchait. Il l’attendait, persuadé de l’issue.
Mais…
Rien ne se passa. Puis la pierre vibra légèrement.

Intrigué, L.E.D. calma puis arrêta son mouvement. Il sentait confusément que quelque chose ne collait pas du tout.

Il y avait une réaction, mais pas celle escompté. Et L.E.D. ne comprenait pas ce qu’il s’était passé. Pourtant, plus tôt, Reynio était apparu.

Pourtant, le professeur aurait dû apparaître, alors pourquoi ?…

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Jeu 22 Mar - 1:01:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 21 Mar - 22:50:23

La pulsation prenait de l’ampleur dans l’esprit d’Aïs a mesure qu’il avançait vers la Porte et elle le forçait à tendre vers l’avant. Il avait de plus en plus de mal à se concentrer.

Malgré tout, la solennité de l’instant –il se trouvait devant la Porte !- prenait le devant sur tout le reste.
C’est vraiment ?…
-Vous rendez-vous compte, professeur ? La Porte de l’Esprit…

Ils étaient les premiers Voleurs de Rêves à pouvoir la contempler depuis la chute de l’Ordre, ce symbole d’un pouvoir perdu, l’objet détenteur d’une fraction du plus grand pouvoir de l’Univers ! La contempler ne serait-ce qu’une seconde révélait, laissait entrapercevoir vaguement une sagesse infinie aux initiés. Aïs baignait dans cette océan de sérénité et de calme assurance.

Au fond de son seul esprit se firent entendre des chœurs chantant doucement une envoûtante et vertueuse mélodie, accompagnés par des cuivres dansants, des cordes lentes et en fond, supportant l’ensemble, un son de tambour profond et régulier.
La Porte accueillait et reconnaissait Aïs comme l’un des Voleur qui l’avait protégée et soignée durant une fraction de la vie de l’Univers.
Le cœur du Voleur déborda de joie.

Comment pouvait-il avoir le droit, lui, Aïs, Voleur déchu qui avait retrouvé les pouvoirs bannis par l’Ordre des éons auparavant, qui s’était servi du Don pour ôter la vie à ceux qui se dressaient contre le mal ou tout simplement pour ne plus être le seul à souffrir et qui avait –crime suprême- tué l’un de ses frères, comment pouvait-on lui octroyer le droit de vivre assez longtemps pour avoir le sentiments d’expier ses crimes et pour être le premier Voleur de Rêves à contempler la Porte de l’Esprit… Une larme perla
Puis la magie se dissipa, ses fautes revinrent, l’illogisme de la situation le frappa de plein fouet et sa détermination s’écailla.
Toutefois, la pulsation continua à l’intérieur de son esprit : elle ne provenait pas vraiment de la Porte, celle-ci servait peut-être simplement de relais. Il devrait chercher plus tard d’où provenait ce pulse incessant.

Il s’avança et ne tenta même pas de passer la Porte, sachant pertinemment qu’une seule personne pouvait la franchir, et il s’agissait pour l’instant de la hulle.

Lorsque Lunder lui demanda de l’aide, il contempla les fresques et les symboles et tenta de se souvenir de l’enseignement reçu au cours des longues heures au sein de l’Ordre. L’histoire ne l’intéressait guère et il n’avait jamais eu besoin de travailler tant le Don était fort en lui ; heureusement se trouvait en lui une présence qui connaissait tout cela.

« Il existe deux autres portes semblables à celle-ci dans l’Univers, voyez-vous. Elles ne se trouvent pas du tout aux même endroits et obéissent à certaines lois très précises. Personne ne les connaît toutes évidemment, ni même quelle est l’étendu du pouvoir qu’elles contiennent. Ce que l’on sait avec certitude absolue, c’est qu’elles se comportent comme des portes classiques : elles ne peuvent se déplacer ou être déplacé sans destruction totale ou partielle et nécessitent chacune une clé pour être ouverte. Les clés sont les Maîtres, un par Porte, et ce sont les seuls à pouvoir franchir le seuil des Portes… Enfin, plutôt d’une Porte : le Maître du Corps ne peut ni ouvrir, ni franchir la Porte de l’Esprit, par exemple.
« Cette Porte-ci mène à l’Esprit et ses jumelles conduisent au Cœur et au Corps. Depuis ces « endroits » il est possible d’atteindre le Hall de l’Univers où se trouvent quatre Portes. Trois par lesquelles l’on peut arriver où retourner vers les fractions de l’Univers, ainsi qu’une quatrième. »
Le voleur contempla la Porte de l’Esprit et une fraction de sa sagesse s’infiltra en lui.
« La Quatrième Porte n’a jamais été ouverte, et personne ne devra jamais franchir son seuil car… »
L’influence de la Porte reflua. Le Voleur secoua la tête et se pencha sur les symboles.

Certains brillaient légèrement, d’autres étaient éteins et quelques uns s’allumaient. Aïs contempla l’ensemble, cherchant une logique dans la manière dont ils s’allumaient. Il n’y en avait pas. Il se pencha sur leur signification. Les symboles étaient-ils en rapport avec le Temple ou la Porte ? Le maître de l’esprit ou autre chose ? La présence dans son esprit lui donna quelques bribes de savoir.
-On ignore d’où viennent les symboles, je crois. On ne sait pas s’ils ont été placés là par un Dieu, une puissance ou un Immortel, voire par la Porte elle-même. Il se peut également que certains symboles aient été ajouté… Je crois qu’il nous faut d’abord un signe indiquant leur provenance…

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   Mer 21 Mar - 22:51:08

Adribad, blessé, voleta mollement à travers le Temple.
Lorsque les luminons auront sublimé le pouvoir du Temple et traverseront les murs, ils plongeront comme une nuée de vautour sur lui et les créatures de chair. Cette seule idée ne le motivait pas vraiment à avancer joyeusement et s’il savait intuitivement que le corps des mortels resterait sur ce monde, il ne pouvait imaginer ce qu’il resterait de lui. Quelques lambeaux d’ombres s’envolant au moindre courant d’air ? Ou moins que cela ? Il frémit et senti son esprit continuer de s’échapper par ses blessures. Il n’allait pas faire grand chose maintenant. Peut-être allait-il succomber quoiqu’il advienne, par ailleurs. Juste vérifier que les charnels allaient bien et les assister si nécessaire dans leur survie. Après…

Qu’importe…

L’être de lumière s’avança dans le Temple et passa à côté de l’être qui flamboyait auparavant dans la cité, et constatant qu’il allait bien, avança vers le Pallier de la Porte.

Là, les rayons provenant de la Porte ou d’on ne sait où frappèrent L.E.D.. Et Adribad l’entrevit tel qu’il l’était réellement. Pas le Chat. L.E.D.. Tel qu’il l’avait été.

Alors peut-être… que les rayons traversant Adribad révélaient vaguement aux yeux des autres... une silhouette?...

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La taverne en vaisseau de L'Univers   

Revenir en haut Aller en bas
 
La taverne en vaisseau de L'Univers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin du Feu... :: Rapprochez-vous du Feu... :: La Table des Mondes-
Sauter vers: