Au coin du Feu...

Echanger des histoires au coin du feu, et faire vivre d'autres mondes par la magie des mots...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bomanz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Jeu 8 Fév - 0:35:13

Ce n'est pas possible ! y en sont encore a l'age de la prêtrise
ce n'est pas possible dit-je tout bas, mais que ce que je fous ici moi, faut vraiment que je trouve un moyen de me barrer, pendant ce temps je lis le parchemin sinon je sais que je retournerais jamais dans mon Zert, ce bon vieux vaisseau.
ooh fit-je en regardant mon point de chute, une grande clairière éclairé, et pourtant ce qu'il y avait à côté était moins bien je crois.
On voyait un rayon de soleil percer dans un trou au-dessus de la clairière, et sur le côté du trou un grand nuage noir, je sors une paire de lunette et regarde autour de moi, je m'attendais à un grand monstre qui sortent de nul part, mais je ne voyais rien du tout.
oouuff, fit-je, euh es ce qu’ont peut avancer, tant qu'il n'y a pas de monstre ont ferait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Jeu 8 Fév - 17:20:39

Voila le technologiste qui disparait aprés avoir lu le parchemin. Les autres le lise les uns aprés les autres et Bernard se dirige dans un coin avec Mélusine.
"Comment es tu arrivé ici mère ?"
"Je suis conseillère pour Bomanz depuis longtemps, avant j'agissais plutôt comme espionne, puis j'ai pris de l'avancement."
"Je suis heureux de te voir en bonne santé, je n'ais pas eue le temps de venir te voir mais je repasserais plus souvent."
"C'est normal quand on est marié on va moins voir sa mère. Comment va ta femme d'ailleurs?""Bien elle attend un enfant même..."
Mélusine serre, de joie, dans ses nombreux bras, son fils. Puis elle se dirige dans un coin, farfouille et sort un pin's qu'elle fixe à la casquette de Bernard.
"Voila pour l'enfant! Tu lui donneras à sa naissance."
Bernard fait une bise à Mélusine et va rejoindre les autres.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BoZo



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Sam 10 Fév - 12:20:54

Je ne comprends plus rien là, depuis quand la mère du bianca est conseillère de Bomanz? j'aurais du revenir plus souvent dans le coin.
Bon, puisque vous le dites, on y va hein, personnellement, je n'ai pas une envi gigantesque de rester dans le coin, surtout si on n'a rien le droit de faire au Bucheron. Un éclair froid passe dans mes yeux.
Je prends le parchemin, le parcoure rapidement, un téléport, comme c'est pratique, mais pour où? ça c'est une autre question.
Je le lis correctement, et me sens emmené dans l'intermonde, pour aller là où on veut m'envoyer.
Mais un problème surgit, j'ai du manquer une mot, ou je ne sais pas. Une voix surgit des couleurs de l'intermonde :
Non non, trés cher Paladin, tu n'est pas perdu, pas plus que tu n'a manqué un mot. C'est simplement mon père qui souhaite te voir. Il n'a pas beaucoup aimé ton dernier passage parmi nous, ,et voudrais t'en toucher deux mots.
Non! Pas lui! J'avais oublié qu'il était dans l'intermonde depuis que je l'y ai enfermé avec Dory. Je n'ai pas le temps de lever un bras pour me protéger que je sens un courant magique me frapper, je part en vrille, quitte le chemin, et sombre dans les ténèbres sur une dernière pensée :
Je savais bien que j'aurais du prendre mon Talion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Sam 10 Fév - 17:50:05

feldron saisie le parchemin, comme tout le monde avec l'intention de le lire, puis le passa au suivant.
" quoi, c'est juste un voyage dans l'intermonde il y pas besoin de parchemin pour ça... je fermerait la marche, l'intermonde ça me connait"
puis rajoutant a voix basse :"j'y passe suffisament de temps, chaque jours", puis regardant le technologiste disparaitre, puis Bianca et enfin l'elfe et le reste du groupe il se concentra et, son long manteau noir vrilla sur lui meme pour finalement disparaitre dans un flash.
une fois dans l'intermonde il se sentit mieux et un visage fin au traits anguleux apparut dans le trou noir que sa capuche formait.
il glissa un petit moment dans ce grand vide ouvrant vers de multiple endroits.
un canapé se matérialisa a coté de lui, il prit ces aises, un verre apparut dans sa main,le temps n'intervenait pas dans l'intermonde et feldron controlait un minimum sont "monde" natal.
mais il fut quand meme perturber par le changement de trajectoire de l'elfe et decida de le suivre, car il n'est pas prudent de se perdre dans l'intermonde encore moins avec dory dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Lun 5 Mar - 19:53:12

" Bon, c'est parti. On avance". Idril regarda autour d'elle pour voir dans quelle direction prendre. Elle remarqua la ville, très très loin, à gauche et à droite des roches aussi très très loin. Elle partit donc vers les rochers. Et sans attendre les autres, Idril commença à marcher, puis se retourna "Bon vous venez?", elle attendit les autres et marcha vers les pierres .
Grâce au soleil, on remarquait que le groupe marcha longtemps avant d'atteindre les fameux rochers. Ce qui était drôle, c'est que la limite entre la clairière et la roche était très bien visible comme une ligne avec deux coter différents, un vert et un marron. En marchant de "l'autre coter", ils arrivèrent à une falaise, si grande ; en contrebas, il n'y avait que de la terre. Idril regarda les autres et dit avec un air amusé :"On reste en haut ou on descend? Je prévient, je fais pas l'ascenseur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Lun 5 Mar - 20:45:32

Le Bianca se penche pour analyser la situation.
"A vue d'oeil j'estime la hauteur à environ...beaucoup de mètres, mais à peine plus..."
Puis se retourne vers les autres :
"Je pari que personne ne sait voler et que personne n'a pris de parachute???"
Il laisse passer un ange...
"Bon alors je suggère de prendre la tirolienne qui se trouve à 5 m sur notre gauche".
Puis sur ces mots se dirige sur la dîte tyrolienne.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Dim 18 Mar - 22:13:38

Je descends avec la Tyrolienne avant de m'exploser lamentablement. ( J'ai lâché avant d'atterrir et je ne me suis pas blessé ) j'enlève la poussière, avant d'attendre les autres qui arrivent, aucun ne s'est cassé la gueule comme moi, je commence à m'énerver avant de partir vers le canyon. Tout se passe bien et c'est ce qui m'inquiète, on fait 100 mètre sans rien trouver sur notre chemin ; 200 mètres ; 300 mètres et boooouuuuummm.
Un pan de la montagne s'écroule juste à côté de nous, je l'évite de justesse, ce qui n'est pas le cas de Bianca qui reste coincé dessus, on a essayé de l'enlevé de la montagne et on réussi a l'enlevé après une demi-heure, a moitié extenué, heureusement Bianca n'a rien ( si une peur atroce ) et boooouuuuummm, encore un pan du canyon qui s'effondre mais d'éviter d'au moins 50 mètres. y se sont donné le mot!
Eeeuuuuh, quelqu'un a trouvé un raccourci, parce que si on continue on va finir en bouilli et la guerre n'est pas encore finie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Lun 19 Mar - 1:06:26

Le groupe se tenait dans le défilé, presque coincé entre les deux éboulements. En tous les cas, il leur faudra un moment pour les escalader et passer de l’autre côté. L’affaire se présente bien, même si Oscaren a lancé le premier sortilège trop tôt, malheureusement. Cet imbécile aura droit a une réprimande sévère un peu plus tard ; pour l’instant, j’ai d’autres chats à fouetter… Car même s’il est toujours agréable d’apercevoir qu’un ennemi est inférieur, il est nécessaire de se méfier lorsqu’il est moins nombreux que prévu.

Saisissant maladroitement mes jumelles, j’inspecte rapidement les pentes du défilé ; aucun mouvement, aucune ombre ne vient troubler ce lieu de mort baigné par les rayons trop gris d’une lune ternie par l’âge, la violence et la magie.

Je donne à Oscaren ses consignes : téléporter la décurie entière autour des trois individus lorsque je serais à portée et d’obstruer la lunette ou faire s’enrayer le fusil de l’homme d’une manière ou d’une autre : cet homme est le seul vrai danger pour mes soldats.
-Tu dois venir également Oscaren, ce n’est pas une option. Si tes camarades prennent un risque, tu le prends avec eux ou ne mérite pas ta place dans cette décurie, d’accord. Et sache qu’il est pour moi hors de question de condamner mes hommes en pure perte, sinon, je ne serais pas décurion.

J’observe une dernière fois le groupe ; un bianca, une femme, un homme. Les biancas n’ont jamais été de vigoureux adversaires et n’importe quel homme du Bûcheron peut en venir à bout aisément. Les femmes n’ont jamais posé trop de soucis non plus… En fait, je préférerai qu’ils se rendent, ce serait moins contraignant pour moi et violent pour eux…

-Très bien, nous allons y aller. Vous apparaîtrez cernant l’ennemi, nous lui sommes largement supérieur en nombre, alors pas de précipitation, c’est compris ? N’engagez l’assaut que s’ils refusent de se rendre, c’est compris ? Nous ne sommes pas ici pour la finesse ceci dit alors pas d’hésitation, votre vie compte plus que la leur !…

Je m’inspecte rapidement avant de plonger dans la pente : mon armure est ma cape sont couvertes de poussières mais cela ne gène pas leur fonctions. La cape a un très léger pouvoir magique. L’armure, qui a beau sembler simple, est faite sur mesure et ne présente pratiquement aucun défaut ; c’est la chance des décurions, nous sommes les seuls a être si bien lotis. Elle est à la fois une protection et une arme... Je dégaine ensuite par réflexe mon épée de la main droite et la rattrape de justesse : mon index et mon majeur perdus me feront défaut jusqu’à ma mort –puisse-t-elle arriver vite ! Affirmant ma prise sur l’arme dans ma main gauche, je frotte rapidement l’écu ornant mon plastron, la hache brisée brisant une autre hache, m’identifiant immédiatement comme homme du Bûcheron.

Je m’élance dans la pente en direction des trois silhouettes qui, ne pouvant manquer les graviers dévalant en quantité la pente, se tournent vers moi. L’homme me met immédiatement en joue… Bomanz fasse qu’il tire avant que Oscaren ne l’en empêche… Mais non, aucune détonation. Bien qu'étant sur leur garde, ils me laissent approcher.

Arrivé près d’eux, je prends la parole.
-Bonsoir. Décurion Orech le Brun, dis-je ne m’inclinant légèrement. Je suis bien confus de devoir vous annoncer ça maintenant, mais…

La décurie apparaît autour d’eux dans un éclair et une violente odeur de souffre.
-Vous êtes en état d’arrestation. Ne faites pas les malins, ce serait folie et…

L’homme braque son fusil sur le vétéran Zalien et fit feu ; il ne reste de son crâne que quelques tâches de sang sur les rochers.

-OSCAREN ! braillais-je.

Celui-ci se rappelle un peu tard sa deuxième consigne et fait s’enrayer le fusil en faisant fondre un petit mécanisme, pendant que mes huit autres hommes s’approchent tranquillement, prêt à mettre les trois personnages en pièces.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!


Dernière édition par le Dim 14 Oct - 15:35:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Lun 19 Mar - 15:46:41

Bernard n'a pas vraiment apprécier de passer sous la caillasse mais il lui semble encore moins agréable d'être cerné par une décurie du Bucheron...
"Mauvais jour!" pense t'il.
L'homme face à eux est assez imposant, mais il en faut plus pour intimider un Bianca.
Le combat est inégal, ils ne sont que 3 contre une dizaine, avec des fusils en plus...
"Si seulement le magicien et le paladin était avec nous!!"
L'homme leur ordonne de se rendre mais Bernard n'est pas de cet avis, il est même sur que le décurion les sous estime grandement.
Car un Bianca armé d'une fiole d'huile et d'une pelle pliable reste un adversaire dur à mettre à terre et le décurion n'allait pas tarder à s'en rendre compte.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Lun 19 Mar - 16:43:17

Idril regarda le nouvel arrivant avec un regard méchant. Elle remarqua Bianca prêt a attaquer ; et l’autre qui a tirer son coup de feu ne l’aidaient guère pour arranger cette situation. Elle se tourna vers les ennemis : « Attendez, on peux peut-être trouver un terrain d’entente ? ... Non... bon tant pis. » dit-elle avec un haussement d’épaule.
Puis regarda le chef du groupe avec un regard de défi : « Tu crois que tu peux attraper une cuéhèbre en calquant des doigts ? De toute façon si tu me tue, tu pourras dire au revoir à ton cher monde, l’empereur ne sera pas content d’apprendre ma perte. » Elle sorti ses deux épées courtes et se mit en garde prêt à attaquer au moindre geste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Lun 19 Mar - 17:56:09

je regarde les autres et le décurion avant de dire:
je vois, je comprends que vous vouliez m'arrêter, même si je ne sais pas pourquoi, mais j'ai une objection, qui à vos yeux est d'une très grande importance.......... un pilote meurs mais ne se rends pas, et pas chance, j'ai une chose que vous ne vous doutiez peut-être pas.
Je tends mon fusil a la figure du décurion, je me mets à incanter pour envoyer trois projectiles a la figure de chacun des trois soldats les plus proche de moi qui tombe à terre mort.
Je les regarde avec un air amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Lun 19 Mar - 21:18:27

Feldron glissa dans l’intermonde, a la poursuite de l’elfe, en s’approchant il vit les deux gros bras le faire changer de direction.
Dans l’intermonde l’aspect physique n’est qu’une information qui suit l’esprit lors de la traversée, et quand l’esprit reste dans l’intermonde, on ne peut pas se servir de son corps, et pour les ombres c’est l’inverse, ils ne peuvent pas se matérialiser dans le monde réel sans aide magique.
L’elfe n’avait donc très peu de chance de résister aux deux ombres, feldron accéléra, même si la vitesse dans l’intermonde ne voulait pas dire comme chose.
Il prit l’un des deux sbires par derrière et lui transperça le dos avec une lame qu’il fit sortir de son bras.
Le temps mort qu’il y eu entre le moment où l’ombre disparut et que l’autre se rende compte de la gravité de la situation, l’elfe se servit de la puissance de son esprit pour le faire imploser.
Feldron fut même étonné de voir la puissance de ce dernier.
“Allez on bouge”
Feldron et l’elfe apparurent sur le flan d’une des montagnes, qui surplombait la scène.
« là ils ont fait fort,…des décurions, bon je te rejoins en bas
Feldron lévita et descendit dans le canyon, les décurions s’apprêtèrent a tiré, il commença à incanter, il ne pourrait pas lutter contre tous les décurions, mais il avait une idée, une sphère noire entoura le petit groupe et les protégea, du moins pour un temps, des décurions, feldron bénit le ciel d’être passé dans l’intermonde sinon il n’aurait jamais put intervenir.
Un des décurions vit l’ombre et braqua son fusil sur lui, les hostilité était déclenché les balles traversèrent la cape de feldron, qui retomba mollement sur le sol, et la sphère s’effaça tout doucement mais les 3 compagnon ne ce trouvèrent plus a l’intérieure.
Feldron eu un faible rire avant de retourner dans l’intermonde ne laissant plus que sa cape noir sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Mar 3 Avr - 18:50:09

Idril regardait la sphère se former autour d’eux puis disparaître. Elle se trouvait toujours au même endroit mais, apparemment, les soldats ne la voyait plus. Elle voyait ses deux compagnon à coter d’elle et ne comprit pas ce qui se passait.
Les soldats ne la voyaient pas donc autant en profiter. Elle attrapa ses compagnons et les poussa à l’extérieure du cercle. Puis, elle leur dit de courir. Les soldats se mirent à tirer. Elle sorti à son tours du cercle, en arrivant à se faire toucher juste au bras. Puis, sans attendre, elle parti à la suite des deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Mer 4 Avr - 10:59:45

Bernard ne comprend pas tout de suite le tour qu'a effectué le magicien. C'est Idril qui prend les devants et qui nous pousse hors du cercle, mais par cette action elle romp le sortilège et se prend une balle.
"Sacrée force, Malgrés sa blessure elle tient debout!"
Bernard ne prend pas plus de temps pour admirer la performance il arrache la cuirasse d'un des soldats mort puis fonce vers Idril, tout en enduisant le dessous de l'armure de son huile.
"Monte la dessus et fonce"
Idril s'exécute et se met à glisser à toute allure.
Bernard veux faire pareil mais un coup de crosse l'assomme et le fait tomber. Le décurion a fait un prisonnier.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loqnare

avatar

Nombre de messages : 66
Royaume : les miens
Histoire préférée : Eragon, la collection
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Mer 11 Avr - 12:27:20

tout se passe si vite après se que j'ai fait et je n'ai pas le temps de trop comprendre ce qui c'est passer.
ayant juste le temps de sortir pour évité les balle du décurions qui toucha Idril, avant que Bernard ne la fasse monté sur un morceau de cuirasse et descendre du canyon a toute vitesse.
je ne comprends par très bien et en voyant Bernard se faire assommer je me prépare a incanter les projectiles qui fonce droit sur le décurions , qui surpris perd des yeux Bernard emporté par un sort de l'évitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouyasai

avatar

Nombre de messages : 125
Royaume : Là où personne n'ira jamais
Histoire préférée : L'Elixir de Vie, Conte de Grimm
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Lun 23 Avr - 21:44:13

Elle commence à glisser, mais remarquant que les autres ne la suivait pas, elle sauta et se retrouva debout, laissant l’armure continuer sa route toute seule. Idril regarda vers ses compagnons, elle se trouvait à au moins 10 mètres d’eux. Elle se mit à courir dans leur direction, oubliant sa blessure.

Arriver à mi-parcours, elle vit Koya tirer puis, Bernard s’envoler. Elle prit de la vitesse, elle ne voulait qu’un de ses compagnons la lâche, en tout cas pas maintenant. Avec l’élan qu’elle avait prit, elle déploya ses grandes ailes noires et arriva juste à la hauteur du bianca pour l’attraper et s’envoler avec lui. Elle annula le sort de lévitation jeté sur lui et le posa en hauteur, en le secouant jusqu’à qu’il se réveille ; à son regard, on voyait qu’il était un peu perdu. Puis elle redescendit se dirigeant droit sur Koya.

Elle atterrit à côté du Lieutenant-colonel. Elle vit les soldats charger leur fusil et tirer. La femme volante eue juste le temps d’attraper Koya et de se ré-envoler. Elle arriva jusqu’en haut, non sans effort.Elle commençait à fatiguer mais ne le montrait pas. Elle regarda Koya : « Tout va bien ? ». Elle ne se rendit pas compte que son aile droite saignait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynio

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 30
Royaume : Temeria
Histoire préférée : Trilogie de Wielstadt, Pierre Pevel
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Mar 24 Avr - 0:24:20

Mes hommes sont encore jeunes et ne sont ni aptes ni formés à agir face à une ombre. La décurie risque de se faire tailler en pièce si chacun n'est pas capable de réagir au quart de tour.

Qu'importe, chacun ira jusqu'à la mort tant attendue pour accomplir sa mission. Mieux vaut une balle dans le crâne qu'apporter un échec au « Bûcheron ».

Kilika a réagit vite en assomant le bianca et Oscaren encore plus en lançant la lévitation pour l'éloigner.

Le militaire acharné sur la gachette tire une fois, puis une deuxiéme. Je tends la main et encaisse l'impact des premiers projectiles dans mon esprit. Ce genre de tour de passe passe de débutant, mieux vaut les éviter, aussi, j'entame la danse et esquive ou dévie les autre projectiles qui me sont dédiés.

Je m'apprête alors sauter pour attraper le bianca mais la jeune femme me prend de cours : elle s'envole. Littéralement. Ses ailes noires battent l'air violement alors qu'elle saisi le bianca puis s'élance vers le militaire et l'attrape à son tour. Mes hommes, décontenancés, tirent après une hésitation. Une gerbe de sang montre que l'une des balles à fait mouche : ils n'iront pas loin.

Il est temps de leur rappeler à tous pourquoi les décurions sont si redoutés.
-Oscaren, observe leur point d'atterrissage, et téléportes nous.
-Ce n'est pas possible seigneur Orech, je n'aurais pas assez de puissance pour emmener tous les survivants cette fois.
-Hum... Dans ce cas, téléportes moi, et moi seul. Vous me rejoignez au plus vite, c'est votre seul espoir de survie ici... Oh, j'allais oublier...
La décurie frémit.
-Il va falloir t'améliorer Oscaren si tu veux rester dans cette décurie.
-Oui Seigneur.
-Maintenant, envoie-moi!

Une forte odeur de souffre monta et je disparu vers le point d'atterrissage de la jeune femme.

_________________
Je vais construire ma cabane là-haut pour éviter les tigres...
Gnnn hmpf! Rah hmmmpff!...
Bon, je vais plutôt la construire en bas pourheu... pour éviter les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evilgate.gn.free.fr
lunder
L'immortel des armées blaireaux
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 29
Royaume : le mien
Histoire préférée : celle du coeur
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Jeu 10 Mai - 0:27:21

Feldron passa dans l’intermonde juste le temps pour pouvoir revenir sur bomanz.
Il avait fait une erreur en dirigeant son pouvoir sur la protection de ses compagnons et en négligeant la sienne mais il ne fera pas l’erreur deux fois.
Il apparut dans le canyon juste derrière la décurie, les soldats étaient entrain de courir au pas de course, feldron lança un éclair qui foudroya le premier, une partie de la décurie se retourna pour répondre a son attaque, pendant que l’autre moitié continuait à courir dans la même direction.
Les trois soldats se mirent en position de tir, feldron avait déjà fait l’erreur de négliger ca protection et de toute évidence ces soldats ne connaissaient pas le potentiel d’une ombre, les projectiles fusèrent dans l’air chaud du canyon, et tandis que feldron avançait d’un pas ferme et tranquille les balles s’arrêtèrent à quelques centimètres de l’ombre.
Feldron arriva donc a quelques mètres des soldats quand ils cessèrent de tirer et commencèrent à reculer, feldron profita de ce lapse de temps pour foudroyer deux des soldats devant lui, le derniers malgré sont entrainement sentit la panique l’envahir et n’eu pas le temps de se protéger quand feldron lui envoya une onde force qui fit s’écraser ce dernier contre la roche du canyon, l’ombre continua sa route avec la ferme attention de tuer toute la décurie, il avait affronter beaucoup de combat, il était une ombre terrestre et cela beaucoup de gens l’oubliait quand il voyait feldron .
Les deux autres soldats c’étaient arrêter pour voir ce qu’il se passait derrière eux, feldron apparut entre les deux il saisit la tête des deux soldats mais un réussit à s’échapper de son emprise pendant que l’autre ce faisait aspiré tout sont fluide corporel.
Le soldat rescapé se mit à faire feu à volonté sur feldron qui tenait dans sa main gauche un pantin désarticulé à l’aspect d’un soldat du bucheron.
Les projectiles partir droit sur leur cible mais ils furent stoppé par le cadavre livide du soldat mort que tenait feldron.
L’ombre projeta son trophée sur le soldat qui l’esquiva avec souplesse et se remit en position de tir mais ce temps mort permit a feldron d’armée un sort et frappa le premier en foudroyant le soldat.
Un grand silence ce fit le temps que feldron savoure sa victoire, le vent souffla dans le paysage vide du canyon, feldron se dirigea vers ses compagnons et le décurion avec l’idée d’en finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Bomanz   Mar 25 Sep - 14:33:22

Une présence.
Voilà ce qu'il sentait.
Le majordome...
Il sentait une présence.
Depuis deux mois, chaque fois qu'il devait se rendre à la cave, pour y chercher du vin, ou d'autre choses, ou bien pour réapprovisionner les réserve, il n'était pas rassuré. Sans savoir pourquoi, de plus en plus, il avait peur de la cave. Cela frisait maintenant la phobie, mais il servait le Bûcheron, et il n'avait pas le choix. Il devait obéir, ou mourir.
De plus, en tant que majordome, il se sentirait déshonoré de refuser un ordre allant dans le sens de ses fonctions...

Maintenant, il savait pourquoi il avait peur... Quelque chose l'observait, depuis tout ce temps...
Maintenant, il était trop tard...
Le majordome sentait. Sentait la volonté de la bête. La volonté d'agir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalya
Passeuse
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 31
Royaume : Les Contrées du Rêve
Histoire préférée : Feuille de Niggle, dans Faerie, de Tolkien
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Lun 4 Aoû - 3:26:32

Je suis une enflure. Bon, ça fait longtemps que je le sais ; et puis sinon, je ne serais plus assez en vie pour le remarquer.

Toujours est-il que cette histoire m'intrigue et m'inquiète. Je ne comprend pas tout, mais je comprend qu'on veut nous cacher des infos. Aussi, tandis que chacun rentre chez Mélusine, je commence à tisser mes sorts, délicatement, afin de n'avertir personne. Je prend le parchemin en dernier après le mage, ma présence déjà presque effacée de leurs esprits. Mélusine continue de me regarder, elle... Tandis que je lis le parchemin, elle m'adresse un clin d'oeil. Etrange.

Tandis que les autres avancent, je les suis plusieurs mètres en arrière. Mon sort a plusieurs effets : d'abord, il efface ma présence de l'esprit de ceux qui me connaissent. Ce n'est pas illimité dans le temps mais très efficace. Ensuite, il fait glisser les regards sur moi. Tout les regards. Je suis ainsi aussi invisible que possible : même les dieux auraient du mal à me remarquer. Enfin, par sa nature même, il est difficile de savoir que la magie a été utilisé. Le sort se camoufle lui-même.
Evidemment, cela ne marche que tant que je suis discrète. Je ne peux ni attaquer ni même aider. C'est très restrictif !

Quand le canyon s'écroule, par contre, je me retrouve bien embêtée. Je sens que ce n'est pas normal... J'accélère le pas, puis j'entreprends de gravir l'éboulis, tâche peu commode.

Quand j'arrive de l'autre côté, il est déjà trop tard. Ca se bagarre méchamment. Des hommes du Bûcheron, visiblement. Je me mord la lèvre, et un peu de sang perle. Que faire ? Je n'aime pas me battre ; d'habitude je me contente d'attirer mes proies dans un coin sous un prétexte fallacieux et tandis que leur esprit est détourné, je prend ce qui m'est nécessaire.

Puis je calcule : on a perdu le paladin ! zut !
Si le Temple d'Atal Hakkar est au bout de ce défilé, on aura peut-être des réponses, mais j'aimerais récupérer ce champion des dieux. Et le mage ? Je n'en vois que trois... Idril, le technologiste et le Bianca.

Me glissant d'ombre en ombre, craignant plus que jamais que mon sortilège se défasse, je tente de les suivre tandis que la bataille se déporte derrière le second éboulis.

Je vois alors le mage se battre et son style de combat. Très beau ! Soudain je me demande si j'ai bien choisi mes amis. Je n'aimerais pas que le mage retourne sa puissance contre moi.
De toute façon la décurie est en train de se faire laminer. Mais il reste encore quelques hommes, leur chef et leur mage.

Je suis, prenant toujours garde à rester en dehors de la zone de combat... Je regarde et j'observe. C'est pour ça que je suis là, c'est ce que je sais le mieux faire.

_________________
"C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte." Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindufeu.superforum.fr
L.E.D.
Solitaire parmi la foule
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 30
Royaume : De la folie
Histoire préférée : La Taverne du bout du monde
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Bomanz   Mar 12 Aoû - 15:04:05

Bernard a décidément du mal à suivre ce qui se passe!
Il est en hauteur et ne peut rien pour aider Idril qui est à la merci du Décurion.

"Pense! Pense! Pense!"

Soudain il a une idée. Il lance une pierre en l'air et donne un gros coup avec sa pelle.

"Chope celle là! Décurion de mes fesses!"

La callaisse vient heurter le flan du Décurion. Si ça ne l'a pas blesser son attention est maintenant sur lui et non sur Idril. Fort de ce premier coup Bernard continue le bonbardement.

_________________
Sourire est un début, le rire en est la suite et le bonheur la conclusion.
A force de me faire marcher sur les pied j'ai appris à marcher sur mes mains, mais j'ai beau toujours tomber de haut je ne sais pas encore bien voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeldir
Protecteur des lapins blancs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 28
Royaume : Un gros tétrahèdre lyrico-délirant quelque par dans une boule à neige avec un soleil au milieu
Histoire préférée : Lapinot et les carottes de Patagonie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Bomanz   Sam 23 Aoû - 3:05:11

Loin de là, dans une salle gigantesque et sur un trône tout aussi immense, un homme, un géant, de plus de deux mètres de haut, boit un liquide au nectar raffiné. Le majordôme se tient à ses côtés. Il n'aura plus peur de la cave, dorénavant. On le sent dans son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bomanz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bomanz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin du Feu... :: Rapprochez-vous du Feu... :: La Table des Mondes-
Sauter vers: